DOCTEUR SLEEP

Publié le par Audetourdunlivre-LITTERATURE

DOCTEUR SLEEP

Résumé :
Le petit Dany Torrance est désormais adulte. Il a échappé au sort de son père alcoolique et travaille en tant qu aide-soignant dans un hospice où il utilise ses pouvoirs surnaturels pour apaiser la souffrance des mourants. D où son surnom : Docteur Sleep. Il rencontre Abra, fillette de 12 ans, pourchassée par un étrange groupe de voyageurs qui traversent les Etats-Unis en se nourrissant de la lumière des enfants télépathes. Commence alors une guerre épique entre le bien et le mal... 


Auteur : Stephen King
Nombre de pages : 600
Edition : ALBIN MICHEL
Collection : LITT.GENERALE
Date de parution : 30 octobre 2013
Prix : 25€ (Broché) - 8.90€ (Poche) - 9.99€ (epub, mobi)
ISBN : 978-2253183600

 

Extrait :

Dans ce livre écrit quelques 26 ans après le premier tome, on retrouve Danny Torance, le fils qui a survécu à l'hôtel Overlook. Enfant, Danny ne peut s'empêcher de voir la vieille femme de la salle de bain et de ressentir les morts et les futurs morts. Pour oublier le Don, il boit. Beaucoup. Jusqu'à ne plus se rappeler parfois qui il est. Mais Danny a appris aussi à compartimenter dans son esprit les âmes qui le tourmentent. Du moins en partie. Pour chasser ses démons, il part et se retrouve dans une ville du Maine, Teenytown. Mais si les morts le laissent tranquille quelques temps, ils ne tardent pas à revenir hanter ses nuits. Surtout le petit garçon de Deenie, la femme avec qui il a couché quelques semaines auparavant... Danny est perdu et cherche la rédemption chez les alcooliques anonymes. Mais Danny n'est pas le seul à avoir le Don. Il y a les Vrais et la jeune Abra aussi...

   Eblouissant ! Ce livre qui est le second que je lis après "minuit 2" m'a complètement subjuguée. Alors, certes, le début est un peu long, il faut vraiment rentrer dans le sujet et maintenir une envie car avant les 200 pages, il ne se passe pas grand chose mais il faut persévérer. Cela vaut vraiment le coup. Stephen King a un vrai talent pour écrire et comme j'ai eu pour J.K. Rowlings pour "Une place à prendre", c'est un vrai coup de coeur.  Les personnages sont intéressants, bien décrits, foncièrement bons ou mauvais ou un peu des deux mais profondément humains, même les Vrais qui en deviennent sous leur noir dessein, sympathiques.

   A découvrir pour ceux qui ne connaissent pas King. Et pour les autres, eh bien, ma foi, vous y retrouverez le talent du maître, je pense.

Extrait :

COFFRE-FORT

1
Le deuxième jour du mois de décembre d'une année où un planteur de cacahuètes de Géorgie était aux affaires à la Maison-Blanche, l'un des plus grands hôtels de villégiature du Colorado brûla de fond en comble. L'Overlook fut déclaré perte totale. Après enquête, le chef du service des incendies du comté de Jicarilla attribua la cause de l'incendie au mauvais fonctionnement d'une chaudière. L'hôtel était fermé pour l'hiver lorsque l'accident se produisit et seules quatre personnes étaient présentes sur les lieux. Trois d'entre elles en réchappèrent. John Torrance, le gardien de l'hôtel, trouva la mort en tentant vainement (et héroïquement) de faire tomber la pression de la vapeur qui avait atteint un niveau anormalement élevé dans la chaudière en raison d'une soupape de sécurité défectueuse.
Parmi les trois survivants, on comptait l'épouse du gardien et son jeune fils. Le troisième était le chef cuisinier de l'Overlook, Richard Hallorann. Ce dernier était revenu de Floride, où il faisait la saison d'hiver, pour voir comment se débrouillaient les Torrance car il avait eu «l'intuition fulgurante», comme il disait, que la famille était en difficulté. Les deux adultes survivants furent très grièvement blessés dans l'explosion. Seul l'enfant s'en sortit indemne.
Physiquement, du moins.

