Manga : Un nouveau chapitre de Death Note disponible gratuitement

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

Death Note manga gratuit "audetourdunlivre.com"

 

Douze ans après le dernier tome,
87 planches sont publiées en ligne.

 

On y retrouve le dieu de la mort Ryûk en quête d’un nouveau propriétaire pour son terrible carnet funèbre.

Le Death Note est toujours en circulation... Douze ans après la sortie du dernier tome de la saga japonaise culte, le scénariste Tsugumi Ohba et le dessinateur Takeshi Obata dévoilent un nouveau chapitre inédit.
87 pages ont été diffusées en ligne, pour l’instant uniquement en version anglaise. Les planches sont disponibles gratuitement sur la plateforme Manga Plus by Shueisha.

Ce nouveau chapitre vient compléter la licence de douze tomes et de cent huit chapitres, parue à partir de 2003 dans le Weekly Shonen Jump, un magazine japonais de prépublication de mangas hebdomadaire. Le manga est par la suite publié en France entre 2007 et 2008. Présenté comme un «one shot», c’est-à-dire une histoire complète en un seul épisode, le chapitre se déroule une dizaine d’années après les évènements du douzième tome.

On retrouve certains personnages présents dans la saga originelle. Comme Ryûk le dieu de la Mort, cruellement en manque de pommes, son aliment favori. Pour tromper son ennui et satisfaire son appétit, il décide de quitter une nouvelle fois le monde des dieux de la Mort afin de rejoindre celui des humains. Ryûk espère y dénicher un successeur digne du malfaisant Light Yagami, l’ancien propriétaire du cahier de la mort, qui pourra le divertir... et surtout lui fournir ses précieuses pommes.

Un nouveau personnage fait son apparition dans cet épisode. Il s’agit de Minoru Tanaka, un étudiant d’une grande intelligence, que Ryûk choisit pour devenir le propriétaire du Death Note. 

À noter également la rencontre surprenante entre le président des États-Unis Donald Trump.

manga death note trump

_______________________

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article