Prix du roman FNAC 2018 : La FNAC dévoile les 32 romans en lice

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

 

La Fnac a révélé la sélection des 32 romans en lice pour le 17ème Prix du Roman Fnac.

 

Composé de 400 libraires et 400 adhérents Fnac, le jury du prix est plongé depuis mi-mai dans la lecture sur épreuves des romans de la rentrée.

.

Les finalistes seront dévoilés le 27 août et le Prix du Roman Fnac 2018 sera remis lors de l’inauguration du 3ème Salon Fnac Livres, vendredi 14 septembre à 17h00
à la Halle des Blancs Manteaux
.
Le lauréat succèdera ainsi à Véronique Olmi pour son roman Bakhita
paru aux éditions Albin Michel.

 

 

 

 La vérité sort de la bouche du cheval (23 août 2018), de Meryem Alaoui

 Jmiaa, prostituée de Casablanca, vit seule avec sa fille. Femme au fort caractère et à l'esprit vif, elle n'a pas la langue dans sa poche pour décrire le monde qui l'entoure : son amoureux Chaïba, brute épaisse et sans parole, ou Halima, sa comparse dépressive qui lit le Coran entre deux clients, ou encore Mouy, sa mère à la moralité implacable qui semble tout ignorer de l'activité de sa fille.

 Prix : 21€ (Broché) - 14.99€ (epub,mobi)
 

 

 

 

 Je reste ici, de Marco Balzano ( 23 août 2018)
  Tina s'adresse à sa fille, Marica, dont elle est séparée depuis de nombreuses années, et lui raconte sa vie. Elle a dix-sept ans au début du texte et vit à Curon, village de Montagne dans le Haut-Adige, avec ses parents. En 1923, ce territoire autrichien, annexé par l'Italie à la suite de la Première Guerre mondiale, fait l'objet d'une italianisation forcée : la langue allemande, qu'on y parle, est bannie au profit de l'italien.

 Prix : 18€ (Broché)

 

 

   

 Arcadie, d'Emmanuelle Bayamack-Tam – (23 août 2018)
 
"Si on n'aimait que les gens qui le méritent, la vie serait une distribution de prix très ennuyeuse". Farah et ses parents ont trouvé refuge en zone blanche, dans une communauté libertaire qui rassemble des gens fragiles, inadaptés au monde extérieur tel que le façonnent les nouvelles technologies, la mondialisation et les réseaux sociaux.

 Prix : 19€ (Broché) - 13.99€ (epub, mobi)

 

 

 

 

 Le malheur du bas, d'Inès Bayard (22 août 2018)
  « Au coeur de la nuit, face au mur qu'elle regardait autrefois, bousculée par le plaisir, le malheur du bas lui apparaît telle la revanche du destin sur les vies jugées trop simples. »
 Dans ce premier roman suffoquant, Inès Bayard dissèque la vie conjugale d'une jeune femme à travers le prisme du viol. Un récit remarquablement dérangeant.

 Prix : 18.50€ (Broché) - 12.99€ (epub, mobi)

 

 

 

  Les fureurs invisibles du coeur, de John Boyne (22 août 2018)
  Cyril Avery n’est pas un vrai Avery et il ne le sera jamais – ou du moins, c’est ce que lui répètent ses parents adoptifs. Mais s’il n’est pas un vrai Avery, qui est-il ?
Né d’une fille-mère bannie de la communauté rurale irlandaise où elle a grandi, devenu fils adoptif d’un couple dublinois aisé et excentrique par l’entremise d’une nonne rédemptoriste bossue, Cyril dérive dans la vie, avec pour seul et précaire ancrage son indéfectible amitié pour le jeune Julian Woodbead, un garçon infiniment plus fascinant et dangereux.

 Prix : 23.90€ (Broché)  - 16.99€ (epub, mobi)
 

 

 

 

 Là où les chiens aboient par la queue, d'Estelle Sarah-Bulle (22 août 2018)
  Une jeune femme née en banlieue parisienne, que seuls sa couleur de peau et des souvenirs de vacances relient à la Guadeloupe d’où est originaire son père, s’interroge sur son identité métisse. À sa demande, Antoine, une vieille tante baroque et indomptable, déroule l’histoire de leur famille, les Ezechiel, qui épouse celle de l’île dans la seconde moitié du xxe siècle.

