L'odyssée du temps - Tome 1 : L'oeil du temps, d'Arthur C. Clarke

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

L'odyssée du temps - Tome 1 : L'oeil du temps, d'Arthur C. Clarke

Résumé :
En un instant, une force inconnue a morcelé la Terre en une mosaïque d'époques, de la préhistoire à l'an 2037. Un gigantesque puzzle qui résume l'évolution de l'espèce humaine. Depuis, des sphères argentées planent sur toute la planète, invulnérables et silencieuses. Ces objets mystérieux, issus d'une technologie prodigieuse, sont-ils à l'origine de ces bouleversements ? La réponse se trouve peut-être dans l'antique cité de Babylone, dont proviennent des signaux radios...

Auteurs : Arthur C. Clarke et Stephen Baxter
Nombre de pages : 381
Editeur : Bragelonne
Date de parution : 22 janvier 2010
ISBN :  978-2811214418
Prix : 20 euros (Broché) - 0.99 euros (abonnement kindle) -
7.90€ (poche) - 0 euros (audible amazon)

 

Avis / Critique :

Une jeune mère, chainon de l'évolution entre le singe et l'homme et son petit, se retrouvent après la rencontre avec une sphère, dans l'Inde coloniale de 1855 en compagnie d'un hélicoptère des Nations unies. Dans l'espace, les occupants d'un module spatial voient eux aussi disparaître la terre d'antan. Son équipage s'échoue au milieu des hommes de Gengis Khan. Des yeux de métal flottent dans l'air et semblent être là pour étudier leur comportement. Ils ne communiquent pas, ne donnent pas d’instruction, se contentent de regarder ce qui va alors se tramer entre ces hommes et femmes du futur et ceux du passé. Si les uns se rangent aux côtés du chef des Uns, les autres préfèrent choisir l'option Alexandre le Grand. Tous se dirigent vers l'ancienne Babylone où l’œil géant de Mardouk semble guider la distorsion. L'histoire en sera éternellement changée et Rudyard Kipling, l'auteur du "Livre de la Jungle" n'écrira jamais ses romans...
Revisiter l'histoire, le changement temporel, nombre d'écrivains de science-fiction s'y sont risqués. Ici, Arthur C. Clarke choisit la distorsion pour mélanger diverses époques sur une terre ravagée par le changement. La confrontation entre ces différents mondes et civilisations va tout remettre en cause. Un Gengis Khan n'aura aucun remord à éliminer une ville jaillit du XIXème siècle, tout comme à tuer des mammouths, des lions à dents de sabre jaillit de l'ère glaciaire. Il ne comprend pas ce qui arrive mais n'a qu'une idée, poursuivre l'expansion de son territoire coûte que coûte tout comme Alexandre le Grand. Pour se faire, chacune des parties a l'apport des hommes du futur sur les tactiques de guerre, sur la cartographie, sur les armes à utiliser. Et les yeux étranges qui se promènent dans les airs les regardent faire comme dans une série de télé-réalité. Le lecteur en sait d'ailleurs très peu sur ces étranges sphères jusqu'aux dernières pages par l'intermédiaire d'une théorie qui nous révèle quelques informations.

Si le roman est plutôt intéressant par son approche, il manque cruellement d'action, de mouvement. Il y a beaucoup de bla-bla pour mettre en place le fond, parfois peu de dialogues pour rendre le tout vivant, et l'histoire par moment s'étire vraiment en longueur. Tout n'est pas toujours très plausible, la poésie de Clarke que l'on pouvait retrouver dans "2001" ou même "Rama" manque cruellement ici, peut-être à cause de l'apport de Stephen Baxter. L'écriture à deux se sent elle aussi dans le roman par certains chapitres qui sont mieux amenés que d'autres, plus aboutis. L'idée de confronter deux chefs de guerre tels qu'Alexandre le Grand et Gengis Khan est bien trouvée même si la bataille entre leurs armées se déroule finalement assez vite sans que les deux hommes aient eu à se confronter directement, ce qui aurait été justement le point le plus intéressant du roman.
La fin explique brièvement l'origine des "yeux" et le pourquoi de la distorsion dans un chapitre quelque peu court.
Un roman en demi-teinte, pas tout à fait mauvais, mais pas tout à fait bon non plus. Le premier d'une saga où certainement les deux auteurs ont appris à écrire conjointement et ont testé leur forme d'écrire en duo ce qui peut expliquer le flottement. A voir donc si cela se poursuit avec les tomes suivants.

