Olympe de Gouges, de Michel Faucheux

Publié le par Evil.g

"Olympe de Gouges" "michel faucheux" "audetourdunlivre.com"

 

Résumé :

Comment faire entendre sa voix en ce XVeme siècle qui grouille de paroles alors que grandit le silence divin ? Quel langage trouver pour avoir le sentiment d’être soi ? Comment exister à ce moment où la politique devient un théâtre de l’idéal mais aussi de la cruauté ? Comment, en somme, faire en sorte que « si la femme a le droit de monter sur l’échafaud », elle puisse aussi avoir le droit de « monter à la tribune » ? Voici quelques-unes des questions auxquelles tente de répondre cette biographie de Marie Gouze, dite Olympe de Gouges (1748-1793), auteur d’une œuvre essentielle comprenant pièces de théâtre et écrits politiques, dont la célèbre Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne.

Auteur : Michel Faucheux
Nombre de pages : 288
Edition : Folio 
Collection : Folio Biographies
Date de parution : 31 mai 2018
Prix : 9.10€ (Poche) - 8.99€ (epub, mobi)
ISBN : 978-2072693878

____________

Avis / Critique :

On connaît surtout Olympe de Gouges comme étant l’une des premières féministes en France. Dans ce livre, on découvre qu’outre son féminisme elle a défendu d’autres causes, comme l’abolition de l’esclavage par exemple. On y apprend également qu’au cours de la révolution, loin des pulsions de mort des hommes, elle a toujours défendu la fraternité et combattu la violence, c’était une voix de paix et de raison dans une période tourmentée qui en manquait tellement.

Michel Faucheux nous raconte donc le parcours d’Olympe, passant rapidement sur ses origines puis son arrivée à Paris dans le bouillonnement pré-révolutionnaire et enfin la révolution où elle ne résistera pas à la folie des hommes et fut guillotinée pour avoir exercé sa liberté d’expression.

La grande limite de ce livre c’est qu’il est présenté comme une biographie. Or ce n’est pas un récit, mais plutôt un essai. Cela donne un style un peu universitaire, fastidieux à lire. Pour tout dire, ça a tendance à tomber des mains. La chronologie est certes respectée, mais avec de nombreux aller-retours qui compliquent la compréhension. Seuls les derniers moments, qui suivent la publication des droits de la femme et de la citoyenne et surtout le récit du procès et de l’exécution d’Olympe sortent le lecteur de sa torpeur.
Le reste du livre tient plus du pensum indigeste.

Par ailleurs le livre est agrémenté d’un petit encart illustré un peu fourre-tout montrant quelques images glanées çà et là, mais qui n’apportent pas grand-chose à la lecture.

Pour les courageux qui seraient tout de même tentés de lire ce livre, il faut quand même reconnaître qu’il est bien documenté, qu’il y a de nombreuses citations et qu’il semble complet. L’auteur s’est manifestement bien documenté. On y apprend donc beaucoup de choses malgré tout, à condition de ne pas s’endormir pendant la lecture...

 

 

Autre livre sur Olympe de Gouges critiqué sur ce blog :
- Moi, Olympe de Gouges, de Caroline Grimm

 

_________________

Extrait :

Olympe sait que, en ce siècle où domine la parole des philosophes mais où règne le tumulte des voix de la rue, de la contestation, de l’émeute et désormais de la Révolution, les mots sont une arme politique. Ceux que l’on prononce sur scène (notamment celle du théâtre), ceux que l’on peut coucher par écrit dans des « lettres », des « adresses », des affiches... ce qui est un autre moyen de faire entendre sa voix.

