La malédiction de Lilith

Publié le par ISA-LITTERATURE

lilith.jpg  

 

La malédiction de Lilith

 

Auteur : Michael Byrnes

Nombre de pages  : 450

 

Résumé :

 

Des fresques antiques prédisant l'apocalypse, une déesse oubliée aux pouvoirs légendaires, un complot meurtrier... Des montagnes irakiennes aux gratte-ciel de Las Vegas, un cocktail détonant d'aventure et de mystère. Dans les monts Zagros, en Irak. Poursuivi par des mercenaires américains, un groupe de terroristes islamistes trouve refuge dans une grotte. Mais alors qu'ils se préparent à subir l'assaut final, un mal étrange les consume un par un.

 

Critque :

 

Efficace, voilà ce que l'on peut dire du livre. Passionnant ? Pas totalement.

Michael Byrnes nous emmène dans les montagnes irakiennes où 4500 ans avant J.C, Lilith, la première femme d'Adam aurait été recueillie par une peuplade. D'abord intrigués, les hommes lui procurent tout le respect qu'ils doivent à cette inconnue mais très vite, il ne voit en elle qu'une proie. Mal leur en prend car elle fait alors s'abattre sur ce peuple sa malédiction. Avant de mourir, le chef de la tribu la fait décapiter et son corps et sa tête se retrouvent enfermés dans les roches.

 

De nos jours, pendant l'après-guerre en Irak, une bande de GI pourchassent des islamistes et se retrouvent nez à nez avec le second d'Al Quaida qui parvient à se réfugier avec une partie de ses hommes au creux d'une montagne étrange. Contrairement aux mercenaires qui veulent capturer l'islamiste pour toucher leur prime, le colonel Crawford lui, voit enfin l'occasion de répandre la malédiction de Lilith aidé en cela par le pasteur Stokes, un ancien GI, qui fut le premier a redécouvrir la tombe de Lilith

 

Pour ceux qui aiment la guerre, vous serez servi. ici, les trois quarts du livre se déroule en Irak et en temps réel. Tout y est minutieusement détaillé de sorte que l'on a l'impression de visionner en direct le moindre fait et geste des mercenaires et des GI. C'est bien mais parfois, c'est un peu trop et cela alourdi la lecture.

Ensuite, nous avons la partie, Boston et Las Vegas où Stokes mène ses petites affaires dans la nouvelle cathédrale qu'il s'est fait bâtir tout en mettant un contrat sur la tête de la paléontologue, Brooke Thompson  qui a eut autrefois l'occasion d'étudier la grotte avec d'autres scientifiques payés par lui.

 

C'est long à se mettre en place (il faut attendre la moitié du livre pour vraiment accrocher à l'histoire) mais l'auteur à le mérite de nous faire poursuivre la lecture malgré tout grâce à des références historiques passionnantes à lire.

 

Bref, assez mitigée sur ce roman pourtant très bien écrit. Trop de guerre, de complot et pas assez de Lilith, c'est mon avis.

 

Note : 15 sur 20

A lire aussi : Le mystère de l'arche sacrée -

 

Tags : La malédiction de Lilith, Al Quaida, Michael Byrnes, Archéologie

 

Publié dans Anticipation

Commenter cet article