L'homme et ses symboles, de Carl Gustav Jung

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

L'homme et ses symboles, de Carl Gustav Jung

Résumé :

Pour la première fois, ici, le psychiatre-psychanalyste C.G. JUNG explique lui-même au profane ce qui a été sa contribution majeure à la connaissance de l'esprit humain : sa théorie des symboles.
Ce livre est né d'un rêve de Jung. Mais il fallut encore que John Freeman - qui nous rapporte ce rêve dans son introduction - persuadât le psychanalyste qu'il pouvait, qu'il devait exposer ses découvertes à un large public, même peu instruit des questions psychologiques.
Jung avait 83 ans quand il établit le plan complet de ce livre et demanda à quatre de ses disciples les plus proches d'en traiter chacun une partie. Il consacra les derniers mois de sa vie à revoir l'ensemble et à rédiger le chapitre qu'il s'était lui-même assigné. Il y mit le point final dix jours avant sa mort.

----------

Auteur : Carl-Gustav Jung

Nombre de pages :  320
Edition : Robert Laffont
Date de parution : Novembre 2002
Prix : 146 euros (relié) - 37.99 euros  (occasion)

-----------

Avis / Critique :

Achevé peu avant la mort de Jung, en juin 1961, ce livre est à destination des profanes tout comme des professionnels. Il est abordé de telle façon, qu'il vulgarise le travail révolutionnaire de Jung et permet de ce fait, d'être lu et compris par tous ceux qui souhaiteraient aborder par la suite, le travail du psychiatre-psychanalyste

Oeuvre collective, elle est réalisée en 5 parties :

1. Essai d'exploration de l'inconscient par C.G. JUNG.
2. Les mythes primitifs et l'homme moderne par Joseph L. HENDERSON.
3. Le processus d'individuation par Marie-Louise von FRANZ.
4. Le symbolisme dans les arts plastiques par Aniéla JAFFÉ.
5. Les symboles à l'intérieur d'une analyse individuelle par Jolande JACOBI.

L'inconscient constitue la moitié d'un être. Il se fait entendre à travers les rêves et ses symboles et c'est sur cela que Jung s'est penché en tentant de comprendre et de décrypter, en allant chercher jusque dans les mythes, l'histoire, les fondements de cette communication directe adressée au rêveur.  L'aspect inconscient de nos actes, de ce que nous vivons au quotidien, la part non perçue consciemment, nous est souvent renvoyé dans le rêve où la pensée s'y transforme en symbole à décrypter. C'est un univers inconnu, étrange, agréable parfois, beaucoup moins quand il s'agit de cauchemar mais qui est nécessaire de comprendre pour mieux s'appréhender, pour mieux se définir. Le rêve est un signe, une parole que nous nous donnons, chargé de sens mais envoyé dans un langage qu'il est parfois, souvent difficile à percevoir, à appréhender, à comprendre.

Le premier qui s'interessa à cette partie inconnue de la psyché a été Freud, qui a pris pour hypothèse que les rêves ne sont pas les purs produits du hasard, mais sont en relation avec nos pensées et nos problèmes conscients. Ce que confirma le neurologue-psychologue, Pierre Janet en mettant en avant que les névroses, par exemple, sont également un mode d'expression consciente d'un phénomène qui trouve sa source dans l'inconscient (ou subconscient) et qui n'est qu'un mode d'expression basé également sur un sens symbolique.

Le rêve est l'arrière-plan inconscient des problèmes dont souffre les gens, ce qu'ils omettent de dire, de ressentir, ce qu'ils cachent, ce qu'ils cherchent à dissimuler, ce qu'ils aiment malgré eux, ce qu'ils censurent, ce lui leur est désagréable, ce à quoi, dans leur vie,,ils n'ont pas envie de se confronter, leurs refoulements, leurs affectifs tûs, capables quand ils ne ressortent pas et ne sont pas intégrés, sous formes de troubles dans la vie et finissent par devenir les symptômes possibles d'une névrose.

Pour révéler le sens de ces rêves, il y a l'association libre : à quoi cela nous fait-il penser, que voyons-nous là-dedans, quel sens y donnons-nous, quelle interprétation, à quoi cela nous ramène-t-il, quelle résonnance dans notre vie ?

Mais derrière les images qui s'affichent dans le rêve, chacun symbolise quelque chose et cela mit bout à bout, révèle bien plus. C'est pourquoi, le rêve, tout seul, ne se suffit pas à lui-même et doit pour être compris, ne pas seulement être associé à l'association libre de Freud.

Le rêve devient avec Jung, objet total et unique dans sa complexité. Il peut, à l'instar d'un Robert Louis Stephenson, devenir l'intrigue d'un livre avec "Dr Jekyll et Mr Hyde" ou s'imposer comme solution à un problème qui se pose au rêveur, tel Descartes qui découvrit par son rêve, "L'arbre de la science". Le rêve est souvent composé d'images contradictoires, peuplés d'êtres qui semblent ridicules à notre civilisation de raison, dans une temporalité où le temps est aboli, et ou les choses les plus banales peuvent devenir fantastiques, enchantées ou effrayantes. Dans le rêve, il n'y a aucune limite, aucune inhibition, aucune discipline. Notre subconscient ne se censure pas. Il est source incroyable du fonctionnement de la psyché et de l'état du rêveur et si celui-ci parvient à le décrypter, il devient alors une mine de renseignements accessible.

Les rêves nous adressent souvent des avertissements, ils peuvent être aussi un moyen de compensation face à la vie, une révélation. Mais derrière ce qui est simplement visible, se cache, les multiples traces de l'évolution de l'individu à intégrer dans l'interprétation, la valeur des symboles anciens qui renaissent sous une forme moderne. Afin d'aborder ce sujet ô combien complexe et passionnant, le livre "L'homme et ses symboles" de Carl-Gustav Jung apporte les premières réponses et pistes pour appréhender au mieux le sujet.

Une référence dans le domaine.

-----------

Tags : Carl-Gustav jung, Jung, psychanalyse, psychiatrie, psychologie, psychanalyse jungienne, l'homme et ses symboles, interprétation des rêves, analyse, man and his symbols

Vous lisez beaucoup ?
Rendez vos lectures moins onéreuses en profitant des avantages
de la Kindle et d'amazon premium et empruntez des milliers de livres gratuitement.

     

Publié dans Psychanalyse

Commenter cet article