L'écrivain public, de Dan Fesperman

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

l-ecrivain-public-dan-fesperman-cherche-midi-audetourdunlivre.com

 

Résumé : 9 février 1942. Dès son arrivée à New York, Woodrow Cain, un jeune flic du sud des États-Unis, est accueilli par les flammes qui s'échappent du paquebot Normandie, en train de sombrer dans l'Hudson. C'est au bord de ce même fleuve que va le mener sa première enquête, après la découverte d'un cadavre sur les docks, tenus par la mafia. Là, il fait la connaissance d'un écrivain public, Danziger, obsédé par les migrants qui arrivent d'une Europe à feu et à sang, ces fantômes au passé déchiré et à l'avenir incertain.

Auteur : Dan Fesperman
Nombre de pages : 464
Edition : Cherche-Midi
Date de parution : 12 avril 2018
Prix : 21€ (Broché) - 12.99€ (epub, mobi)
ISBN : 978-2749156934

________________________________________

Avis / Critique :

C'est au cœur d'une page méconnue de l'histoire des États-Unis, en pleine Seconde Guerre mondiale, que nous emmène Dan Fesperman
New York, ville multiculturelle, qui se divise par quartier voit en son sein se lever des groupes pro-Hitler au milieu des Irlandais et des mafieux. C'est dans ce contexte que l'inspecteur Cain tente avec l'aide d'un écrivain public de trouver une réponse à l'assassinat de quatre Allemands retrouvés dans le fleuve Hudson.
Entre sa vie personnelle chaotique, sa vie professionnelle où Cain est rudoyé par ses collègues, un capitaine qui lui met des bâtons dans les roues, un beau-père qui s'immisce dans sa vie familiale, un commissaire qui veut des remontées d'informations sur les malversations de son precinct, la vie pour Cain n'est pas simple. Elle le devient encore moins quand sa jeune fille de onze ans débarque. Difficile pour lui de naviguer entre tout cela sans perdre son sang-froid. Et puis, il y a Danziguer, cet allemand juif mystérieux, écrivain de son état, qui fait plus vieux que son âge et qui l'aide dans son enquête en lui faisant découvrir le monde méconnu des migrants et des sympathisants nazis.

Bon, autant dire que Dan Fesperman, dans son "Écrivain public" s'intéresse avant tout à l’interaction entre les deux hommes (sur les trois quarts du livre) plus que par l'enquête en elle-même qui s'étire en longueur. Certes, il y a cette plongée dans les quartiers juif, irlandais, italien, mais le lecteur a plus l'impression d'être dans la description de la vie menée par Cain et Danziguer que par la plongée dans Germantown qui est somme toute assez ténue quand on fait le prorata du nombre de pages (464), la taille de police (un petit 12) et le contenu.
Il y a beaucoup de personnages, tous en interactions, et il est parfois difficile de saisir le pourquoi du comment, d'autant que l'auteur prend le temps d'installer tout cela. Il y a peu d'action dans ce roman qui est plutôt basé sur l'échange d'informations.

Je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé, mais je ne peux pas dire non plus que j'ai adoré. Il manquait pour moi dans cet "Écrivain public" une enquête policière moins parasitée par la vie du personnage principal.
Là où le livre de Dan Fesperman est intéressant, c'est lorsqu'il nous présente la collusion entre la mafia, Germatown et les banques américaines.  
Le bise bille entre les forces de police, la difficulté à se faire une place dans cette grande ville pas si anonyme que cela, le FBI qui ferme les yeux sur les exactions commises, les migrants qui deviennent interrogatifs sur leur devenir, la menace de l'entrée ou non dans le conflit des États-Unis. L'auteur, reporter de guerre a couvert des conflits mondiaux, cela se sent dans sa manière d'écrire et de narrer l'histoire. Tout cela est intéressant, mais il manque malgré tout à cet Écrivain public de la verve, du rythme pour le rendre très bon.
Cela arrive sur la fin, quand on comprend que bien des choses sont liées, mais c'est un peu trop tard pour ne pas avoir de regrets.
 

