La fin du hasard, d'Igor et Grischka Bogdanov

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

La fin du hasard, d'Igor et Grischka Bogdanov

 

Résumé :
"Dieu ne joue pas aux dés !" Voici ce qu'avance Albert Einstein, pour qui la nature n'obéit pas au hasard. Face à lui, Niels Bohr, le fondateur de la physique de l'infiniment petit, convaincu du contraire. A ses yeux, l'insaisissable comportement des particules élémentaires se perd dans le flou du sort. Où en est-on aujourd'hui ? Plus que jamais, le débat fait rage. Pour certains, l'implacable principe d'incertitude ne peut être remis en cause : la matière - et tout ce qui existe - serait la proie de la fortune. Pour d'autres, la réalité repose sur des lois dont l'origine reste énigmatique.

---------

Auteur : Igor et Grischka Bogdanov

Nombre de pages : 220
Edition : J'ai Lu
Collection : J'ai Lu Document
Date de parution : 2014
Prix :  20 euros (Broché)  - 14.99 euros (epub) - 6 euros (poche)

Avis / Critique :

Vous prenez la route pour le travail, mais parce que vous avez rencontré votre voisine dans les escaliers, vous loupez votre bus. Dans le suivant, une fille vient s'asseoir près de vous. Elle deviendra votre femme. Cette rencontre, le fait que vous ayez raté votre car, est-il le fait du hasard ou l'histoire était-elle écrite ?

Autre exemple : L'atome d'hydrogène formé d'un noyau, le proton, est composé d'un élément 1835 fois plus lourd que l'électron qui tourne à sa périphérie. Imaginons que celui-ci aurait pesé 1837 fois plus, l'électron n'aurait alors pas pu graviter autour. Et s'il avait été 1833 plus lourd, l'électron se serait tout simplement échappé. La force électromagnétique, appelée, "constante de structure fine" a donc permit qu'il soit de 1835 fois plus lourd et pas une de plus ou de moins. Portés à une température de 3000 degrés, les photons ont cessé de s'agiter, et les électrons se sont couplés aux protons pour former les atomes d'hydrogène. H2O était né. Sans cette constante, sans cette température à ce moment précis de l'univers, sans cela, pas de vie dans l'univers.

Nada.

Effet du hasard là aussi ?

Que dire alors de Pi et de ses nombreuses décimales qui se déclinent à l'infini ? Le dixième chiffre de Pi derrière la virgule est un 9, le centième est un 9 aussi, le millième également un 9 et ainsi de suite. 

Effet du hasard ?

"Dieu ne joue pas aux dés", a dit Einstein. Tout n'est que mathématique, partout, ici, là-bas. Tous vos mouvements, vos décisions, la nature ne sont que le fruit de mouvements mathématiques, d'un "hasard" qui n'en est pas un, de probabilités qui se recalculent à chaque instant, de paramètres qui se fondent les uns dans les autres.

Einstein, Leonid Levin, Gödel, Claude Shannon, Bernard d'Espagnat, Von Neumann, Podolsky, Rosen, John Bell, l'ont dit et démontré dans leurs théorèmes : "Il n'y a pas de hasard, il n'y a que de l'incomplétude, des variables cachées que nous ne connaissons pas au stade quantique, qui vient de l'extérieur de l'espace-temps."

L'extérieur de l'espace-temps ?

Un ailleurs qui ne contient ni matière ni énergie : Le "temps imaginaire".

C'est à travers toute cette élaboration scientifique, que nous entraînent dans ce livre, Igor et Grischka Bogdanov. A travers ces théoriciens, ces savants, français, anglais, russes, allemands, qui ont changé la face du monde mathématique et physique, nous découvrons comment ceux-ci ont dû se battre, parfois contre un état totalitaire, comment ils en sont arrivés à concevoir, à imaginer, à créer ces théories qui, aujourd'hui continuent de faire émerger de nouvelles conceptions, connaissances, de notre Univers infiniment grand et petit à la fois. Et surtout à démontrer qu'il semble ne pas y avoir d'hasard "pur", nul part comme si tout était judicieusement calculé, en permanence.

