Des enfants racontent leur vie avant la naissance, de Dr Wayne W. Dyer, Dee Garnes

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

des-enfants-racontent-leur-vie-d-avant-leur-naissance-wayne-w-dyer-dee-garnes-audetourdunivre.com

 

Résumé : Curieux de ce phénomène, Le Dr Wayne W. Dyer et sa co-auteure Dee Garnes ont décidé de lancer à des parents partout autour du monde une invitation à partager leurs expériences. L'énorme quantité de réponses reçues les a incités à concevoir ce livre, qui présente les récits les plus intéressants et les plus éclairants où des enfants révèlent leurs réminiscences du temps qui a précédé leur naissance.

Auteurs : Dr Wayne W. Dyer, Dee Garnes
Nombre de pages : 232
Editeur : Guy Trédaniel éditeur
Date de parution : 21 mars 2018
Prix : 17.90€ (Broché) - 12.99€ (epub, mobi)
ISBN : 978-2813216786

_______________________________________________________________

Avis / Critique :

Voilà un livre qui diffère de ceux ayant pour sujet "les vies antérieures" et le "lien avec l'au-delà", car ici la parole n'est pas donnée aux adultes, mais aux enfants. Des enfants jeunes, avant six ans qui perçoivent ce que les adultes ont oublié. Et c'est avec leur langage, leur répartie, leur logique, leur naturel qui nous manque à nous, adultes, qu'ils font part de ces souvenirs avant que ceux-ci ne s'effacent de la mémoire. Car une fois devenus plus grand, leurs souvenirs, leurs sensations disparaissent. Ce qui est intéressant ici, c'est la similitude des témoignages. Les enfants parlent d'eux avec naturel dans un ailleurs, dans un avant avec une lumière, entourés d'êtres, et ont tous le souvenir de vies antérieures.

La plupart des témoignages viennent des États-Unis et ont pourrait croire que la religion souvent présente dans les familles américaines influence le discours des enfants. Mais s'il y a autant de familles religieuses dans ce livre, il y en a autant d'athées. Et c'est ce qui le rend intéressant. 
Ce sont des témoignages du monde entier : États-Unis, Canada, Australie, Angleterre, France, Afrique du sud...

Les auteurs n'essayent pas de commenter, ils livrent les textes tels qu'ils les ont reçus, souvent des anecdotes de  quelques lignes.
Si la science est toujours fébrile à penser qu'il peut y avoir autre chose après la mort, de nouvelles recherches grâce à la physique quantique rouvrent le sujet.
"Des enfants racontent leur vie d'avant leur naissance" est un recueil qui met du baume au cœur. Non pas seulement par le sujet qu'il aborde, mais par le naturel des enfants, qui n'ont pas les freins des adultes, les barrières cartésiennes que nous nous mettons. Ils livrent leurs expériences d'une façon toute naturelle et on ne peut s'empêcher de trouver cela charmant.

Que l'on y croit ou non, ce livre apporte un nouveau regard sur la vie et sur la mort. Comment rester en effet indifférent quand ces enfants expliquent avec un naturel désarmant qu'ils ont choisit l'époque à laquelle ils sont nés, qu'ils ont choisit leurs parents pour revenir et ainsi poursuivre leur chemin de vie et qu'à trois ans, ils invoquent un esprit créateur...
Les amis imaginaires de vos enfants, le sont-ils vraiment ? Ou est-ce autre chose ?
Pour vous faire votre propre idée, il ne vous reste plus qu'à le lire "Des enfants racontent leur vie d'avant leur naissance".
Cartésien, s'abstenir...
...ou pas.

