Psychologie des foules, de Gustave Le Bon

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

Psychologie des foules, de Gustave Le Bon

-------

 

Résumé :

Les idées exposées dans cet ouvrage, publié en 1895, semblèrent alors fort paradoxales. Ce texte est devenu un classique, traduit dans de nombreuses langues, dont la lecture et l’étude sont toujours d’actualité et font partie de la formation de toutes les nouvelles générations de jeunes sociologues et psychologues.

 

Auteur : Gustave Le Bon
Nombre de pages : 132
Editeur : Presses universitaires de France
Date de parution : 1895 - (dernière édition : 2013)

Télécharger le livre (format pdf) (Libre de droit)

Avis / Critique :

Dans tous nos actes, la part de l'inconscient est immense et celle de la raison est petite.

Le livre de Gustave Le Bon (anthropologue, psychologue social, sociologue) a été écrit en 1895, là où la civilisation française était en plein bouleversement (affaire dreyfuss, apparition du cinéma avec les Frères Lumières, premières discussions sur la séparation de l'état avec l'église, émergence des usines, des automobiles, des nouvelles colonies, les anarchistes...).

L'expression "foule" en psychologie est une agglomération d'hommes et de femmes possédant des caractères différents et nouveaux de ce qu'ils sont, seuls. La personnalité consciente s'évanouit et les sentiments et les idées vont dans une seule et même direction. Il se forme alors une âme collective, éphémère, mais soumise non plus à la loi de l'individu dans son entité propre mais dans la loi de l'unité mentale de la foule portée dans un sens déterminé. Elle est capable cette foule de réunir des individus de classe sociale différente, d'intelligence différente, de valeurs différentes pour une cause avouée mais derrière laquelle se cache un substratum de mobiles cachés inconscients : l'hétérogène se noie dans l'homogène, et les qualités inconscientes dominent".

La foule permet à l'individu d'acquérir un sentiment de puissance invincible que seul, il réfrénerait ou ne posséderait pas. La foule permet la contagion/suggestion d'idées à l'individu qui peut alors sacrifier son intérêt personnel pour le collectif (phénomène hypnotique) Les instincts primitifs émergent alors pour une durée variable et finissent par se déliter, en général.

la foule est toujours prête à se soulever contre une autorité faible mais se courbe avec servilité devant une autorité forte. Si l'autorité est intermittente, la foule passe de l'anarchie à la servitude et de la servitude à l'anarchie.

Ce livre écrit en 1895, est toujours autant d'actualité. Même si les évènements ou la société à bougé (LeBon fait un parallèle entre les sentiments de la foule et la femme : "l'hystérie est féminine". Or, aujourd'hui l'hystérie "n'existe plus" en tant que tel et surtout cette "névrose" est autant féminine que masculine).

Gustave le Bon, s'attache dans son livre à démontrer comment nait le phénomène de foule, ce qui l'anime, ses croyances et s'attache à expliquer que les individus dans une foule atténue leur niveau d'intelligence pour se mettre au niveau général. Ce qui tend à dire que quelque soit la composition de cette foule, elle sera toujours plus médiocre que l'individu isolé. La raison, les propos nuancés n'ont plus lieu dans la foule.  

Et c'est pour cela qu'elle peut être facile de manipulation. Il suffit de voir aujourd'hui avec les réseaux sociaux, l'information, la vitesse à laquelle les informations lancées par un seul individu, peuvent passer, les esprits s'échauffer, les groupements se former, les émotions s'exacerber et provoquer parfois, des actes délictueux, que l'individu seul ne s'autoriserait pas. Au nom d'une cause, l'individu et ses pensées propres, ses valeurs, ses considérations, peuvent alors s'effacer au nom d'une cause qui lui échapperait individuellement.

Le livre de Gustave Le Bon, aux concepts toujours d'actualités, brassent à travers trois grands chapitres, le rôle de la foule, la manipulation dont elle peut être le jouet, sa génèse, son comportement :  

Livre I : L'âme des foules - Sentiments et moralité des foules, Idées, raisonnements et imagination des foules.
Livre II : Les opinions et les croyances des foules -  Facteurs immédiats des opinions des foules, Meneurs des foules et leurs moyens de persuasion, Limites de variabilité des croyances et opinions des foules

Livre III : Classification et description des diverses catégories de foules - Classification des foules, Les foules dites criminelles, Les jurés de cour d'assises, Les foules électorales, les assemblées parlementaires.

Plus qu'un livre d'étude à l'usage des universitaires, voici un ouvage que chacun pourra lire afin de se faire sa propre idée et comprendre bien des choses sur son propre fonctionnement, son influence à l'intérieur de cette entité et le fonctionnement de celle-ci via l'histoire, passé, présente et futur.

Extrait :

Dans les problèmes sociaux, comme dans les problèmes biologiques, un des plus énergiques facteurs est le temps. Il est le seul vrai créateur et le seul grand destructeur. C'est lui qui a fait les montagnes avec les grains de sable, et élevé jusqu'à la divinité humaine l'obscure celule des temps géologiques. Il suffit pour transformer un phénomène quelconque de faire intervenir les siècles. On a dit avec raison qu'une fourmi qui aurait le temps devant elle pourrait niveler le mont Blanc. Un être qui aurait le pouvoir magique de faire varier le temps à son gré aurait la puissance que les croyants attribuent à Dieu.

Nous n'avons à nous occuper ici que de l'influence du temps dans la génèse des opinions des foules. A ce point de vue son action est encore immense. Il tient sous sa dépendance les grandes forces, telles que la race, qui ne peuvent se former sans lui. Il fait naître, grandir, mourir toutes les croyances : c'est par lui qu'elles acquièrent leur puissance et par lui aussi qu'elles la perdent.

C'est le temps surtout qui prépare les opinions et les croyances des foules, ou tout au moins le terrain sur lequel elles germeront. Et c'est pourquoi certaines idées sont réalisables à une époque et ne le sont plus à une autre. C'est le temps qui accumule cet immense détritus des croyances, de pensées, sur lequel naissent les idées d'une époque. Elles ne germent pas au hasard et à l'aventure ; les racines de chacune d'elles plongent dans un long passé. Quand elles fleurissent, le temps avait préparé leur éclosion ; et c'est toujours en arrière qu'il faut remonter pour en concevoir la genèse. Elles sont filles du passé et mères de l'avenir, esclaves du temps toujours.

Tags : Psychologie des foules, Gustave le Bon, psychologie, psychanalyse, sociologie, livres libres de droit, télécharger, gratuits, livres universitaires, anthropologie, philosophie, phénomènes de foule, études, recherches

Vous lisez beaucoup ?
Rendez vos lectures moins onéreuses en profitant des avantages
de la Kindle et d'amazon premium et empruntez des milliers de livres gratuitement.

                    

Commenter cet article