Médecin-chef à la prison de la santé, de Véronique Vasseur

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

medecin-chef-a-la-prison-de-la-sante-veronique-vasseur-audetourdunlivre.com

 

Résumé : A sa parution au début de l'année 2000, ce livre a été un coup de tonnerre, suscitant réactions et polémiques, dans l'administration pénitentiaire, le monde politique, les médias, l'opinion. Médecin de garde durant huit ans, puis médecin-chef dans cette prison située au cœur de Paris, Véronique Vasseur témoignait d'un quotidien hallucinant, parfois insoutenable. 

Auteur : Véronique Vasseur
Nombre de pages : 215
Editeur : Le livre de poche
Collection : Littérature et documents
Date de parution : 7 novembre 2001
Prix : 5.60€  (poche) - 12.99€ (epub, mobi) - 0.01€ (occasion)
978-2253151739

____________________________________________________

Avis / Critique  :

 
Véronique Vasseur a fait la une des journaux quand son livre est sorti sur les étals des libraires. A l'intérieur, elle y dénonçait les conditions de vie des détenus, mais aussi le manque de matériel des soignants, les procédures longues et les entraves du système carcéral.
Le livre n'est pas une narration qui se découle à travers des chapitres bien définis. Il s'agit plutôt d'un journal, voire de pensées griffonnées sur le papier et qui nous sont livrées tels quels. Chaque anecdote montre les difficultés au jour le jour rencontrées par tous au sein de la prison de la Santé.

Véronique Vasseur va donc passer 7 ans au sein du milieu carcéral. Quand elle arrive, elle découvre un monde qui lui est étranger, mais aussi, et surtout impensable. Les matelas sont truffés de puces, les rats se promènent le long des couloirs, la nourriture est parfois avariée, les sacs de pain traînent au sol, les cafards courent dans l'infirmerie. Les prisonniers se droguent aux anti-dépresseurs pour oublier, les viols sont légion entre détenus, les tabassages, les trafics aussi avec ou sans l'assentiment des gardiens, les soignants dépriment devant le peu de moyens donnés.

Les prisonniers sont rangés par ethnie, entassés à quatre dans des cellules vétustes. Seuls les VIP ont droit à une cellule individuelle. Les détenus avalent des lames de rasoir, des cuillères, des fourchettes, des clés, des vis, des boulons, dans l'intention de pouvoir être sorti de leur cellule, de se retrouver à l’hôpital ou tout simplement de se suicider.
Pour manger correctement, il faut cantiner (payer des produits à un prix onéreux), pour ne pas s'ennuyer il y a la télé (pas pour tous, car il faut payer), les distractions sont rares, les sorties dans la cour se font à l'intérieur de béton.
En prison tout s'achète et tout est cher.
C'est tout cela que raconte Véronique Vasseur dans "Médecin-chef à la prison de la Santé" entre deux rencontres avec les VIP du moment : Bernard Tapie, Bob Denard, entre autres.
Le tout est livré dans un style cash, sans fioriture.
 
Un livre constat qui montre combien 18 ans après, ce qui était là hier l'est toujours aujourd'hui.

Le livre a donné lieu à une adaptation télé avec Mathilde Seigner dans le rôle principal.

 

Autre livre de Véronique Vasseur : L'hôpital en danger

__________________________________________________

Extrait :

IMMERSION

Une énorme porte verte sans serrure, une petite encoche avec des grilles. Par un sas un gardien me regarde, l’air soupçonneux. Il me demande le motif de ma visite et ma carte d’identité. J’attends. Il fait froid. On est en avril. Le gardien revient avec une énorme clé. J’entre enfin.

D’abord le système pour détecter les métaux. Bien évidemment, il s’emballe. Je vide mes poches, mon sac est fouillé. « Bien, laissez votre casque de moto ici, je vais appeler pour voir si vous êtes attendue. » Ouf ! On m’attendait bien ce jour-là ! Je laisse ma carte d’identité. Le gardien me donne un badge. Un surveillant en blouse blanche vient me chercher. On ouvre une grille, puis une autre. J’arrive alors dans une espèce de cathédrale bizarre aux murs tout écaillés, d’où partent six chemins qui paraissent sans fin. Au milieu de ce carrefour, une multitude de gardiens qui rigolent autour d’une tour centrale, tout en verre, très kitsch ; des groupes de gens qui bavardent. Certains ont des badges verts, d’autres roses, d’autres blancs. Plus tard, je connaîtrai la signification de ces couleurs… rose pour les avocats, vert pour le médical, blanc pour les visiteurs, les bonnes sœurs ou les curés. Une pendule circulaire, de taille imposante, arrêtée depuis plus de quinze ans. Encore un sas, des grilles partout, et une énorme porte sans aucune ouverture : le mitardi. Un gardien qu’on appelle le bricardii vient ouvrir avec un trousseau de clés impressionnant. Je grimpe un escalier en colimaçon. Je suis enfin arrivée au but.