 

_____________________________________________________________________

 

Extrait :

Mon fils, Mark, n’avait que 3 ans (il en a maintenant 24), et nous étions installés dans son lit pour lire un livre. Il m’a regardée, puis sans crier gare, il a dit :
— Je t’aime, maman, mais sais-tu que tu n’es pas ma vraie mère ?
Il a ajouté que sa « vraie mère, son frère et sa sœur étaient morts dans un incendie ». J’étais complètement sous le choc. Très sérieusement, il a continué en soulignant qu’il avait eu peur, mais qu’un pompier l’avait sauvé et que Dieu m’avait désignée pour être sa nouvelle maman.
— Non, Mark, je suis ta maman, lui ai-je dit.
Il m’a dévisagée de son petit visage tout grave.
— Non, tu es mon autre maman, pas ma vraie maman, a-t-il dit. Je t’aime, mais mon autre famille me manque. Je m’ennuie de mon frère et de ma sœur.
Puis, il s’est mis à pleurer.
Jamais je n’oublierai ce jour. Et jamais je n’oublierai l’expression sur son visage, surtout quand j’ai dit non. Je regrette seulement de ne pas l’avoir questionné davantage. Mais honnêtement, je dois dire qu’il m’avait totalement déconcertée à ce moment-là. Je ne savais trop quoi dire ou quoi faire. Je l’ai donc simplement serré dans mes bras en lui répétant que je l’aimais.

PAT McHUGH

Worcester, Massachusetts, États-Unis

 

À l’âge de cinq ans, mon fils Joseph s’est cassé un bras en tentant de « voler » du haut du lit d’enfant de son frère. À mon arrivée dans la chambre, j’ai trouvé Joseph en pleurs ; je l’ai donc pris sur mes genoux pour le cajoler.
— Qu’y a-t-il ? ai-je demandé.
Il m’a simplement regardée de ses grands yeux et m’a posé une question.
— Maman, quand vais-je ravoir mes ailes ?
Quand je lui ai dit qu’en tant qu’humain, il n’aurait pas d’ailes, mais pourrait voler en deltaplane, en avion, et ainsi de suite, il a fondu en larmes.
— Je les veux tout de suite ! a-t-il gémi.
Je ne pouvais que l’étreindre. Soudain, il a inspiré vivement et s’est arrêté de pleurer. Me fixant droit dans les yeux il m’a annoncé :
— Ça va, maman, je me rappelle que Dieu m’a dit que je les aurais à mon retour, après cette mission.
Et puis il y a ma petite-fille, Phœbe. Elle avait quatre ans quand ma mère est morte, et tout le monde essayait de lui expliquer pourquoi j’étais triste. Grimpant sur mes genoux, elle m’a demandé :
— Où est super mamie ?
J’ai répondu que ma mère était morte et qu’elle était au ciel.
— Elle est donc avec Dieu et les anges ? a dit Phoebe.
— Oui.
Après avoir réfléchi un moment, elle est descendue par terre. Se tenant devant moi, les mains sur les hanches, elle m’a posé une dernière question :
— Alors, pourquoi es-tu triste ?
Quand la peine m’envahit parfois, j’entends encore cette question et je perçois la logique de ma petite-fille. Je suis aussitôt remplie de joie.
Quelques jours plus tard, elle est remontée sur mes genoux.
— Je suis contente que tu ne sois plus aussi triste, mamie Sue, a-t-elle dit. Parce que, tu sais, peut-être qu’en ce moment même, super mamie se prépare à revenir sous la forme d’un bébé. Tu sais, le grand mot en R ?
— Réincarnation ?
— Oui ! C’est ce que Dieu a dit, a-t-elle répondu.

SUSAN LOVEJOY

Coffs Harbor, Nouvelle-Galles-du-Sud, Australie

 

______________________________________________________________________

 

Tags : Des enfants racontent leur vie avant la naissance, Des enfants racontent leur vie avant la naissance Wayne W. Dyer, Des enfants racontent leur vie avant la naissance Wayne DyerDes enfants racontent leur vie avant la naissance dr Wayne W. Dyer, vie avant la naissance, paroles d'enfants, Dee Garnes des enfants racontent leur vie avant la naissance, Des enfants racontent leur vie avant la naissance dee garnes, livre wayne w dyer, livre dee garnes, télécharger des enfants racontent leur vie avant la naissance, livres gratuits, epub gratuit, Des enfants racontent leur vie avant la naissance amazon, Des enfants racontent leur vie avant la naissance fnac, vie antérieure, vies antérieures, vie après la mort témoignages, vie après la mortLe meilleur site de critiques de livres sur le net, audetourdunlivre.com, critiques de livres, blog littéraire, blog de littérature, les meilleures critique de livres, le site des critiques de livres, les meilleurs avis de livres sur le net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article