Zéro de conduite, de Michel Onfray

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

Zero-de-conduite-michel-onfray-audetourdunlivre.com

 

Résumé : « Ce que la clique journalistique maastrichienne nomme recomposition depuis l'élection de son homme-lige, Emmanuel Macron, n'est en fait qu'une décomposition dont elle ne sent même plus la mauvaise odeur malgré son nez qui s'est allongé à cause de sa profession. Car Macron n'a pas tué le PS qui était déjà mort, il n'a pas fusillé les Républicains qui étaient déjà détruits, il n'a pas pulvérisé le FN qui était déjà coupé en deux, il n a pas tué Mélenchon qui était déjà faisandé, il n'a pas dessoudé l'extrême gauche qui était déjà atomisée...

Auteur : Michel Onfray
Nombre de pages : 384
Editeur : L'OBSERVATOIRE
Collection : EDITIONS DE L'O
Date de parution : 25 avril 2018
Prix : 19€ (neuf) - 14.41 € (occasion)
ISBN : 979-1032900154

 

Avis / Critique :


Comme à son habitude, Michel Onfray taille dans le vif. Avant sa "Lettre à Macron" et autres lettres à voir sur son site, le philosophe avait profité de la présidentielle 2017 pour croquer quelques portraits politiques au travers de ce qu'on peut appeler peut-être un pamphlet. Comme il n'est pas tourné entièrement contre Emmanuel Macron, je ne l'envisagerai pas vraiment comme cela, mais plutôt comme un ouvrage de chroniques.

Que retenir de ce livre ? Eh bien déjà, que tout le monde en prend pour son grade. J'ai nommé : Emmanuel Macron, Richard Ferrand, Edouard Philippe, Jean-Luc Mélanchon, Alexis Corbière, Raquel Garrido, les chaînes d'info en continu, certains journalistes, parfois Wauquiez, Marine le Pen.
A l'heure de l'affaire Benalla qui revient sur le devant de la scène et du non moins mouvement des Gilets Jaunes, ce livre n'est pas fait pour nous réconcilier (et de loin) avec nos politiciens.
Michel Onfray déroule en effet toutes les magouilles citées déjà pour grande partie par Médiapart et Le canard enchaîné et nous offre un panel à nous faire pleurer de rage et dont profite tout ce beau monde (voir les noms plus haut.  Rien que pour ça, ce livre vaut d'être lu ). 

Bref, si vous aimez Emmanuel Macron et compagnie, n'achetez pas cet ouvrage, vous allez en avoir des insomnies. Les autres aussi, du reste, mais pour tout autre chose.
L'avantage de ce Zéro de conduite (le titre est bien trouvé), c'est qu'il se lit vite et bien. Une chronique = 2 ou 3 pages en moyenne. Comme d'habitude, il y a des redites sur des propos déjà tenus un peu plus tôt, mais si le ton est plutôt saignant, il y a aussi de l'humour et de belles tournures de phrases.
Bon, on sent quand même que Michel Onfray (touché dans son ego) en a gros sur la patate. C'est un peu un livre règlement de compte envers un président qui a déclaré que "Les Michel Onfray, Emmanuel Todd ou autres Alain Finkielkraut, ils ne m'intéressent pas vraiment".
Côté contemporains, c'est sûr, Macron, c'est... comment dire... plutôt la machine à remonter le temps... (Hegel et Machiavel se reconnaîtront).

Bref, en ces temps de révolution Gilets Jaunes, la guillotine Onfray passe donc elle aussi et tranche des têtes à tout va. Si on peut parfois regretter le ton très dur, il n'en demeure pas moins que la justesse des propos et des révélations ou des analyses de ce livre montre que tout nouveau mouvement qu'il soit, En Marche et consort au lieu d'apporter du frais, du neuf, du sincère, de la probité ne suivent que les pas de ceux qui les ont précédés.
La même chose vaut pour les autres mouvements. Les couillons restant toujours les mêmes (vous vous serez probablement reconnus).
Mais rien de mieux que de se faire sa propre idée en le lisant.
Égotisme, Narcissisme, Vilipenderie, Mensonges, détournement, régalez-vous, ce livre est rempli de ces travers politiciens.
Ce sera peut-être là le plus triste et le plus dramatique dans ce Zéro de conduite bien chroniqué.