 

"l'écrivain public de dan easterman - audetourdunlivre.com"

________________________________________________

Extrait :

une main sur son épaule, Zharkov entraîna Cain avec lui. Cain pensait qu'il lui ferait la leçon _ il n'arrivait pas à croire qu'il ait été assez bête pour traiter Maloney d'"Irlandais de mes fesses". Ce bon vieux gros cosaque le rassura.
-- On a de la compagnie au fond du bar, lui murmura celui-ci à l'oreille.
Cain reconnut d'abord le bonnet de laine de petit lutin. Puis le pardessus miteux. Enfin, le visage énigmatique de Danziguer, qui apparut au-dessus de son journal.
--  Vous vous connaissez ?
-- Depuis longtemsp, répondit Zharkov. Depuis l'époque où je patrouillais à pinces dans le 7e.
Cain procéda à un rapide calcul.
--  Il s'est donc renseigné sur moi. Et vous avez éclairé sa lanterne.
Danziguer est un homme très rigoureux.
Zharkov sourit en se retournant vers le bar,  où le groupe de flics lampai goulûment la tournée offerte par Cain.
Lequel faisait durer sa deuxième bière. Il s'approcha de la table.
-- Je ne m'étais pas trompé, dit Danziger en indiquant la chope à moitié pleine. Vous n'êtes pas un buveur invétéré. Que vous soyez sobre ou pas, on ne vous désarçonne pas si facilement.
-- Il s'en est fallu de peu.
-- J'ai vu en effet. Le dénommé Maloney est sérieusement casse-pieds.
-- Passez-moi l'expression, mais c'est un vieux con amer. Ce qui arrive, je suppose, quand on se fait déquiller.
-- Il y a un moment, répondit Danziger.
-- Qu'avez-vous entendu ?
-- Suffisamment d'âneries.
Cain s'assit sur une chaise, le dos tourné au comptoir. Il s'efforçait encore de se calmer, et se demandait ce qu'il aurait besoin d'expliquer. Beaucoup de choses avaient été dites - des accusations violentes, pour la plupart infondées. Ces évènements étaient déjà pénibles et la calomnie les avait rendus pires encore. Le plus gênant dans tout cela était que Maloney avait sans doute accès au dossier personnel de Cain, celui-là même qui s'était trouvé sur le bureau du commissaire Valentine. Danziger tendit le bras pour tapoter l'épaule de l'inspecteur.
-- On a tous des épisodes dans notre vie qu'on préfèrerait oublier.
-- Dans notre vie ? Il y a six mois de ça. Et qu'en savez-vous d'ailleurs ?
Cain donna libre cours à sa colère.
-- Foirer, ça doit se résumer pour vous à une faute d'orthographe dans une de vos bafouilles à destination du Vaterland. En ce qui me concerne, il y a eu des morts - deux, et je ne parle pas de mon mariage.

 

L'écrivain Public, de Dan Fesperman

Tags : Dan Fesperman, L'écrivain public de Dan Fesperman, L'écrivain public Dan Fesperman, dan fesperman amazon, dan fesperman wikipedia, dan fesperman livres, dan fesperman ebooks, dan fesperman epub, dan fesperman ebooks gratuits, dan fesperman ebooks à télécharger, télécharger dan fesperman, télécharger livres dan fesperman, télécharger epub dan fesperman, bibliographie dan fesperman, germantown, livre l'écrivain public, avis l'écrivain public, avis l'écrivain public fesperman, avis l'écrivain public dan fesperman, critique l'écrivain publiccritique l'écrivain public fesperman, extrait l'écrivain publicextrait l'écrivain public fespermanextrait l'écrivain public dan fesperman, dan fesperman reporter, dan fesperman guerre, telecharger livre pdf gratuit ebooks, telecharger romans gratuitement, telecharger roman gratuit francais pdf, roman gratuit pdf, roman gratuit com, telecharger livre pdf gratuit ebooks, telecharger des romans en francais gratuitement, Le meilleur site de critiques de livres sur le net, audetourdunlivre.com, critiques de livres, blog littéraire, blog de littérature, les meilleures critique de livres, le site des critiques de livres, les meilleurs avis de livres sur le net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article