Femmes de l'âme, les pionnières de la psychanalyse

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

Femmes de l'âme, les pionnières de la psychanalyse

Résumé : Les femmes aussi ont fait la psychanalyse. Disciples de la cause freudienne, elles ont largement participé, souvent au péril de leur réputation voire de leur vie, à faire évoluer les théories qu'élaboraient alors Freud à Vienne, Jung à Zurich, avant Lacan à Paris. Alors que les femmes partout en Europe se mobilisaient pour la cause féminine, les pionnières de la psychanalyse jetèrent un regard nouveau sur la sexualité et l'inconscient féminins, et pensèrent la femme comme un être libre et l'enfant comme un petit d'homme. Si la psychanalyse est d'origine germanique, ces premières analystes prouvent déjà la porosité des frontières et le partage multiculturel des idées.


Auteur : Isabelle Mons
Nombre de pages : 320
Editeur : Payot
Date de parution : 9 septembre 2015
Prix : 21€ (broché)

Avis / Critique :

Elles sont dix. Dix femmes par qui la psychanalyse a eu une autre approche théorique que celle de leurs confrères masculins ; par qui ce procédé d'investigation psychique s'est étendu en s'intéressant de près aux problématiques des enfants et des femmes.
Elles se nomment Lou Andreas Salomé, Françoise Dolto, Sophie Morgenstern, Eugénie Sokolnicka. À une époque où la Suisse ouvrait les études supérieures aux femmes, où Vienne leur permettait de s'émanciper intellectuellement, elles se sont imprégnées des penseurs, des philosophes de leur époque, des discussions sur la femme, sur l'enfant pour apporter de nouvelles connaissances à ce domaine qui venait d'émerger : la psychanalyse.
Isabelle Mons, nous permet de découvrir ces visages parmi lesquels Lou Andreas Salomé, femme portée par l'intellect, qui vivra des "mariages" et partenariats platoniques avec Nietszche, Paul Rée, et développera sa vision de l'humain individu, loin du divin. Un être entité et une femme libre des conventions de son temps qui découvrira le plaisir physique avec le neurologue Friedrich Pineless puis Erich Maria Rilke. Sa rencontre avec Freud l'amènera à travailler sur la pulsion de vie et la vie psychosexuelle des femmes, la femme passant d'une "libido du moi" à une "libido d'objet", revenant finalement à elle-même.

Sabina Spielrein, élève de Jung, arrivée à la clinique du Burghölzli empreinte d'hystérie suite à une enfance traumatique auprès d'un père qui la forçait à embrasser la main qui l'a battait, c'est-à-dire la sienne. Analysée avant de devenir analyste elle-même grâce à son amant qui pensait qu'elle avait des aptitudes et l'a poussé à faire médecine. Sabina, perdra Jung, mais gagnera la considération de ses pairs en contribuant avec ses travaux qui dérangeaient, mais étaient nouveaux (notamment sur la question sexuelle et la libido), à la psychanalyse. Retournée en Russie, elle verra ses amis enfermés dans les goulags de Staline, et elle-même perdra la vie, tuée par les Nazis en 1942.
Emma Eckstein, la première femme psychanalyste, dont certains écrits se porteront sur la domination masculine.
Margarethe Hilferding, analyste sans être elle-même passée sur le divan. Elle meurt à 71 ans, déportée, peut-être d'un coup de crosse porté par un militaire allemand. À 32 ans, elle reçoit son diplôme de médecine et sera la première femme admise à la société psychanalytique de Vienne. Délaissant Freud, elle se rapproche d'Adler, publie "les bases de l'amour éternel", sorte de "On ne naît pas mère, on le devient" et pose la question du droit de la femme à l'avortement et à l'égalité salariale, bien avant les féministes qui suivront.

Hermine Von Hugh-Hellmuth, institutrice puis docteur en philosophie récupère la garde de son neveu, fils illégitime de sa soeur dans une bourgeoisie allemande où cela détonne. Entre la tante et le neveu, se met en place un amour-détestation qui conduira celui-ci à l'étrangler. Elle, le prend comme objet d'études. Lui, ne peut se remettre de sa petite enfance qui a vu 18 familles le prendre en charge. Hermine suit les progrès de la psychanalyse et s'y intéresse. Elle est la 4ème femme à rejoindre l'Association Psychanalytique de Vienne, en 1913, et ses travaux sur la psychologie de l'enfant la font connaître. Elle inspirera à sa manière Mélanie Klein et Anna Freud
Sophie Morgenstern, inspiratrice de Dolto. Diplômée de médecine en Russie, elle est l'assistante d'Eugène Bleuler à la clinique de Zurich, non loin d'un certain Jung. Puis ce sera Paris et la fondation de la psychiatrie infantile à l'hôpital de Vaugirard où elle écoute cette jeunesse névrotique et psychotique.

Tatiana Rosenthal, Emma Jung, Anna Freud, Hélène Deutsch, Eugénie Sokolnicka, Marie Bonaparte, Françoise Dolto complètent le tableau présenté par Isabelle Mons. De quoi découvrir les travaux de chacune, une partie de leur histoire, le tout narré sur quelques pages qui se lisent facilement sans qu'il soit utilisé de termes trop techniques qui pourraient être rédhibitoires au plus grand nombre. La part belle donc aux femmes qui ont marqué l'histoire de la psychanalyse à travers ses égéries russes, ses partisanes en lutte, celles de l'ombre, les voix de l'enfance et les conquérantes telles que les a classées Isabelle Mons.

