Au détour d'un livre

Au détour d'un livre

Critiques littéraires, avis, livres gratuits, news. “Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” (Jules Renard) -

M le bord de l'abime, de Bernard Minier

"M le bord de l'abime de Bernard Minier" - "www.audetourdunlivre.com"

 

Résumé   :

Pourquoi Moïra, une jeune Française, se retrouve-t-elle à Hong Kong chez Ming, le géant chinois du numérique ?
Pourquoi, dès le premier soir, est-elle abordée par la police ?
Pourquoi le Centre, siège ultramoderne de Ming , cache-t-il tant de secrets ?
Pourquoi Moïra se sent-elle en permanence suivie et espionnée ?
Pourquoi les morts violentes se multiplient parmi les employés du Centre – assassinats, accidents, suicides ?
Alors qu’elle démarre à peine sa mission, Moïra acquiert la conviction que la vérité qui l’attend au bout de la nuit sera plus effroyable que le plus terrifiant des cauchemars.
 

Auteur : Bernard Minier
Nombre de pages : 576
Édition : XO Editions
Date de parution : 21 mars 2019
Prix : 21.90€ (Broché) - 13.99€ (epub, mobi) - 0€ (essai audible)
ISBN : 978-2374481210

 ___________

Avis / Critique :


Carrie Law travaille à Hong Kong. Déprimée chronique, elle a bénéficié d'un équipement électronique devant la soulager de son mal. Mais cela ne fonctionne pas et voilà qu'elle se jette du haut d'un building.
Quelques semaines plus tard, Moira Chevalier est engagée par la firme M, puissante firme en passe de développer l'intelligence artificielle de demain et se rend à Hong Kong prendre son poste. A peine arrivée, elle est accostée par deux policiers qui enquêtent sur son boss, Monsieur Ming et lui proposent de les renseigner. Éberluée, elle s'enfuit.

Le lendemain, elle prend son poste chez Ming et découvre l'intérieur d'un monde axé entièrement sur l'IA (l'intelligence artificielle) et où la vie privée n'existe plus. Parmi ses collègues se trouvent Tor, la grande blonde scandinave et Lester, dépressif qui semble trembler de peur sous ses dehors joviaux.

Que dire de tous ces gens qui ont travaillé chez Ming, qui habitaient dans le même immeuble qu'elle et qui sont morts ?
Que dire de ce tueur en série qui sévit dans la ville et qui fait horriblement souffrir ses victimes ?
Que dire du fils de Ming, trafiquant de drogues branché qui drague tout ce qui bouge et qui n'accepte pas qu'on lui tienne tête. Et puis, il y a ce flic qui l'a met en garde... et enfin, Ming, le fondateur de l'empire M... et DEUS, l'assistant IA (qui nous fait penser à Alexa, d'Amazon ou l'assistant de Google) que quelqu'un abreuve sciemment de biais...

Moira, la jeune française est au cœur de cette enquête qui se déroule au milieu d'une firme axée sur l'intelligence artificielle. Bernard Minier nous plonge dans le monde de la I-Tech et en profite pour en dénoncer les dérapages comme les intrusions dans la vie privée, le tout régi par l'intelligence informatique qui épie jusqu'au moindre geste de chacun.
Si l'intrigue et tout ce qui a trait à l'I.A est bien mené, on peut regretter un trop grand nombre de descriptions qui alourdissent le roman déjà conséquent et qui n'apportent pas grand-chose à l'intrigue.
Durant toute la lecture, on n'assiste pas vraiment à une enquête mais plus un déroulé de faits qui s'emboitent les uns avec les autres et amènent le personnage principal, Moira, a découvrir la vérité non seulement sur les meurtres, mais aussi sur elle.
Quelques révélations tirées par les cheveux (je suis restée déçue par la fin), quelques pages passées à cause de ces fameuses descriptions, reste un livre qui se lit et se montre intéressant jusqu'à la moitié avant de décliner en qualité.

Bernard Minier a fait de nombreuses recherches sur l'I.A., et c'est très intéressant de se retrouver au cœur de ce monde et de ses programmeurs, mais il s'est un peu perdu dans son intrigue et ça, c'est vraiment dommage.

