Un manuscrit retrouvé d’Anthony Burgess révèle les dessous d’ Orange mécanique

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

 

Une série d’écrits philosophiques et de réflexions

 

Le manuscrit d’écrits philosophiques et de réflexions sur le scandale du roman adapté par Stanley Kubrick ont été découverts lors d’un inventaire des archives de la Fondation Burgess, située à Manchester vingt-six ans après la mort de l’écrivain britannique.
Selon Andrew Biswell, son directeur, le manuscrit se composerait de 200 pages de notes, d’idées et de réflexions philosophiques.
Intitulé The Clockwork Condition (La Pathologie mécanique), il aurait été rédigé par Anthony Burgess entre 1972 et 1973, soit peu de temps après la sortie du film adapté par Stanley Kubrick en 1971.

«C’est une découverte très excitante», a déclaré Andrew Biswell, décrivant The Clockwork Condition comme «à moitié philosophique, à moitié autobiographique». «Ce manuscrit étend ses réflexions sur le crime, la punition et les possibles effets corrupteurs de la culture visuelle. Il offre aussi un nouveau regard sur la relation compliquée de Burgess à son roman

Anthony Burgess, mort en 1993, considère dans ce manuscrit que les années 70 sont un «enfer mécanique» («a clockwork inferno») dans lequel les humains sont réduits à l’état de rouages dans une machine implacable, privé de leur condition naturelle.
The Guardian
rapporte que The Clockwork Condition s’inscrit dans une structure fondée sur l’Enfer de Dante. L'auteur avait ainsi prévu des chapitres intitulés L’Homme infernal, piégé dans le monde des machines, ou L’Homme du purgatoire qui essaie justement de s’en échapper.

Burgess revient également sur le scandale qui a suivi la sortie dans les salles du film de Kubrick. Ce dernier dépeint l’ultraviolence sans but d’une troupe de jeunes délinquants dans une société dystopique, et la façon dont cette société répond à la violence par la violence. Si l’œuvre est aujourd’hui considérée comme un chef-d’œuvre et un classique dans la filmographie du cinéaste, les réactions du public de 1971 ont été particulièrement houleuses. Kubrick et Burgess ont ainsi reçu des menaces de mort par courrier. Le réalisateur a décidé de retirer Orange mécanique des salles de cinéma, et le film est resté inédit au Royaume-Uni jusqu’à la mort de Kubrick en 1999.

The Clockwork Condition reste un travail inachevé, peu présentable au public en l’état. Il se compose majoritairement de brouillons, et est même ponctué de schémas explicatifs. la porte n'est cependant pas fermé à une publication dans le futur. Il y a assez de matière pour donner «une reconstitution claire de ce que le livre perdu de Burgess aurait pu devenir».

 

Prix : 9.50€ (poche) - 8.99€ (epub, mobi) - 0.98€ (occasion)

 

__________________________________________

Tags : Un manuscrit retrouvé d’Anthony Burgess révèle les dessous d’ Orange mécanique, The Clockwork Condition anthony burgess, The Clockwork Condition, La Pathologie mécanique, manuscrit inédit d'anthony burgess, orange mécanique anthony burgess, stanley kubrick, dysptopie, écrits philosophiques anthony burgess, a clockwork inferno, Le meilleur site de critiques de livres sur le net, audetourdunlivre.com, critiques de livres, blog littéraire, blog de littérature, les meilleures critique de livres, le site des critiques de livres, les meilleurs avis de livres sur le net

Publié dans AUTEURS, Anthony Burgess

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article