 

 

A lire aussi sur ce blog de Michel Onfray :
- Le deuil de la mélancolie
- Le christianisme hédonisme, tome 2
- Décadence
- Penser l'islam
- La passion de la méchanceté chez un prétendu marquis
- Le crépuscule d'une idole

 

_____________________________________________

Extrait

Édouard Philippe est donc le premier ministre de droite d'un Président qui n'est ni de gauche ni de gauche, mais surtout pas de gauche. Venu de Rocard, arrivé chez Juppé, soutien de Fillon puis lâcheur de Fillon, perfide contre Macron dans Libération, le fameux journal de "gauche" qui accueillait sa chronique de la campagne, puis rallié à Macron, cet homme qui n'a pas encore cinquante ans donne envie de voir ce qu'aura été son trajet dans un quart de siècle.
Pour l'heure, gageons que les médias qui ont décidé de mettre la tête de Fillon sous l'eau pendant la campagne afin de faciliter le trajet de Macron auront à cœur d'utiliser la même méthode de pilonnage systématique avec les informations qui concernent ce nouveau locataire de Matignon. J'attends les ouvertures des journaux de vingt heures et les quarts d'heure d'un journal qui n'en compte que deux à propos de ces affaires.
Car Macron n'ignorait pas ce qui se trouve partout sur le net concernant ce monsieur : Charlie Hebdo 'avril 20009) rapporte en effet qu’Édouard Philippe faisait du lobbying pour l'industrie du nucléaire au Niger auprès des députés français et qu'il s'y est fait quelques beaux revenus comme directeur de la communication et directeur des affaires publiques d'Areva - on lui doit le pillage en uranium des sous-sols nigérien, ce qui a conduit les Touaregs dans les bras des djihadistes locaux (Observatoire du nucléaire, 15 mai 2017).
Devenu maire du Havre, "Édouard Philippe a offert un pont d'or... à son ancien employeur Areva, pour qu'il installe deux usines d'éoliennes off-shore, projet finalement abandonné piteusement en septembre 2016 : il serait intéressant d'enquêter pour voir ce que la sympathie d’Édouard Philippe pour Areva a finalement coûté aux citoyens-contribuables...", précise le même observatoire du nucléaire.
Médiapart nous apprend ( 12 mai 2017) également que, dans sa déclaration de patrimoine, il confesse n'avoir aucune idée du prix de son appartement à Paris, aucune idée du prix de sa résidence secondaire en Indre-et-Loire, aucune idée des parts qu'il possède dans un immeuble en Seine-Maritime ; dans la case qui l'invite à déclarer sa rémunération, il écrit : "Je ne suis pas certain de comprendre la question" - est-il bien sage de nommer Premier Ministre quelqu'un qui a du mal à comprendre pareille question ? Cette désinvolture et ce cynisme lui valent un blâme de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.

 

_______________

Tags : zero de conduite, zero de conduite avis, zero de conduite extrait, zero de conduite extrait, zero de conduite michel onfray, zero de conduite onfray avis, zero de conduite onfray critique, zero de conduite onfray pdf, zero de conduite onfray epub, zero de conduite onfray mobi, zero de conduite analyse, zero de conduite de michel onfray, zero de conduite epub, onfray zero de conduite epub, zero de conduite onfray epub gratuit, ebooks gratuits, epub gratuit, Le meilleur site de critiques de livres sur le net, audetourdunlivre.com, critiques de livres, blog littéraire, blog de littérature, les meilleures critique de livres, le site des critiques de livres, les meilleurs avis de livres sur le net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article