Des phénomènes que l'on pense aléatoires, seraient en fait, parfaitement régulés, façonnés par cette loi de l'incomplétude (dont les éléments nous demeurent à ce jour incompris), ces "nombres transcendants" dont le plus grand et le plus étrange est "Pi".

Un livre passionnant, écrit par deux amoureux des sciences, et destiné à tout le monde. 

Un livre qui nous entraine à la manière d'une enquête policière dans les coulisses de la mécanique quantique, de la physique, et qui nous amène à réfléchir à tout ce qui nous entoure.

En refermant cet ouvrage, la question qui demeure est donc celle-ci :

Si le "Dieu" d'Einstein ne joue pas aux dés... mais alors à quoi il (ou elle), joue-t-il (joue-t-elle) ?

Extrait :

Alpher a de quoi être fier : dans la mesure où l'hydrogène et l'hélium représentent à eux deux 99% de la matière visible contenue dans l'Univers tout entier, il s'agit d'un résultat particulièrement important. Tapant à grands coups sur l'épaule de son brillant élève, Gamow s'est alors exclamé : "Non seulement, tu tiens ta thèse de doctorat, mais tu as formalisé l'une des découvertes les plus importantes en cosmologie. Celle d'un scénario primordial, un ordre déterminant qui n'a rien laissé au hasard afin de permettre l'apparition des premiers éléments de matière. Dans les siècles à venir, tout le monde se souviendra de ton nom.

Sur ce point, hélas ! Gamow se trompe. Et pour cause. Car sans l'avoir voulu, il va être directement responsable du fait qu'en dehors d'une poignée de spécialistes, presque personne ne se souvient aujourd'hui du nom d'Alpher. Ceci parce que Gamow sait parfaitement que les calculs d'Alpher représentent la matière première d'un magnifique article scientifique. Il oblige alors son jeune élève à développer ses calculs : "Tu dormiras plus tard ! Il faut que notre article soit prêt d'ici à la fin du mois de mars !" Soucieux d'obéir à son directeur de thèse, Alpher va donc travailler d'arrache-pied jusqu'à ce que Gamow se montre satisfait de l'ensemble. Le 8 mars 1948, tard dans la nuit, le bouillant physicien met la dernière main à l'article de son élève. Il sait que ce papier est crucial. Chaque équation, chaque démonstration confirme son idée d'un scénario extraordinairement précis à l'origine de l'Univers. Ce n'est pas un hasard si tous les éléments fondamentaux ont réussi à se former dès les premiers instants d'existence du cosmos. Tout cela ne peut-être le résultat d'un simple "coup de dés". Ou alors, pense-t-il, crayon en main, "les dés sont pipés !"

Corrigeant un mot par-ci, rajoutant une phrase un peu plus loin ou encore une précision en bas de page, Gamow estime alors que le papier est fin prêt à être publié. Il a éliminé toutes les coquilles, peaufiné lui-même tous les détails et trouvé le titre : "L'Origine des éléments chimiques". Son objectif ? Rien moins que d'établir et de démontrer clairement, pour la première fois, que les briques de presque tout le contenu matière de l'Univers ont été créés en quelques minutes à peine, lorsque la température du "four cosmique" était suffisamment élevée pour synthétiser les noyaux d'atomes d'hydrogène.

Tags : La fin du hasard, Igor Bogdanov, Grishcka Bogdanov, frères Bogdanov, Einstein, Alpher, Gamow, nombre Pi, nombres transcendants, Von Neumann, physique quantique, l'origine de l'Univers, ordinateur quantique, théories, constantes, Dieu, télécharger, livres, romans, sciences, chercheurs, epub, mobi, pdf, gratuits

 

Vous lisez beaucoup ?
Rendez vos lectures moins onéreuses en profitant des avantages
de la Kindle et d'amazon premium et empruntez des milliers de livres gratuitement.

   

 

Publié dans Science, Essai, Documents

Commenter cet article