 Prix : 19€ (Broché)

 

 

 

 

 Le prince à la petite tasse, d'Emilie de Turckeim ( 16 août 2018)
  Un jour, j’ai dit : « Ils sont des milliers  à dormir dehors. Quelqu’un pourrait  habiter chez nous, peut-être ? »  Et Fabrice a dit : « Oui, il faudra  juste acheter un lit. »  Et notre fils Marius a dit : « Faudra  apprendre sa langue avant qu’il arrive. »  Et son petit frère Noé a ajouté :  « Faudra surtout lui apprendre à jouer aux cartes, parce qu’on adore  jouer aux cartes, nous ! »

 Prix : 17€ (Broché) - 11.99€ (epub, mobi)

 

 

 

 

 Au loin, de Hernan Diaz (29 août 2018)
  Un western d'un nouveau genre, une réflexion sur la condition des migrants.

 Prix : 21.50€ (Broché)

 

 

 

 

 La vraie vie, d'Alain Badiou ( 24 août 2018)
  « La toute première réception officielle de la philosophie, avec Socrate, prend la forme d’une très grave accusation : le philosophe corrompt la jeunesse. Alors, si j’adopte ce point de vue, je dirai assez simplement : je viens corrompre la jeunesse en parlant de ce que la vie peut offrir, des raisons pour lesquelles il faut absolument changer le monde et qui, pour cela même, imposent de prendre des risques. "

 Prix : 14€ (Broché) - 9.99€ (epub, mobi)
 

 

 

 

 Frère d'âmes, de David Diop (16 août 2018)
  Un matin de la Grande Guerre, le capitaine Armand siffle l'attaque contre l'ennemi allemand. Les soldats s'élancent. Dans leurs rangs, Alfa Ndiaye et Mademba Diop, deux tirailleurs sénégalais parmi tous ceux qui se battent alors sous le drapeau français. Quelques mètres après avoir jailli de la tranchée, Mademba tombe, blessé à mort, sous les yeux d'Alfa, son ami d'enfance, son plus que frère.

 Prix : 17€ (Broché) - 11.99€ (epub, mobi)
 

 

 

 

 Trois fois la fin du monde, de Sophie Divry (23 août 2018)
  Après un braquage avec son frère qui se termine mal, Joseph Kamal est jeté en prison. Gardes et détenus rivalisent de brutalité, le jeune homme doit courber la tête et s'adapter. Il voudrait que ce cauchemar s'arrête. Une explosion nucléaire lui permet d'échapper à cet enfer. Joseph se cache dans la zone interdite. Poussé par un désir de solitude absolue, il s'installe dans une ferme désertée.

 Prix : 16€ (Broché) - 10.99€ (epub, mobi)
 

 

 

 

 Tenir jusqu'à l'aube, de Carole Fives (16 août 2018)
  "Et l'enfant ?
Il dort, il dort.
Que peut-il faire d'autre ?"
Une jeune mère célibataire s'occupe de son fils de deux ans. Du matin au soir, sans crèche, sans famille à proximité, sans budget pour une baby-sitter, ils vivent une relation fusionnelle. Pour échapper à l'étouffement, la mère s'autorise à fuguer certaines nuits. À quelques mètres de l'appartement d'abord, puis toujours un peu plus loin, toujours un peu plus tard, à la poursuite d'un semblant de légèreté.

 Prix : 17€ (Broché) - 11.99€ (epub, mobi)
 

 

 

 

 Dix-sept ans, de Eric Fottorino (16 août 2018)
  "Lina n'était jamais vraiment là. Tout se passait dans son regard. J'en connaissais les nuances, les reflets, les défaites. Une ombre passait dans ses yeux, une ombre dure qui fanait son visage. Elle était là mais elle était loin. Je ne comprenais pas ces sautes d'humeur, ces sautes d'amour". Un dimanche de décembre, une femme livre à ses trois fils le secret qui l'étouffe.