_______________________________________________________________

Extrait :

Emma Eckstein - Une erreur médicale décisive
Hôpital de Vienne, février 1895 : lorsque la jeune Emma se réveille d'une opération des sinus réalisée par William Fliess, médecin et premier collaborateur de Freud, elle ressent très vite un écoulement de sang qui gêne sa respiration. Le professeur Rosanes se charge en urgence de la réopérer pour découvrir stupéfait que le Dr Fliess a oublié dans la cavité nasale une bande de gaze longue de cinquante centimètres. Freud manque de s'évanouir et Emma Eckstein restera marquée à vie des suites de cet incident qui aurait pu lui être fatal. Elle est défigurée.
L'anecdote est cocasse et semble aujourd'hui dérisoire. Mais elle montre les moyens rudimentaires de l'époque mis à la disposition de la chirurgie. Wilhelm Fliess reste l'ami et le correspond avec lequel Freud, de 1887 à 1902, pose les étapes de La naissance de la Psychanalyse. Sa thèse, selon laquelle une corrélation entre les organes génitaux et le nez expliquerait les réflexes masturbatoires, trouve chez Freud un soutien tel que, à l'écoute des maux de sa patiente, la jeune Emma Eckstein, âgée de vingt-sept ans en 1892, il lui recommande de se faire opérer : elle dit souffrir de douleurs abdominales et de dysménorrhée due, croit-il, à un autoérotisme coupable. Symptôme d'hystérie ou malaise féminin, quel que soit le diagnostic, l'analyse qu'elle suit auprès de Freud ne suffit pas. L'opération n'apportera pas non plus un réconfort suffisant à Emma, qu'il continue de traiter pour hystérie, cette "névrose féminine" que le travail auprès de Jean Charcot a révélée au jeune médecin en 1885. Tous deux cherchent, tâtonnent, tentent d'expliquer de quoi une femme peut bien souffrir.
Emma Eckstein est la femme d'un autre siècle dont il ne reste quasiment nulle trace. Tournée vers l'analyse, elle est l'une des premières partisanes de la théorie freudienne, fût-ce au prix d'un désaccord avec le maître. Son destin fait aussi figure de progrès en faveur des droits de la femme.
Née le 28 janvier 1865 à Vienne, issue d'une famille amie des Freud, Emma Eckstein suit les traces de son frère Gustav, membre du parti socialiste autrichien de Karl Kautsk. Lorsqu'en 1892, elle s'engage dans une thérapie, elle décide de l'orientation de sa vie. Suite à la tragique opération, son analyse reprend. En prenant la parole, en faisant part de ses tourments, ne prête-t-elle pas d'abord un véritable crédit au malaise psychique, humain avant d'être féminin ?
 

Découvrez le catalogue des éditions J'ai lu, acteur de référence sur le marché du livre de poche. Avec près de 5000 références en littérature, policier, humour, document, imaginaire, développement personnel, ésotérisme et romance, J'ai lu offre, à petit prix, le meilleur de chaque littérature.

Bienvenue dans la boutique J'ai Lu

Bienvenue dans la boutique du Livre de Poche
 

 

Tags : Femmes de l'âme, les pionnières de la psychanalyse, Isabelle Mons, psychanalyse, psychanalystes, psychanalyste, association psychanalytique, Sophie Morgenstern, Emma Eckstein, analyse, analyste, Jean Charcot, Wihlem FLiess, Lou-Andreas Salomé, Lou salomé, lou andreas salomé, Nietszche, Carl Gustav Jung, Sigmund Freud, Sandor Ferenczi, Adler, Françoise Dolto, Hermine Von Hugh-Hellmuth, Eugène Bleuler, Anna Freud, Mélanie Klein, Marie Bonaparte, Sabina Spielrein, Sabrina Spielrein, Eugénie Sokolnicka, Erich Maria Rilke, Tatiana Rosenthal, Emma Jung, Anna Freud, hélène Deutsch, Eugénie Sokolnickatéléchargement, télécharger, telecharger, ebooks gratuits, ebooks, epub, mobi, pdf, livres gratuits, résumé, avis, critique, extrait, livre occasion, livres occasion, achat livres, livres numérique, livres numérique, livre en ligne, livres en ligne, ebook gratuit français, ebooks français, télécharger des livres gratuits, commander des livres, nouveauté livres, nouveauté livres, site de livres, site de livre, livres récents, livres récents, livres gratuits pour liseuse, bibliothèque numérique, livres de poche, livre de poche, boutique de livres, livres pas cher, meilleures ventes de livres, livres audio, tous les livres, livres achat en ligne,actualité du livre, roman sentimentaux, meilleurs romans policiers,
 #AuDetourDunLivre #isabelleMons #Psychanalyse #telecharger #ebooks #epub #mobi #critique #avis #telechargement #EbooksGratuits #AuDetourDunLivr  #Freud #CarlGustavJung 

Publié dans Psychanalyse

Commenter cet article