A l'heure où noircit la campagne

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

A l'heure où noircit la campagne

Résumé : Comme beaucoup d'entre nous, Guy Bedos avait suivi la dernière campagne de gauche, celle de François Hollande, avec espérance. Mais son regard sur ce quiquennat décevant, il l'a résumé en une phrase assassine : "Nous sommes toutes et tous des Valérie Trierweiler."
À l'heure où l'extrême droite se projette au pouvoir, où tous les pronostics sont mis à mal par les rebondissements de l'actualité, il se livre de nouveau à son exercice favori : la revue de presse.


Auteur : Guy Bedos
Nombre de pages : 162
Editeur : Fayard
Collection : Documents
Date de parution : 15 mars 2017
Prix : 16€ (broché) - 10.99€ (epub)

Avis / Critique :
Guy Bedos c'est une grande gueule avant d'être un acteur, un humoriste. Il flingue souvent à tout va sans se censurer et balance à coup de mots couchés sur papier ce qu'il pense. Ici, il a réuni quelques billets d'humeur, passant de 2012 jusqu'à maintenant où il dresse le portrait d'une France qu'il a du mal à appréhender, une France que les politiques s'approprient en fonction de leur programme. Bedos n'a rien perdu de sa verve, ce qui est plutôt plaisant au demeurant, mais on peut lui reprocher quand même d'être jusqu'au boutiste, voire intransigeant et un tantinet aigri. Quand il n'aime pas, il n'aime pas et la raison parfois meurt avec sa pensée. Tout le monde en prend pour son grade à gauche comme à droite (à quelques exceptions près), les "vos gueules" et le langage fleuri amène ce côté nature du personnage. Il a ses têtes de Turc, le Bedos et ça se voit, ça se lit.

Du côté du livre, 16€ c'est un peu cher pour 162 pages qui ne sont pas complètes (certains billets ne remplissent que quelques lignes). On dirait du Nothomb. Ca se parcourt en deux temps, trois mouvements (à peine une heure et demie). Bref, cher de la page.
Donc, ce que l'on retiendra : un livre de billets plutôt amusant à lire, bien écrit quand on aime le style nature, un auteur qui écrit comme il pense, mais qui nous laisse sur un "Pas marrant le bonhomme". Car oui, il est là le truc : Bedos c'est un insaisissable à sa manière. On aime ou on déteste.
Peut-être la dernière vraie grande gueule de la scène française.

Extrait :

Qu’est-ce que j’ai noté là ?

« N’oublie pas de leur parler politique, il y en a qui ne sont venus que pour ça ! »

Oh là là, mes pauvres enfants !… Je me livre à cet exercice depuis des années, la revue de presse, tout ça, et vous voyez où ça nous a menés !

Bon, je le ferai un petit peu, pour pas décevoir. Mais, ces temps-ci, je suis beaucoup plus réservé sur tout ça.

J’ai donné ! La première fois que je me suis risqué à commenter la vie politique, c’était en 1975. À l’époque, j’étais tricard à la télé. Il faut dire que je tapais sur Giscard et son ministre de l’Intérieur, Poniatowski, à bras raccourcis. Je fustigeais joyeusement l’injustice, l’intolérance et le racisme, et j’étais déjà sûr d’avoir raison.

Près de trente ans après, Mitterrand est mort (vaguement déconsidéré), Jospin est assigné à résidence à Matignon, Chirac hospitalisé à l’Élysée, et nous sommes au bord du fascisme.

Quel succès ! Quelle efficacité !

Peut-être qu’il vaudrait mieux que j’arrête, non ?

Et si je prenais le pouvoir, carrément ?

Je crois que je vais faire un coup d’État, moi aussi.

Depuis le temps qu’on y pense autour de moi. J’ai des amis, vous savez. Je ne suis pas un homme seul !

Ne rigolez pas : il n’y a pas si longtemps, on m’a demandé si je ne voulais pas me présenter à une élection locale. Devenir maire, par exemple. J’ai répondu : « Pour quoi faire ? Pour m’occuper des égouts municipaux ? J’ai déjà suffisamment à faire avec les ordures ! »

Non, moi, maintenant, c’est dictateur ou rien !

OK, pour le moment, c’est rien !

Attendez, patience, je n’ai pas dit mon dernier mot.

Mais je m’excite exagérément.

Soyons légers, parlons d’autre chose.

Tags : Guy Bedos, Bedos, bedos, guy, a l'heure où noircit la campagne, à l'heure ou noircit la campagne, billets d'humeur, campagne présidentielle, campagne, politiques, politique, Valls, Sarkosy, Giscard, Montebourg, Macron, Le Pen, Pecresse, Morano, Erdogan, Merkle, Francois Hollande, Libé, Mediapart, Humour, Acteur, Cinématéléchargement, télécharger, telecharger, ebooks gratuits, ebooks, epub, mobi, pdf, livres gratuits, résumé, avis, critique, extrait, grande gueule, grandes gueules
#AuDetourDunLivre #GuyBedos #telecharger #ebooks #epub #mobi #critique #avis #telechargement #EbooksGratuits #AuDetourDunLivr #Polar #Thriller #Biographie

 

Publié dans Documents

Commenter cet article