2
Wendy Torrance et son fils reçurent une indemnisation de la firme propriétaire de l'Overlook. Ce n'était pas une somme énorme, mais elle leur permit de vivre durant les trois ans d'incapacité de travail de Wendy pour ses blessures au dos. L'avocat qu'elle consulta lui assura que si elle était prête à l'épreuve de force, elle pourrait obtenir beaucoup plus car la firme était soucieuse d'éviter un procès. Mais Wendy était tout aussi désireuse de reléguer dans le passé cet hiver désastreux dans le Colorado. Elle répondit à l'avocat qu'elle s'en remettrait, ce qu'elle fit, même si ses douleurs dorsales se rappelèrent à elle jusqu'à la fin de ses jours. Côtes cassées et vertèbres brisées guérissent mais ne cessent jamais de crier.
Winifred Torrance et Daniel vécurent un temps dans le Sud-Central, avant de descendre vers Tampa en Floride. Dick Hallorann (l'homme aux intuitions fulgurantes) montait parfois de Key West pour les voir. Voir le petit Danny surtout. Un lien particulier les unissait.
Très tôt un matin du début du mois de mars 1981, Wendy appela Dick pour lui demander de venir. Danny l'avait réveillée en pleine nuit, lui apprit-elle, pour lui dire de ne pas entrer dans la salle de bains.
Après quoi, il avait totalement refusé de lui parler.

3
Une envie de faire pipi l'avait réveillé. Dehors le vent soufflait en rafales. Il faisait doux - en Floride, le climat est presque toujours doux - mais Danny n'aimait pas ce vent et il se disait qu'il ne l'aimerait jamais. Ça lui rappelait l'Overlook où la chaudière défectueuse était le moindre de tous les dangers.
Sa mère et lui habitaient un appartement exigu au deuxième étage d'un immeuble de rapport. Danny sortit de sa chambre, voisine de celle de sa mère, et longea le couloir. Le vent soufflait fort et les branches d'un palmier à l'agonie battaient bruyamment contre le flanc de l'immeuble. On aurait dit un squelette entrechoquant ses os. Le loquet de la porte de la salle de bains étant cassé, Danny et sa mère laissaient toujours la porte ouverte quand ni l'un ni l'autre n'utilisait la douche ou les toilettes. Cette nuit-là, Danny trouva la porte fermée. Pourtant sa mère n'était pas à l'intérieur. Depuis que l'Overlook l'avait blessée au visage, elle ronflait, un petit couitch-couitch qu'il percevait en provenance de sa chambre.
Bon, elle l'a fermée sans faire exprès, c'est tout.
Mais il n'était pas dupe, malgré son âge (lui aussi était un garçon aux intuitions et aux prémonitions fulgurantes) et, parfois, il faut en avoir le coeur net. Parfois, il faut aller voir. Il avait compris ça dans une chambre au premier étage de l'hôtel Overlook.
Danny tendit le bras - un bras qui lui parut trop long, trop élastique, trop désarticulé -, tourna la poignée et ouvrit la porte.

Bande-annonce Docteur Sleep, par Stephen King

Tags : Docteur sleep, Stephen King, Docteur Sleep cinéma, Docteur Sleep film, Docteur Sleep serie, tv, télé, Docteur Sleep adaptation, roman de Stephen King, Stephen King bibliographie, Stephen King wikipédia, The shining, Danny Torance, Maine, Jack Nicholson, l'Overlook, la tour sombre, carnets noirs, filmographie, livre occasion, livres occasion, achat livres, livres numérique, Stephen King bookslivre en ligne, livres en ligne, ebook gratuit français, ebooks français, télécharger des livres gratuits, nouveauté livres, blog de livres, site de livre, livres récents, livres gratuits pour liseuse, bibliothèque numérique, livres de poche, livre de poche, boutique de livres, livres pas cher, meilleures ventes de livres, livres audio, tous les livres, livres achat en ligne, actualité du livre, roman sentimentaux, meilleurs romans policiers, téléchargement, télécharger, ebooks gratuits, ebooks, epub, mobi, pdf, livres gratuits, résumé, avis, critique, extrait #AuDetourDunLivr   #EbooksGratuits

Publié dans Fantastique-Horreur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article