Interview : Agathe Kerlan

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

Interview : Agathe Kerlan

----------

La romance française peut compter sur Agathe Kerlan pour nous faire partager son amour de la littérature romantique. A l'occasion de la sortie de son second opus, "L'Amant des Hautes Mers", l'écrivain a accepté, dans une interview, de nous en révéler un peu plus.

 

Agathe Kerlan, pour ceux qui ne vous connaissent pas encore, pouvez-vous nous parler de vous en quelques mots ?
Je suis une auteure française de romances historiques qui reste volontairement anonyme. Je vis en France, j’aime les animaux, la nature et la bonne cuisine.
Mes livres sont édités chez Hqn depuis 3 ans. C’est une de mes passions que je suis ravie de partager !

Pourquoi ce thème récurrent de pirates dans vos livres ? Auriez-vous aimé vivre à cette époque?
Etant bretonne, j’ai le goût de la mer, comme beaucoup de mes ancêtres marins. Dès petits, en Bretagne, nous sommes plongés dans ces histoires de pirates et de corsaires, à travers la culture locale, les histoires de famille ou les contes. Mais de là à vivre à cette époque, probablement pas !

Dans votre livre, de quel personnage vous sentez-vous la plus proche ?
Les personnages sont tous inspirés de personnes qui existent vraiment donc j’ai essayé au mieux de coller à leur tempérament et d’imaginer leurs répliques en fonction des circonstances décrites. Je ne me sens pas proche d’un personnage en particulier mais tous me plaisent beaucoup.

Pour votre prochain livre, pensez-vous continuer sur cette voie ou êtes-vous tenté d’expérimenter autre chose ?
La romance historique est vraiment ce que je préfère. Une première série de 4 livres sur les pirates est déjà écrite. 2 sont édités. Les deux autres vont suivre !
Une autre série est en cours de préparation qui n’a plus rien à voir avec la piraterie.

Y-aura-t-il une suite aux aventures de Capucine ?
Oui, il y a une suite où Capucine interviendra en filigrane. Elle aidera le pirate nommé le Cannibale et sa fille Jasmin Noir à traquer un assassin.

Si vous n'aviez pas été écrivain, il y a-t-il un autre métier que vous auriez aimé exercer ?
Styliste ou décoratrice. Mais ce sera dans une prochaine vie !

Quand vous écrivez, vous êtes plutôt du matin, du soir ?
Surtout quand il y a un creux qui se présente. Chaque minute est précieuse.

Est-ce que vous avez un rituel comme certains auteurs ?
Je ne pense pas, hormis que je grignote tout le temps quand j’écris…l’imagination, ça creuse !

D’où émergent vos idées pour la création d’un livre ?
Mon imagination. Les voyages et les rencontres.

Qu'est-ce qui vous a poussé vers l'écriture la première fois ?
Mes parents n’avaient pas la patience de me lire des histoires donc ils m’ont appris à lire très tôt en disant : « maintenant tu sais lire toute seule, débrouille-toi ». Je plongeais donc dans les contes de toutes sortes et ai rêvé très tôt d’en écrire. Aujourd’hui, j’écris des « contes » pour adultes. Car au fond, il n’y a rien de plus important et de plus beau que l’amour. C’est le thème central de tous les opéras, des meilleures pièces de Shakespeare, des chefs d’œuvres de la littérature russe et anglaise, etc…et c’est ce après quoi tout le monde court dans le monde !

Vous lisez beaucoup. Un roman vous a-t-il plus particulièrement touché ? Un auteur ?
Par manque de temps, je ne lis plus. C’est vraiment dommage.Beaucoup de livres m’ont subjuguée mais je ne saurais en choisir un.

Comment orchestrez-vous vos romans, d'ailleurs ? Faites-vous un plan ?
Toujours une trame !

Y-a-t-il un livre que vous auriez aimé écrire ?
Harry Potter

Un dernier mot ?
Redonnons à la romance ses lettres de noblesse ! Même les réalistes du XIXe siècles en ont écrit ! Même Zola ! C’est que la romance ne doit pas être si mauvaise que cela…

------------

Retrouvez ici, la fiche du livre chroniquée

Publié dans AUTEURS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article