A lire aussi : portrait Arthur C. Clarke

 

"L'odyssée du temps - Tome 1 : L'oeil du temps, d'Arthur C. Clarke - audetourdunlivre.com"

 

Extrait :

LA FLOTTE

Malgré le mauvais temps, la flotte d’Alexandre rassemblée non loin du rivage offrait un spectacle superbe. Les trirèmes arboraient leurs triples rangées de rames, des chevaux hennissaient nerveusement à bord de barges à fond plat, mais les plus impressionnants étaient les zohruks, ces chalands indiens de transport de céréales à faible tirant d’eau d’un modèle qui existait encore au XXIe siècle. La pluie tombait à verse, plongeant tout dans la pénombre, délavant les couleurs et estompant détails et perspectives, mais elle était chaude et les rameurs étaient nus, leurs corps bronzés aux muscles noueux aussi luisants que leurs cheveux plaqués sur le crâne par l’eau qui ruisselait ensuite sur leur visage.

Bisesa ne put résister à l’envie de prendre des photos, mais son portable protesta :

— Où est-ce que tu te crois, dans un parc à thème ? Tu vas saturer ma mémoire bien avant d’arriver à Babylone et qu’est-ce que tu feras alors ? En plus, ça m’expose à l’humidité…

Pendant ce temps, Alexandre sollicitait des dieux leur bienveillance pour l’expédition à venir. Debout à la proue de son navire, il versait avec une coupe en or des libations dans 

la mer et demandait à Poséidon, aux Néréides et aux esprits de l’Océan de protéger sa flotte. Puis il poursuivit par des offrandes à Héraklès, censé être son ancêtre, et à Ammon, le dieu égyptien assimilé à Zeus qui lui avait « révélé » être son père dans un sanctuaire en plein désert.

Les quelques centaines de soldats britanniques du XIXesiècle, approximativement alignés par leurs officiers, regardaient avec stupéfaction, et non sans quelques commentaires ironiques, le roi accomplir son devoir divin. Mais, Tommies aussi bien que cipayes, ils avaient profité sans rechigner de l’hospitalité du camp macédonien ; la cérémonie en cours marquait la fin de plusieurs jours de sacrifices et de célébrations, de joutes musicales et de compétitions athlétiques. La veille au soir, le roi avait offert à chaque escouade un animal « sacrificiel» – vache, chèvre ou mouton. Aux yeux de Bisesa, il s’était agi du plus formidable barbecue de l’histoire.

Ruddy Kipling, debout près d’elle, son large visage abrité sous la visière de sa casquette, se tirailla nerveusement la moustache.

— L’esprit humain est encombré de tant d’absurdités ! Vous savez, quand j’étais enfant, mon ayah, qui était catholique romaine, nous emmenait à l’église – celle qui se trouve près du jardin botanique de Parel, si vous connaissez. J’aimais la solennité et la dignité des cérémonies qui s’y déroulaient. Plus tard, nous avons eu un porteur nommé Meeta qui nous apprenait des chansons locales et nous emmenait dans des 

temples hindous. J’appréciais assez leurs dieux tapis dans la pénombre, mais amicaux.

— Une enfance d’un œcuménisme intéressant, dit sèchement Abdikadir.

