J'ai faim de toi, de Margaret Atwood

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

 

Résumé : Hors des murs de Consilience, quarante pour cent de la population est au chômage : c'est l'anarchie et le chaos. Consilience a restauré un nouvel ordre social et Stan et Charmaine font partie de ceux qui ont choisi de s'engager dans cette expérience audacieuse.

Nombre de pages : 62
Editeur : Robert Laffont
Collection : Pavillon poche
Date de parution : 12 avril 2018
Prix : 1.99€ (epub, mobi)

 

Avis / Critique :


Nouvelle histoire de la mère des dystopies et des uchronies, Margaret Atwood nous emmène au cœur d'une ville-prison en test qui doit répondre à un nouveau mode de vie : pour combattre le chômage, la population se voit proposer de faire un mois sur deux de la prison et l'autre mois de vivre en ville. Les habitants de Concilience et de Positron auront un emploi pour leurs deux styles de vie. Ils auront une maison un mois sur deux à partager avec un autre couple qu'ils ne verront jamais. Tout est organisé pour que le test soit réussi et que ce type d'existence devienne la norme. Plus de liberté, mais la nourriture et l'emploi sont dorénavant garantis. 

Cette nouvelle reflète comme un air de possible au moment où les sociétés se cherchent un nouveau mode de vie, où les souffrances augmentent au cœur des peuples. Margaret Atwood apporte une réponse qui fait froid dans le dos par la possibilité de son avènement. Pour survivre, serait-on prêt à sacrifier sa liberté et laisser les autres contrôler sa vie ? Serait-on prêt à faire de la prison un mois sur deux et donner de son temps à la société l'autre mois pour manger, dormir sous un toit en toute sécurité ? Et quand est-il de l'amour ? Cette société sans libre arbitre se fissure quand Stan, l'un de ses habitants tombe sur le mot laissé par la femme qui occupe l'autre mois sa maison. Un mot sensuel qui apporte dans sa vie la petite étincelle qui lui manque dans son couple, dans sa vie. Stan va-t-il briser les règles pour tenter de vivre la passion qu'il croît naitre en lui ?

Seriez-vous prêt à tout sacrifier pour survivre ou feriez-vous comme Stan, rejeter les règles qui sécurise pour avoir le sentiment "d'être" tout simplement ?
C'est finalement la question posée par Margaret Atwood dans ce "J'ai faim de toi".

 

_______________________________________________________________________

Extrait :

Stan ouvre le grand casier vert et y range les vêtements qu’il a portés : les shorts, les tee-shirts, les jeans, les tenues d’été. Il ne va pas les remettre avant un moment : quand il reviendra ici, la saison chaude sera probablement terminée, et il passera aux pulls en polaire. Il aura moins à s’occuper de la pelouse, ce qui est un plus. La pelouse sera quand même en piteux état… Il y a des gens qui n’ont pas le sens des pelouses. Ils les laissent se transformer en paillassons et se dessécher, et alors les fourmis jaunes s’y mettent, et ça demande un sacré boulot pour rattraper tout ça. S’il était ici tout le temps, il pourrait maintenir la pelouse en parfait état. Mais les choses étant ce qu’elles sont, il est constamment en mode réparation.

Ses vêtements ont tous été lavés et soigneusement pliés. Sa femme, Charmaine, a fait la lessive en dernier, avant de prendre son scooter pour se rendre au quartier des femmes de Positron. Ces derniers mois, il a quitté la maison après elle, de sorte que c’est lui qui a fait les dernières vérifications : pas de cercle de crasse dans la baignoire, pas de chaussette oubliée dans un coin, pas de bouts de savon ni de petits poils par-ci par-là sur le carrelage. Quand ils reviennent ici au début de chaque mois impair, Stan et Charmaine

trouvent la maison dans un état impeccable, avec une légère odeur citronnée de produits d’entretien et sans une trace d’occupation récente – et ils tiennent à la laisser comme ça, eux aussi.

Cela étant, elle n’a pas été impeccable chaque fois. Il y a trois mois, Stan a trouvé une feuille de papier pliée : un coin dépassait sous le réfrigérateur. Elle avait dû y être fixée avec le magnet argenté en forme de canard, celui-là même dont Charmaine se sert pour sa liste de commissions. Malgré l’interdiction absolue imposée par Consilience de tout contact avec les Alternés, il l’a aussitôt lu. Le texte sortait d’une imprimante, mais il était quand même terriblement intime :

Max, mon chéri, j’ai hâte de te revoir. J’ai faim de toi ! J’ai tellement besoin de toi. Plein de baisers, et tu sais quoi d’autre encore… Jasmine.

Il y avait une marque de baiser au rouge à lèvres : rose vif. Non, plus foncé. Une sorte de violet. Pas vraiment violet, ni mauve, ni marron. Il avait répertorié les noms de couleur, en essayant de se souvenir des échantillons de peinture et de tissus que Charmaine passait son temps à examiner. Il avait approché le papier de son nez, l’avait humé : encore une légère trace de parfum, comme du chewing-gum à la cerise.

Charmaine n’a jamais mis de rouge à lèvres de cette couleur. Et elle ne lui a jamais écrit de billet comme ça. Il l’a d’abord jeté dans la poubelle comme s’il lui brûlait les doigts, mais après réflexion, il l’a récupéré et remis en place sous le réfrigérateur : Jasmine ne doit jamais savoir que son message à Max a été intercepté. Et puis, il est possible que Max ait l’habitude de regarder sous le frigo, au cas où, pour trouver ce genre de billet – c’est peut-être un petit jeu pervers entre eux –, et Max serait contrarié qu’il n’y ait rien. « Tu as trouvé mon billet ? », lui demanderait Jasmine, collée contre lui dans le lit. « Quel billet ? » ne serait pas une très bonne réponse. « Ah, mon Dieu, un des deux l’a trouvé ! » s’exclamerait-elle, avant d’éclater de rire. Ça pourrait même l’exciter, l’idée qu’une troisième paire d’yeux ait vu l’empreinte de sa bouche avide.

_____________________________________________________

Tags : j'ai faim de toi, j'ai faim de toi epub, j'ai faim de toi margaret atwood, j'ai faim de toi atwood, telecharger  j'ai faim de toi, j'ai faim de toi download, j'ai faim de toi pdf, telecharger gratuitement j ai faim de toi, nouvelle de margaret atwood, nouvelles margaret atwood, epub gratuit, mobi gratuit,Le meilleur site de critiques de livres sur le net, audetourdunlivre.com, critiques de livres, blog littéraire, blog de littérature, les meilleures critique de livres, le site des critiques de livres, les meilleurs avis de livres sur le net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article