 Prix : 20.50€ (Broché) - 14.99€ (epub, mobi)

 

 

 

 Vivre ensemble, d'Emilie Frèche (22 août 2018) 
  « La première fois qu’ils se sont vus tous les quatre, le fils de Pierre n’a pas supporté un mot du fils de Déborah, ou peut-être était-ce juste un rire, et, pris d’une rage folle, il s’est mis à hurler qu’il les détestait, que de toute façon elle ne serait
jamais à son goût et Léo jamais son frère, puis il a attrapé un couteau de boucher aimanté à la crédence derrière lui et, le brandissant à leur visage, il a menacé de les tuer – cela faisait une heure à peine qu’il les connaissait. »

 Prix : 18.50€ (Broché) - 12.99€ (epub, mobi)
 

 

 

 

 LA SAISON DES FLEURS DE FLAMME d'Abubakar Adam Ibrahim (22 août 2018)
 
Lorsque Hajiya Binta Zubaïru surprend Reza en pleine effraction chez elle, couteau à la main, son destin s’enlace à celui du jeune dealer. Malgré l’étrangeté de leur attirance réciproque, à leurs yeux interdite, éclot entre cet homme de main d’un politicien corrompu et cette veuve musulmane de trente ans son aînée une passion illicite, sensuelle et déchirante.
 Prix : 23€ (Broché) - 15.99€ (epub, mobi)
 

 

 

 WILD SIDE,  de Michael Imperioli (29 août 2018)
 
À seize ans, Matthew n'a connu que le quartier du Queens à New York et une existence solitaire avec sa mère. À la faveur d'un héritage inattendu, une nouvelle vie s'offre à lui : Manhattan et ses avenues chics, la fascinante Veronica, ainsi qu'un voisin musicien qui l'embarque dans ses aventures, un certain Lou Reed... Matthew plonge avec eux dans un tourbillon d'amour, d'art, de liberté - au risque de se perdre.

 Prix : 20.90€ (Broché) - 14.99€ (epub, mobi)
 

 

 

 

 Chien-Loup, de Serge Joncour (22 août 2018)
  L’idée de passer tout l’été coupés du monde angoissait Franck mais enchantait Lise, alors Franck avait accepté, un peu à contrecœur et beaucoup par amour, de louer dans le Lot cette maison absente de toutes les cartes et privée de tout réseau. L’annonce parlait d’un gîte perdu au milieu des collines, de calme et de paix. Mais pas du passé sanglant de cet endroit que personne n’habitait plus et qui avait abrité un dompteur allemand et ses fauves pendant la Première Guerre mondiale.

 Prix : 21€ (Broché) - 14.99€ (epub, mobi) 

 

 

 

 

 LA TRANSITION de Luke Kennard (31 août 2018)
 
« La Transition n'est pas une punition, c'est une opportunité. »
Voilà ce qu'on explique à Karl au tribunal alors qu'il doit partir en prison quelques mois pour fraude aux cartes à la consommation.
Ça se passe en Angleterre, Karl et sa femme Geneviève sont des trentenaires bobos, qui ont grandi avec l'idée qu'ils avaient le droit de manger bio, de boire des cafés aux compositions compliquées et d'habiter un minuscule appartement en ville décoré avec goût.

 Prix : 21€ (Broché)

 

 

 

 

 MANUEL DE SURVIE À L'USAGE DES JEUNES FILLES, de Mick Kitson (30 août 2018)
 
Sal a préparé leur fuite pendant plus d'un an, acheté une boussole, un couteau de chasse et une trousse de premiers secours sur Amazon, étudié le Guide de survie des forces spéciales et fait des recherches sur YouTube. Elle sait construire un abri et allumer un feu, chasser à la carabine. Elle est capable de tout pour protéger Peppa, sa petite sœur.

 Prix : 18€ (Broché) - 12.99€ (epub, mobi)
 

 

 

 

 LA SOMME DE NOS FOLIES de Shih-Li Kow Zulma (23 août 2018)
 
À Lubok Sayong, petite ville au nord de Kuala Lumpur, tout est indéniablement unique. Jusqu’à la topographie, une cuvette entre deux rivières et trois lacs, qui lui vaut chaque année une inondation et son lot d’histoires mémorables.

 Prix : 21.50€ (Broché)

 

 

 

 

 Le paradoxe d'Anderson, de Pascal Manoukian (16 août 2018)
  À 17 ans, Léa ne s'en doute pas encore. À 42 ans, ses parents vont le découvrir. La famille habite dans le nord de l'Oise, où la crise malmène le monde ouvrier. Aline, la mère, travaille dans une fabrique de textile, Christophe, le père, dans une manufacture de bouteilles. Cette année-là, en septembre, coup de tonnerre, les deux usines qui les emploient délocalisent. Ironie du sort, leur fille se prépare à passer le bac, section " économique et social ".