Olympe endosse pleinement désormais un nouveau tôle, son dernier, celui qu’elle jouera jusqu’au bout : celui de la femme politique qui vient se superposer (et non se substituer) à ses autres rôles : ceux de fille naturelle, de femme libre, de dramaturge, voire d’une Ninon du XVIIème siècle. C’est la superposition de tous ces rôles qui constitue, dans toute son épaisseur, le personnage d'Olympe de Gouges alors que l’invention de soi, à ce moment d’invention de la liberté, passe par des fictions qui, prises ensemble, racontent le style d'une existence. Mais c’est aussi cette superposition qui donnera à la vie d’Olympe une valeur symbolique tant elle est exemplaire de la condition des femmes au XVIIème siècle tout en portant haut le combat pour leur émancipation. On peut faire l’hypothèse que dans la mesure où Olympe invente son personnage pour mieux s’accomplir, elle se vit, en effet, comme la parabole d’un destin féminin à conquérir. Le recours à l’allégorie est pour la Révolution française un moyen de donner sens au monde nouveau qui s’avance et qui identifie Ia République à une figure féminine. Sur la scène nouvelle de l’Histoire, il faut mettre en relation le personnage d’Olympe et la statue hiératique de la déesse Raison coiffée d’un bonnet phrygien, qui, plus tard, sera baptisée Marianne par adoption d’un sobriquet venu d’une chanson occitane, La Garisou de Marianne. Ce n'est là qu’endosser un nouveau paradoxe : « Le paradoxe veut qu’au moment où les femmes sont fermement invitées à demeurer dans l’espace privé qui leur est dévolu, leurs images envahissent l’espace public, l’érotisation de la femme participant à la masculinisation de la Nation. Le 25 septembre 1792, l’effigie d’une femme coiffée du bonnet phrygien devient le sceau de la République. » Puisqu’en effet, dans l’'imagerie de l’Ancien Régime, la figure de la monarchie s’incarnait dans la figure masculine du roi, il convient que la République s’incarne dans celle d'une femme, mais à condition que les femmes réelles soient privées de pouvoir politique. Marianne est une allégorie qui ne témoigne pas d’une reconnaissance politique des droits de la femme mais paradoxalement de la relégation des femmes hors de la sphère publique. C’est là un jeu de dupes où ne fait que s’affirmer le pouvoir des hommes. Et Èliane Viennot de remarquer très justement : « La femme symbole de la République ne peut qu’être une Image sans référent vivant. »

Quoi qu’il en soit, Olympe, du fait de son nom, ne peut que frayer avec les déesses et, comme Marianne, a des origines occitanes. Dès novembre 1788, un an avant la réunion des États généraux, Olympe publie un premier écrit polémique ayant pour titre Lettre au peuple, ou Projet d’une caisse patriotique, par une citoyenne. Dans ce texte où, une fois de plus, semble se faire entendre le grain de sa voix (« Ô Peuple, Citoyens malheureux! Écoutez la voix d’une femme juste et sensible »), elle propose que soit levé un impôt volontaire proportionnel, acquitté par tous les ordres de la Nation, susceptible d’enrayer la crise économique qui sévit alors. Une fois de plus, Olympe s’engage pleinement, de toute sa vérité. Un an plus tard, comme d’autres femmes, elle déposera le quart de ses revenus annuels sur le bureau de l’Assemblée nationale pour agir à l’exemple des « dames romaines » qui, ayant sauvé Rome en donnant leurs bijoux au Trésor public, doivent servir de modèle aux « femmes citoyennes » françaises, comme elle le suggère dans un texte écrit en septembre 1789, Action héroïque d’une Française, ou la France sauvée par les femmes : « Hâtez-vous donc de vous acquitter d’un si beau sacrifice. » Ce n’est pas là une démarche anodine mais bien plutôt un acte d’adhésion à la Révolution et une leçon donnée à une Assemblée masculine, composée de nantis. Ce texte, au titre explicite, lie revendication politique et revendication féministe. Olympe a bien perçu dès le départ que la régénération de la politique passe par l’égalité des hommes et des femmes :

Les Etats généraux peut être trouveront d'autres moyens ; mais quel[les] que soient les ressources dont leur sagesse fera usage. ils ne pourront trouver déplacés les conseils d'une femme qui, en dépit de la légèreté naturelle à son sexe, n'en a pas moins de bonnes vues ; ce sexe, qu'on se plaît tant à accuser de frivolité, n'en a pas moins en général des idées souvent ingénieuses, et que les sages ne dédaignent pas tout à fait. Ils en profitent même quelquefois, et ont la vertu d'en convenir.

 

______________________

Livres Michel Faucheux, livres gratuits, romans gratuits, Michel Faucheux, Olympe de Gouges, epub gratuit, mobi gratuit, pdf gratuit, trouver des livres gratuits, avis de livres, critiques de livres, meilleurs livres, meilleurs sites de livres, meilleurs blogs de livres, blog de livres, meilleures ventes livres, télécharger bd pdf gratuit, roman pdf gratuit, roman pdf, romans à télécharger, bande dessinée pdf

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article