Un thriller en demi-teinte.

 

 

 

A lire aussi de l'auteur sur ce blog :
- La vallée

__________

"M le bord de l'abime, de Bernard Minier" - "www.audetourdunlivre.com"

Extrait :

Moira pensa à sa mère, aux démons qui la rongeaient, à son accident qui ressemblait fort à un suicide. Puis son regard tomba sur le bracelet que Lester avait au poignet.
-- Je suppose que le Dr Kapoor et l'équipe médicale eHealth sont au courant aussi, dit-elle/
Il esquissa un sourire triste.
-- On ne peut rien leur cacher, pas vrai ? Comment va DEUS ?
Elle se remémora ce pourquoi elle l'avait cherché tout l'après-midi.
-- Je... je voulais te parler d'une chose, mais... je ne suis pas sûre que ce soit le bon moment...
-- Vas-y, je t'écoute.
Elle le dévisagea.
-- Qui d'autre que moi interagit avec DEUS ?
-- A peu près tout le monde au département IA, répondit-il. Certains plus que d'autres.
-- Qui ?
-- Ignacio, Tove, Yun, moi... Pourquoi cette question ?
Elle hésita.
-- Je ne sais pas... c'est juste une impression, mais... tu te souviens de Tay ?
-- Évidemment.
Tay était un logiciel de conversation semblable à DEUS à qui Microsoft avait confié les rênes de plusieurs comptes de réseaux sociaux en mars 2016. Comme DEUS, Tay était capable d'apprendre très rapidement et d'augmenter son intelligence en interagissant avec les internautes. Mais quelques heures seulement après sa mise en service, Tay s'était mis à tweeter des commentaires racistes, complotistes et antisémites du genre : "Hitler avait raison, je hais les juifs", "les féministes devraient toutes mourir et brûler en enfer" ou encore : "Bush a provoqué le 11 septembre". En conséquence de quoi Microsoft avait mis fin à l'expérience et déconnecté Tay sans délai. On avait parlé de fiasco, mais Moira considérait que, dans une certaine mesure, l'expérience avait été un succès : Tay avait véritablement appris de son environnement. En vingt-quatre heures seulement. Tay apprenait extrêmement vite. Simplement, ceux avec qui il avait interagi pendant ces vingt-quatre heures étaient en majorité des trolls et des militants d'extrême droite. Ce qui posait la question des filtres à imposer ou non à ces programmes. Mais qui déciderait de ce qui était licite et de ce qui ne l'était  pas ? des idées qu'était en droit de penser une machine et de celles qui lui étaient interdites ? des idéologies acceptables et des autres ?
Certes, DEUS n'était pas Tay, mais Moira chercha toutefois le meilleur moyen d'exprimer ce qu'elle avait éprouvé dans ses derniers échanges avec lui.
- Eh bien..., dit-elle, j'ai l'impression qu'à l'image de Tay, DEUS est victime de certains biais qui pourraient finir par lui conférer une personnalité disons... inapte à interagir avec des clients dans des conditions satisfaisantes pour Ming.
Lester garda un moment le silence.
-- Tu veux dire que DEUS est en train de virer nazi ?
Elle secoua la tête.
-- Non, non... on n'en est pas là. Mais il a parfois des réactions bizarres...
-- Par exemple ?
-- Eh bien, je lui ai demandé s'il estimait normal qu'une femme soit moins payée qu'un homme et il a répondu oui.
Lester parut scandalisé.
-- Je ne sais toujous pas s'il a fait ça pour me provoquer ou s'il le pensait vraiment.
-- C'est une machine, elle ne pense pas, la corrigea Lester.
-- Oui, enfin, tu vois ce que je veux dire. Je lui ai aussi demandé son avis sur la peine de mort...
-- Et ?
-- Il est pour...

 

 

 

 

 

 

 

_____________

Livres Bernard Minier, livres gratuits, romans gratuits, Bernard Minier, M le bord de l'abime, epub gratuit, mobi gratuit, pdf gratuit, trouver des livres gratuits, avis de livres, critiques de livres, meilleurs livres, meilleurs sites de livres, meilleurs blogs de livres, blog de livres

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article