 Prix : 19€ (Broché) - 13.99€ (epub, mobi)

 

 

 

 

 Le sillon, de Valérie Manteau (30 août 2018)

  " Je rêve de chats qui tombent des rambardes, d'adolescents aux yeux brillants qui surgissent au coin de la rue et tirent en pleine tête, de glissements de terrain emportant tout Cihangir dans le Bosphore, de ballerines funambules aux pieds cisaillés, je rêve que je marche sur les tuiles
des toits d'Istanbul et qu'elles glissent et se décrochent. Mais toujours ta main me rattrape, juste au moment où je me réveille en plein vertige, les poings fermés, agrippée aux draps ; même si de plus en plus souvent au réveil tu n'es plus là. "
 prix : 17€ (Broché)

 

 

 

 

 Cette maison est la tienne, de Fatima Farheen Mirza  (16 août 2018)
  Avant-hier soir, elle n’avait encore jamais  entendu parler de ces taches qui s’amoncellent  comme la poussière sur le coeur.  Et si ne pas porter le foulard valait une tache,  est-ce qu’une nouvelle se formerait chaque fois  qu’elle déciderait de rester tête nue ?

 Prix : 21.90€ (Broché) - 15.99€ (epub, mobi)
 

 

 

 

 Loup et les hommes, d'Emmanuelle Pirotte (23 août 2018) 
 
Hiver 1663. Armand, marquis de Canilhac, est prêt à tout pour retrouver le saphir entrevu au cou de cette jeune Amérindienne, croisée dans un salon parisien. Il a reconnu la pierre que portait son frère Loup. Loup, trahi par Armand vingt ans plus tôt, condamné aux galères, et que tout le monde croit mort.

 Prix : 20€ (Broché) - 13.99€ (epub, mobi)
 

 

 

 

 

 DÉSINTÉGRATION, d'Emmanuelle Richard (30 août 2018)
 
Issue d’une famille modeste, une jeune femme décide de « monter » à Paris pour changer d’air et prendre sa vie en main. Elle s’installe en colocation avec des garçons qui naviguent dans le milieu du cinéma. Partagée entre l’envie d’en être et le dégoût que lui inspirent ces jeunes gens pour lesquels l’argent n’est pas un problème, elle s’efforce malgré tout de se faire une place parmi eux.

Prix : 16.50€ (Broché)

 

 

 

 

 

 LES BRACASSÉES, de Marie-Sabine Roger (22 août 2018) 
 
Fleur et Harmonie ont des prénoms un peu... trompeurs. Harmonie est jeune, nerveuse, sensible. Elle est affligée d'un syndrome pénible, et se collète résolument avec une vie qui ne lui fait pas de cadeaux. Fleur est âgée, obèse, pétrie d'angoisses, de manies. Elle vit seule avec son chien Mylord et son armoire à pharmacie. Elle se méfie de tout le monde, sauf de son thérapeute, le cher docteur Borodine. Autour d'elles, Elvire, Tonton, le merveilleux Monsieur Poussin. Autant de personnages singuliers, touchants et drôles.

 Prix : 20€ (Broché)

 

 

 

  

 Le train d’Erlingen ou La métamorphose de Dieu, de Boualem Sansal (16/08/2018)
 
"Je plaisante, je plaisante, mais la situation est affreusement désespérée. L'affaire était louche dès le début pourtant, l'ennemi n'est pas tombé du ciel, il sortait bien de quelque trou, verdammt, un enfant l'aurait compris. Quand avons-nous cessé d'être intelligents ou simplement attentifs ?" Ute Von Ebert, dernière héritière d'un puissant empire industriel, habite à Erlingen, fief cossu de la haute bourgeoisie allemande.

