Candice Renoir, l'épine du passé

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

Candice Renoir, l'épine du passé

 

Résumé :

L'expatriation à Singapour se passe mal pour Candice, qui se rend compte au bout de trois ans qu'elle s'est enfermée dans une prison dorée. Les enfants ont grandi, son mari passe son temps au travail et elle, elle s'ennuie ferme ! La dépression guette. Candice est au creux de la vague lorsqu'elle reçoit un bouquet de roses roses, ses préférées, envoyé anonymement. Ce bouquet est suivi d'un autre, et d'un suivant, tous composés de fleurs qui ne sont jamais les mêmes mais qui portent un message ou une référence à son passé.

 

-------------

Auteur : Candice Renoir
Nombre de pages : 267
Editeur : Michel Lafon
Date de parution : 19 mai 2016

Prix : 16.95 euros (broché) - 11.99 euros (epub)

Avis / Critique :

Vous ne connaissez pas encore l'héroïne de France 2 ?
Candice Renoir est flic à Sète.  Un commandant de police, plutôt rigolote, qui mène de front, sa carrière et sa vie de mère de famille.
Cette histoire signe les prémisses des aventures de Candice en France. Là, elle se trouve à Singapour, en 2013. Avec son mari, cadre, elle vit dans un immeuble de haut-standing, fréquente les expatriés et mène une vie plutôt planplan, jusqu'à ce qu'un beau jour, quelqu'un ne lui fasse livrer toutes les semaines des fleurs.

Qui est donc cet inconnu ? Et d'autre part, pourquoi la directrice de l'école lui en veut-elle autant ? Lui en vouloir, jusqu'à finir par mourir...
Candice, à l'autre bout de la planète, reprend alors ses bonnes vieilles habitudes de flic et enquête. Et pas sûr que ce qu'elle va découvrir lui fasse vraiment plaisir.

Alors, Candice Renoir, c'est l'héroïne plutôt sympa, comme je l'ai dit plus haut, de la télé. On pouvait donc s'attendre à retrouver dans ce livre, ce côté un peu foufou qui lui sied si bien. Or, nous avons droit à de longues pages de description sur la vie à Singapour, pas toujours très intéressante, ce qui enlève bien du plaisir, même si à certains moments, le ton léger de notre Candice, réapparait par touches.
Quant à l'enquête, elle n'est pas plus intéressante, bien loin de celles qui peuvent égailler nos soirées.
La seule chose qui est finalement sympathique, c'est de découvrir le passé de notre flic. Pourquoi et dans quelles circonstances, elle est arrivée à Sète. Sinon, ce roman est à lire entre deux autres livres. Et le lecteur préfèrera de loin, regarder les épisodes tv, bien plus passionnants que de parcourir les pages (longues) des tribulations de notre française à l'étranger.

On espère donc, que le prochain tome, s'il devait y en avoir un, soit un brin plus passionnant et bien plus drôle que celui-ci.

Critique faite par Iman

-----------

Extrait :

– Je déteste cette ville ! Je déteste ma vie !

Je réalise à quel point je dois passer pour une petite fille pourrie gâtée à l’instant où je prononce ces quelques mots. Je suis sur le toit de Singapour, dans cet énorme mastodonte dont j’admirais les immenses grues qui l’ont fait grandir, étage après étage, lors de sa construction au moment de notre emménagement. Je trône sur la fierté d’un pays, le Marina Bay Sands : trois hôtels de cinquante-cinq étages sur lesquels on a posé un îlot paradisiaque, emboîté sur les tours comme dans un jeu de Lego. Je me rafraîchis dans la piscine à débordement de cette terrasse, sans trop m’approcher du bord de peur d’être entraînée par le courant, comme les radeaux de fortune qui finissent leur course précipités dans une chute d’eau, dans les films d’aventure. Le vertige ne m’a jamais quittée, depuis mon installation dans cette ville ! Le soleil s’aligne sur l’horizon, signe qu’il doit être près de 16 heures. Je sirote un jus de fruit frais, caressée par les derniers rayons, au pied d’un cocotier qui doit bien se demander ce qu’il fabrique à 150 mètres du sol. Je regarde des touristes du monde entier qui ont économisé pendant des mois pour se payer cette vue, à coup sûr la plus improbable et l’une des plus belles au monde. J’imagine les vacanciers en bas du building qui s’achètent une carte postale du Marina Bay Sands, preuve qu’ils passent un séjour fascinant en Asie. Mais moi, c’est mon quotidien : la magie n’opère plus.

 

Je fête aujourd’hui mes trois ans à Singapour et depuis que j’ai posé mes valises dans ce « dragon » asiatique, tout a changé. Singapour n’y est pour rien. Elle m’offre même une qualité de vie inégalée, et cependant mon existence a pris ici un long et lent tournant, agréable dans sa première partie mais qui, sans crier gare, s’est transformé en spirale négative m’entraînant dans une chute sans fin vers l’ennui. Les enfants ont grandi, ils ont des activités et des copains après l’école. Et de sacrés caractères aussi ! Laurent, lui, a gravi les échelons de BigEyes Security jusqu’à devenir le numéro deux de sa boîte, juste derrière Véronique, avec qui il passe le plus clair de son temps en journée et, souvent, en soirée. La personne avec qui j’ai désormais le plus d’échanges au quotidien n’est autre que Dong Mei, toujours aussi dévouée, qui s’occupe de tout dans l’appartement. De tout, tout, tout. Il ne me reste donc rien, rien, rien à faire. Quel être humain peut se plaindre de ne pas s’occuper du ménage, des courses ou de la cuisine ? Aucun ! C’est bien là mon drame. J’ai une vie rêvée, dans laquelle toutes les femmes d’expats se complaisent. Au téléphone, elles s’amusent à faire enrager leurs copines restées en France. Moi, je n’y arrive pas. Au contraire, je me force même à retenir un sanglot lorsque j’appelle la famille ou un ami de la police judiciaire à Paris.

Rendez vos lectures moins onéreuses en profitant des avantages
de la Kindle et d'amazon premium et empruntez des milliers de livres gratuitement.
 

    

Tags : Candice Renoir, série télévisée, série tv, série télé, france 2, Cécile Bois, livres grauits, romans gratuits, télécharger, gratuits, epub, mobi, pdf, l'épine du passé, tome 1

Publié dans Policier, Humour

Commenter cet article