L'homme sans qualités, tome 1 - de Robert Musil

Publié le par Evil.g

 

Résumé : L’Homme sans qualités n’est pas seulement l'une des œuvres majeures du XXeme siècle. Elle en condense de manière incomparable les interrogations et les potentialités, les contradictions et les craintes. Elle nous offre l'extraordinaire tableau d’un monde qui allait être précipité dans la catastrophe, et dont Vienne fut le laboratoire.

Auteur : Robert Musil
Nombre de pages : 896
Edition : Points
Collection : Points
Date de parution : 21 mars 2011
Prix : 9.60€ (poche) - 13.30€ (broché occasion)
ISBN : 978-2757803684

___________

Avis / Critique :


Pas facile de s’attaquer à un tel livre, et pas facile non plus de s’attaquer à sa critique…

De quoi s’agit-il ? Nous sommes à Vienne, en 1913. L’homme sans qualités s’appelle Ulrich. Il a été militaire, ingénieur et est maintenant mathématicien… Son père, qui l’entretient et qui est las de le voir tourner en rond sans songer à se faire de relations, intrigue pour qu’il puisse faire parti du comité d’organisation de « l’action parallèle », c’est à dire la commémoration officielle des 70 ans du règne de l’empereur François Joseph quoi doit avoir lieu en 1918.
 

Tout au cours de ce tome 1, on suit donc Ulrich et les nombreux autres personnages réfléchir sur de nombreux sujets… Qu’est ce que l’intelligence, qu’est ce que la connaissance, en quoi l’Autriche-Hongrie, empire regroupant des populations disparates, est-elle – ou non – l’image du monde ?

Ces questions et bien d’autres, ils se les posent tous et il faut bien dire que pendant ce temps l’organisation de la commémoration, elle, n’avance pas… Elle s’égare plutôt de nombreuses considérations intellectuelles.
 

Ces considérations intellectuelles, le lecteur de L'homme sans qualités n’y échappe pas, et c’est probablement le but : il semble que Robert Musil essaye d’embrasser dans un seul ouvrage l’ensemble des réflexions et des considérations sur le monde. On l’aura compris, L'homme sans qualités demande une lecture attentive, voire engagée, et il est assez difficile à digérer. Une intelligence moyenne telle que celle de l’auteur de ces lignes a été mise à rude contribution pour pouvoir en suivre le déroulement, et je dois avouer avoir souvent perdu le fil de tel ou tel raisonnement au long de la lecture.

Il ne faut pourtant pas se décourager, car c’est une lecture qui en vaut la peine. D’une part, parce que L'homme sans qualités essaye de nous rendre plus intelligent, ce qui est toujours louable, et d’autre part parce qu’on y trouve aussi souvent un humour pince sans rire qui est un grand plaisir de lecture.
 

C’est également avec une grande ironie que Robert Musil décrit une société qui va voler en éclat avec la première guerre mondiale, toute proche. On voit notamment se débattre vainement dans la métaphysique la femme d’un sous secrétaire d’état, un baron proche de l’empereur, un militaire un peu borné, un industriel et écrivain allemand, un assassin de prostituée et tant d’autres personnages… Et au centre, Ulrich, qui a un pied dans et et l’autre hors de cette société.
 

Bref, si vous avez le courage de vous attaquer à un tel pavé, n’hésitez pas à plonger dans ce livre somme. Un petit conseil cependant avant la lecture : si vous n’avez qu’une vague idée de ce qu’était l’empire austro-hongrois, il est préférable de faire une petite révision préalable sur sa page Wikipedia.

 

_____________________________________

 

Extrait :


A cela s’ajoute malheureusement le fait que les psychiatres autorisés dont le métier serait de s’opposer au juriste, se montrent d’ordinaire bien plus timides que lui dans l’exercice de leur profession ; ils ne déclarent réellement malades que les personnes qu’ils ne peuvent pas guérir, ce qui est légèrement exagéré, puisqu’ils ne peuvent pas non plus guérir les autres. Ils distinguent entre les maladies mentales incurables, celles qui, avec l’aide de Dieu, s’amélioreront d’elles-mêmes au bout de quelque temps, et enfin celles que le docteur ne pourra pas guérir davantage, il est vrai, mais que le patient pourrait éviter, en admettant évidemment que l’intervention de la Providence fasse agir à temps sur lui les influences et les considérations indispensables. Ce deuxième et ce troisième groupe fournissent ces malades insuffisants que l’ange de la Médecine veut bien traiter comme malades quand ils lui échoient dans la clientèle privée, mais qu’il abandonne timidement à l’ange du Droit quand il se heurte à eux dans la clientèle légale.

Moosbrugger était précisément un de ces cas. Au Cours de cette vie tout honorable qu’avaient seulement interrompue les débordements d’une inquiétante ivresse de sang, on l’avait aussi souvent retenu dans les asiles qu’on l’en avait renvoyé, et il avait passé tour à tour pour paralytique général, paranoïaque, épileptique, cyclothymique, jusqu’à ce dernier procès où deux médecins légistes particulièrement consciencieux lui avaient rendu la santé. Bien entendu, il ne se trouvait alors personne, eux compris, dans la grande salle pleine de monde, qui ne fût convaincu que Moosbrugger était d’une manière ou de l’autre, un malade ; mais ce n’était pas d’une manière qui répondait aux conditions posées par la loi et pût être reconnue par un cerveau consciencieux. Quand on est partiellement malade, en effet, les professeurs de droit veulent que l’on soit aussi parfaitement sain ; si l’on est partiellement sain, on est au moins partiellement capable de discernement ; et si l’on est partiellement capable de discernement, on l’est tout à fait ; car le discernement est, selon eux, la possibilité de se déterminer librement pour un acte déterminé sans avoir à subir de contrainte irrésistible ; cette possibilité, on ne peut pas à la fois en disposer et en être privé.

___________________________

Tags : L'homme sans qualités tome 1 de Robert Musil, L'homme sans qualités,  tome 1 Robert Musil, L'homme sans qualités tome 1, L'homme sans qualités de Robert Musil, L'homme sans qualités Robert Musil, L'homme sans qualités tome 1 avis, L'homme sans qualités tome 1 critique, L'homme sans qualités tome 1 extrait, L'homme sans qualités de Robert Musil avis, L'homme sans qualités de Robert Musil critique, L'homme sans qualités Robert Musil extrait, L'homme sans qualités Robert Musil amazon, L'homme sans qualités Robert Musil pdf gratuit, ebook gratuit, Le meilleur site de critiques de livres sur le net, audetourdunlivre.com, critiques de livres, blog littéraire, blog de littérature, les meilleures critique de livres, le site des critiques de livres, les meilleurs avis de livres sur le net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article