 Prix : 20€ (Broché) - 14.99€ (epub, mobi)

 

 

 

  

 Les exilés meurent aussi d'amour, d' Abnousse Shalmani  (22 août 2018)
  « Ma mère était une créature féerique qui possédait le don de rendre beau le laid. Par la grâce de la langue française, je l’avais métamorphosée en alchimiste. C’était à ça que servaient les mots dans l’exil : combattre le réel et sauver ce qui restait de l’enchantement de l’enfance. »

 Prix : 22€ (Broché) - 15.99€ (epub, mobi)

 

  

 PAR LES ECRANS DU MONDE, de Fanny Taillandier (16 août 2018)
 
Dans l'aube à peine levée sur un lac proche de Detroit, aux États-Unis, un vieil homme insomniaque laisse successivement le même message à sa fille et à son fils : il va bientôt mourir. Elle est une brillante mathématicienne et travaille à calculer les risques dans une compagnie mondiale d'assurances dont le siège est au World Trade Center, à New York. Lui est un vétéran de l'US Air Force, il dirige la sécurité à l'aéroport de Boston. C'est le matin du 11 septembre 2001 et un jeune architecte égyptien, Mohammed Atta, a pris les commandes d'un Boeing 767.

 Prix : 18.50€ (Broché) - 12.99€ (epub, mobi)
 

 

  

ROISSY, de Tiffany Tavernier (30 août 2018)
 
Les discussions des voyageurs de toutes nationalités, les panneaux où viennent s’afficher les numéros de vol, les boutiques, les enseignes clignotantes, les annonces lumineuses, les bribes échangées par les personnels navigants ou au sol, les demandes affolées des passagers en transit, égarés dans le vaste aéroport : tel est le quotidien de la narratrice de ce roman, son environnement visuel et sonore, depuis qu’elle a élu domicile à Roissy. Sans cesse en mouvement, toujours tirant derrière elle une petite valise, elle va d’un terminal à l’autre, engage des conversations, s’invente des vies, éternelle voyageuse qui pourtant ne montera jamais dans un de ces avions dont le spectacle l’apaise.
 Prix : 21€ (Broché)

 

 

 

 Ne m'appelle pas capitaine, de Lyonel Trouillot

  Une étudiante en journalisme issue de la grande bourgeoisie blanche de Port-au-Prince fait l’expérience de l’altérité en se penchant sur la mémoire d’un homme surnommé Capitaine, son quartier en désuétude jadis bastion des luttes politiques, ses fantômes et, ce faisant, trouve avec lui et d’autres “échoués” le chemin pour faire de la vie une cause commune. Avec Ne m’appelle pas Capitaine, Lyonel Trouillot retrouve l’altitude unique et enivrante de La Belle amour humaine, aussi littéraire qu’universelle.

 Prix : 17.50€ (Broché) - 12.99€ (epub, mobi)

 

 

 

 

 BIENTÔT VIENDRONT LES JOURS SANS TOI, de David Trueba
 
Le musicien Dani Mosca a 40 ans à la mort de son père, avec qui il a toujours entretenu une relation houleuse. Un an plus tard, il décide contre toute attente de ramener son cercueil dans son village natal, au nord de l’Espagne. Ce voyage, autant physique qu’intérieur, va lui réserver bien des surprises.
Que reste-t-il, quand on fait l’état des lieux de sa vie, des moments de grâce et des rencontres décisives ? Des femmes aimées au-delà de l’entendement, des amis d’un jour ou pour l’éternité, d’un père au courage intimidant ?

 Prix : 21€ (Broché) - 14.99€ (epub, mobi)

 

 

 

Tags :   prix fnac 2018, prix du roman fnac 2018, Prix du roman FNAC 2018, La FNAC dévoile les 32 romans en lice, La vérité sort de la bouche du cheval Arcadie, Le malheur du bas Inès Bayard, Les fureurs invisibles du coeur John BoyneLà où les chiens aboient par la queue Estelle Sarah-BulleLe prince à la petite tasse Emilie de TurckeimAu loin Hernan Diaz, La vraie vie Alain Badiou, Frère d'âmes David Diop, MANUEL DE SURVIE À L'USAGE DES JEUNES FILLES Mick Kitson, DÉSINTÉGRATION  Emmanuelle Richard, PAR LES ECRANS DU MONDE Fanny Taillandier, BIENTÔT VIENDRONT LES JOURS SANS TOI David Trueba, ebooks gratuits, epub gratuits, pdf gratuits, romans gratuits, télécharger livres gratuits

Publié dans Prix, Prix Fnac, 2018

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article