— Peut-être, dit Kipling. Mais les histoires qu’on raconte aux enfants sont une chose… et le ridicule panthéon hindou n’est guère plus que cela : monstrueux, inepte et truffé d’obscènes images phalliques ! Et qu’est-ce, sinon un lointain écho de cette grotesque clique en l’honneur de qui Alexandre gaspille du bon vin… et à laquelle il croit lui-même appartenir ?

— À Rome, fais comme les Romains, dit Josh.

Ruddy lui donna une claque dans le dos.

— Mais, mon cher, sur ce monde Rome n’a probablement jamais été fondée ! Que suis-je donc censé faire ? Hein, hein ?

Les cérémonies enfin terminées, Bisesa et ses compagnons se dirigèrent vers les embarcations qui devaient les transférer à bord. Il était prévu qu’ils voyagent avec la flotte, en compagnie de la majeure partie des troupes britanniques et de près de la moitié de l’armée d’Alexandre, tandis que le reste suivrait la côte par voie de terre.

L’armée leva le camp et le convoi commença à se former. Le spectacle était chaotique, avec ces milliers d’hommes, de femmes, d’enfants, de chevaux, de mulets, de bœufs, de chèvres et de moutons grouillant en tous sens. Il y avait des chariots croulant sous les marchandises et les ustensiles appartenant aux cuisiniers, charpentiers, cordonniers, armuriers et autres artisans ou marchands qui suivaient l’armée. Les catapultes et les machines de siège démontées pour le transport dressaient leurs silhouettes énigmatiques. Des prostituées et des porteurs d’eau passaient parmi la foule et les têtes altières des chameaux dominaient la cohue. Le vacarme – tumulte de voix, de cloches et de trompettes mêlé aux mugissements des animaux de trait – était extraordinaire. La présence des australopithèques désorientées, enfermées dans une cage improvisée installée sur un chariot, ne faisait qu’ajouter à l’atmosphère de cirque de l’ensemble.

Les rescapés du XXIe siècle étaient médusés.

— Quel boxon, dit Casey. Je n’ai jamais vu ça de ma vie.

Mais tout se mit en place petit à petit. Les barreurs crièrent des ordres et les rames plongèrent dans l’eau. Et, sur terre comme sur mer, les hommes d’Alexandre entonnèrent des chants rythmés.

— Les chansons du Sindh, dit Abdikadir. Quelle splendeur, ces milliers de voix qui s’élèvent à l’unisson.

— Allez, viens, dit Casey, montons à bord avant que les cipayes raflent les meilleures places.

 

Tags : L'odyssée du temps - Tome 1 l'oeil du temps d'Arthur C. Clarke, L'odyssée du temps d'Arthur C. Clarke, L'odyssée du temps - Tome 1 : L'oeil du temps, L'odyssée du temps Tome 2  tempête solaire d'Arthur C. Clarke, l'odyssée du temps Tome 2 d'Arthur C.Clarke, L'odyssée du temps tome 3 les premiers nés, l'odyssée du temps tome 4, l'odyssée du temps tome 3, l'odyssée du temps critique, l'odyssée du temps clarke, l'odyssée du temps milady, cycle de l'odyssée du temps, Arthur C. Clarke, livre occasion, livres occasion, achat livres, livres numérique, livres en ligne, ebook gratuit français, ebooks français, télécharger des livres gratuits, site de livres, livres de poche, meilleures ventes de livres, téléchargement, télécharger, telecharger, epub, mobi, pdf, Stephen Baxter, L'odyssée du temps stephen baxter,  stephen baxter arche, stephen baxter temps, stephen baxter evolution, stephen baxter voyage, stephen baxter deluge, stephen baxter les univers multiples, stephen baxter les vaisseaux du temps, stephen baxter amazon, stephen baxter la longue terre, baxter wikipedia, Le meilleur site de critiques de livres sur le net, audetourdunlivre.com, critiques de livres, blog littéraire, blog de littérature, les meilleures critique de livres, le site des critiques de livres, les meilleurs avis de livres sur le net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article