Le fin mot de l'histoire, de Thomas Snégaroff

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

Le fin mot de l'histoire, de Thomas Snégaroff

Résumé :

Ils sont célèbres. Qu'ont-ils dit avant de mourir ? Le Fin mot de l'histoire est à l'origine une série de chroniques diffusées pendant l'été sur France Info. Jamais anodines, souvent émouvantes, parfois grinçantes, ces ultimes paroles mises en scène par la plume alerte de Thomas Snégaroff sont autant de courtes biographies. De John F. Kennedy à John Lennon en passant par Marie Curie, Martin Luther King et Édith Piaf, on s instruit, on sourit, on s'étonne en traversant l histoire du XXe siècle.

 

-----

Auteur : Thomas Snégaroff

Nombre de pages :  224
Editeur : Tallandier
date de parution : Septembre 2015

Prix : 13.90 euros (Broché) - 8.99 euros (epub)2.51 euros (occasion)

-------

Avis / Critique :

 

"Eh ben, n'oublie pas de jouer ce soir Precious Lord Take my Hand et joue-le vraiment bien". A qui sont ces mots ? A Martin Luther King peu avant qu'une balle ne vienne faucher sa vie. "Précieux seigneur, prend-ma main", prophétique, non ?

C'est l'une des anecdotes racontées dans le livre de Thomas Snégaroff.

Alors non, ne nous leurrons pas, vous n'y découvrirez pas toujours ces fameux derniers mots ! Et oui, pour cela, il aurait fallu que l'auteur assiste lui-même en direct au drame ou du moins que les propos lui soient rapporté personnellement. Vous y retrouverez donc plutôt, les dernières phrases, pensées, partagées par ces artistes, sportifs, hommes politiques, quelques heures, quelques jours avant le drame et parfois, effectivement quelques minutes auparavant.

Qui sait ou se rappelle que Joséphine Baker a fait un discours au National Mall, sur les droits de la minorité noire en parallèle de la marche de Martin Luther King à Chicago ? Que Nelly Connally,  la femme du gouverneur du Texas a lancé quelques secondes avant que J.F. Kennedy ne se fasse tuer, cette phrase fatidique : "Vous ne pouvez pas dire que Dallas ne vous accueille pas chaleureusement aujourd'hui !" Triste ironie, non ?

30 histoires, 30 personnages ayant vécus ou non (bien sûr impossible de passer sur les derniers mots de Dark Vador ! Mais aussi du Citizen Kane d'Orson Wells) couvrent d'encre noire les pages du livre de Thomas Snégaroff.

Le lecteur y retrouvera donc tour à tour, les derniers instants de vie de Picasso, Sarah Bernardt, Isadora Duncan, Maurice Ravel, Jimi Hendrix, Marie Curie, John Lennon, etc

Petites chroniques de quelques pages consacré à chaque sujet, l'auteur permet au lecteur une lecture rapide de l'ouvrage en un peu plus d'une heure ou de manière hachée,au gré de ses envies. 

Sympathique et sans prétention.

-------------

 Extrait :

Au début de l'hiver 1937, l'état de Ravel empire. Il semble s'enfoncer. Un médecin, croyant bien faire, fait miroiter l'espoir d'une guérison complète, à condition d'opérer le cerveau. Que Ravel ait accepté ou non l'opération est encore, près de quatre-vingt ans plus tard, l'objet d'un débat féroce. Toujours est-il que l'opération a lieu. Et qu'elle vire au drame. Non seulement le chirurgien, le professeur Clovis Vincent, ne trouve rien d'anormal en inspectant le cerveau, mais le patient s'enfonce dans le coma. Juste avant l'opération, alors qu'on lui rase la tête, Ravel, sanglotant comme un enfant, lâche : "Mais on va me couper la cabèche."
Il sombera ensuite ne sortant qu'un instant pour réclamer son frère.
Ravel mort, reste une oeuvre vivante, trop souvent réduite au Boléro, morceau entêtant et génial, dont le succès agaçait son compositeur...

Tags : Le fin mot de l'histoire, Thomas Snégaroff, Pierre et Marie Curie, anecdotes, morts, décès, Martin Luther King, Sarah Bernhardt, Joséphine Baker, Isadora Duncan, Edith Piaf, John Lennon, avis, critique, livre, livres gratuits, télécharger, epub, mobi, pdf

 

Vous lisez beaucoup ?
Rendez vos lectures moins onéreuses en profitant des avantages
de la Kindle et d'amazon premium et empruntez des milliers de livres gratuitement.

    

Publié dans Histoire, Documents

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article