A 88 ans, Harper Lee, prix Pulitzer signe son second roman

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

 

Harper Lee, 88 ans signe 56 ans après son 1er roman Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur (Prix Pulitzer en 1961), la suite des aventures de son héroïne Scout.

 

Née à Monroeville, en 1928 au coeur de l'Alabama,  d'un père avocat et membre du journal local et d'une mère souffrant de troubles bipolaires, Harper Lee est la plus jeune d'une famille de quatre enfants.

Toute jeune, Harper Lee  grandi comme un garçon manqué et rencontre celui qui deviendra écrivain à son tour, Truman Capote. La dureté de la vie et leur situation familiale difficile et respective, réunit les deux jeunes gens. C'est au lycée que Harper Lee développe son intérêt pour la littérature anglaise. Diplômée en 1944, elle intègre l'université de Huntingdon qui a la particularité alors d'être entièrement féminin. Là, Harper Lee préfère se tenir à l'écart et ne se mêle pas ou peu aux jeunes filles qui ne parlent que mode, garçon et maquillage. Elle devient membre du club de littérature et du Glee Club. Passant ensuite par l'université de Tuscaloosa, elle rejoint une sororité et contribue à la rédaction du Hammer Jammer, le journal de l'université. Elle se dirige ensuite vers des études de droits mais au cours de la première année comprend que son amour de l'écriture et de la littérature est la plus forte. Elle intègre alors un programme d'échange et part l'été pour Oxford. A son retour, elle quitte Tuscallosa et déménage pour New York. Elle a 23 ans et travaille alors pour subvenir à ses besoins comme vendeuse pour la Eastern Compagny et la British Overseas air cop. C'est à New York qu'elle retrouve son ami, Truman Capote qui est alors l'une des étoiles montantes. Elle se lie également d'amitié avec le compositeur de Broadway, Michael Martin Brown et sa femme Joy. Celui-ci la prend sous son aile et lui permet durant un an de se mettre à plein temps à l'écriture.

C'est là qu'elle écrit ses romans "Go Set a Watchman", "Attica" et "To Kill a Mockingbird".

Plus tard, la même année, Harper Lee collabore avec Truman Capote à l'écriture d'un article pour le New Yorker qui raconte l'histoire de l'assassinat de quatre membres de la famille Clutter. Truman Capote fera de cette histoire, le roman "De sang froid" pendant que Harper Lee met la touche finale de son côté à "To Kill a Mockongbird" qui sera finalement publié en 1960. Le personnage central est Scout, petite fille fascinée par Boo Radley, un homme noir accusé d'avoir violé une femme blanche et dont l'avocat essaye d'obtenir un procès équitable dans le sud blanc.
1961, c'est l'année du triomphe. Elle remporte pour ce même roman, le Prix Pulitzer ainsi que d'autres prix littéraires (le livre sera adapté en 1962 avec Gregory Peck et remportera 4 oscars).

Au milieu des années 60, Harper Lee travaille sur son 2ème roman qui ne sera finalement jamais terminé. Elle poursuit sa collaboration avec Truman Capote et travaille avec lui sur "De sang froid" qui sortira en 1966. La même année, elle accepte un poste au Conseil National des Arts et se retire dès lors de la vie publique.

En 2013, elle attaque son beau-fils pour lui avoir volé une partie de ses droits sur "To kill a Mockingbird" et dépose également une plainte contre le Musée du Palais de Justice de la ville de Monroeville pour avoir utilisé l'image de son livre sans son consentement à des fins publicitaires.

En 2014, elle accepte que son livre apparaisse sous forme d'e-book et en février 2015, annonce la parution de la suite de "To Kill a Mockingbird" avec toujours le personnage de Scout qui, cette fois-ci vivra ses aventures à l'âge adulte.

 

Tags : Harper Lee, Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, to kill a Mockingbird, Truman Capote

Publié dans AUTEURS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article