Les portes sont alignées, comme celles des chambres froides, étroites, lourdes. Le médecin-chef me reçoit. Il me raconte ce qu’il faut faire, et surtout ne pas faire. Ne pas copiner avec les matons, être sur ses gardes en permanence, toujours vigilante. Ne pas être hautaine, mais se faire respecter tout en se faisant aimer. Vaste programme ! « Au début, on va vous tester, me déclare le médecin, puis ça va se tasser. Il va y avoir un sale moment à passer. » Bon, j’encaisse. Je dois encore voir le directeur. Il n’est pas là, je reviendrai.

À mon retour, même cirque. Le directeur est un homme charmant avec un léger accent du Midi. Il doit être fana de rugby puisqu’il a remplacé le globe terrestre de sa mappemonde par un ballon ovale couvert de signatures. Il me présente sa « maison ».

D’abord, le quartier des spéciaux. Les spéciaux sont les travestis non opérés. Avec eux, les homosexuels. Le mitard pour les excités, les punis. Derrière le mitard, les isolés, les dangereux, condamnés à de longues peines, en instance d’être transférés. Plus loin les « psys », puis tous les autres entassés à quatre dans des cellules minuscules et regroupés en quatre blocs suivant leur ethnie. Les Africains ensemble, les Maghrébins, etc.

Je dois ce jour-là faire un essai avec les anciens médecins. Je les rencontre. Tous sympa, un peu stressés, surtout celui qui officie aujourd’hui. Il a l’air traumatisé. Il est là depuis un mois. De quoi me rassurer… Ils racontent les urgences, les blagues des matons, des histoires de pendus, de suicides, de types qui avalent des fourchettes, etc. À ce moment-là, je me suis demandé où j’avais mis les pieds.

Première consultation. Les détenus patientent dans la salle d’attente comme n’importe quel concitoyen ; la seule différence : sur les dossiers figurent le motif de l’incarcération, la date de libération prévue, et plusieurs noms précédés de la lettre X, car les détenus reviennent souvent sous de fausses identités. Ils sont tous angoissés, stressés et, bien sûr, innocents. Ils réclament des douches, des pilules pour dormir, des pommades… Beaucoup ont des maladies de peau, des pustules, des plaques et bubons divers. Un petit café et on recommence. Consultation au quartier haut. Des malades plus sérieux, et toujours la même demande, la même souffrance… Un travesti très extraverti raconte ses prouesses sexuelles dans les douches avec force détails. Je suis très gênée et j’ose à peine le regarder dans les yeux. La consultation se termine. On me montre une liste de médicaments périmés à donner en priorité. Je suis atterrée. On m’apporte la valise d’urgence. On dirait une caisse à outils. Elle pèse au minimum quinze kilos et se déploie sur près d’un mètre !

________________________________________________________

Extrait du téléfilm "Médecin-chef à la prison de la santé"

Tags : Médecin-chef à la prison de la santé , Médecin-chef à la prison de la santé veronique vasseur, Médecin-chef à la prison de la santé vasseur, Médecin-chef à la prison de la santé tv, Médecin-chef à la prison de la santé serie, Médecin-chef à la prison de la santé feuilleton, Médecin-chef à la prison de la santé, médecin chef à la prison de la santé film, médecin chef à la prison de la santé streaming, médecin chef à la prison de la santé livre, médecin chef à la prison de la santé pdf, médecin chef à la prison de la santé résumé, médecin chef à la prison de la santé fiche de lecture, médecin chef à la prison de la santé avis, médecin chef à la prison de la santé critique, medecin chef a la prison de la sante veronique vasseur, livre medecin chef a la prison de la sante, médecin chef à la prison de la santé de véronique vasseur, livres gratuits, médecin chef à la prison de la santé de véronique vasseur epub, médecin chef à la prison de la santé de véronique vasseur amazon, télécharger livres gratuits, télécharger ebooks gratuits, extraitLe meilleur site de critiques de livres sur le net, audetourdunlivre.com, critiques de livres, blog littéraire, blog de littérature, les meilleures critique de livres, le site des critiques de livres, les meilleurs avis de livres sur le net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article