Le prix Marcel Pagnol 2019 remporté par Bruno Masi

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

 

Son roman, La Californie édité chez Jean-Claude Lattès et sorti au mois de janvier 2019 a séduit tout le jury. 

C’est dans le bien nommé salon Raimu du Fouquet's que s’est déroulée la cérémonie de la remise du Prix Marcel Pagnol, créé et organisé par Floryse Grimaud, avec le soutien de Nicolas Pagnol, le petit-fils de l’auteur. À 19 heures, le président du jury, Daniel Picouly, a d’abord donné la liste des six finalistes.

- Dix-sept ans, d’Éric Fottorino (Gallimard)

- La Californie, de Bruno Masi (JC Lattès)

- Les amers remarquables, d’Emmanuelle Grangé (Arléa)

- Rue des pâquerettes, de Mehdi Charef (Hors d’atteinte)

- Tu n’as pas de cœur…, de Christine Jordis (Albin Michel)

- Vol d’hommes, de Marie Lebey (Éditions de Fallois)

Ont ensuite été présentés les trois nouveaux membres du jury. L’artiste FKDL (Franck Duval), qui chaque année dessine l’affiche du Prix Marcel Pagnol; Grégoire Delacourt, lauréat du prix Marcel Pagnol 2011, et la romancière Colombe Schneck,  vainqueur du prix l’an dernier.

Un petit bijou littéraire

Daniel Picouly a annoncé ensuite le gagnant du prix 2019, Bruno Masi, pour son deuxième roman La Californie ( qui n’a pas grand-chose à avoir avec Hollywood). 

Selon Le Figaro littéraire ce livre est une sorte d’Attrape-cœurs entre béton et plage, qui narre les élucubrations d’un enfant de treize ans livré à lui-même, Marcus Miope, qui annonce assez vite la couleur: «Je n’avais que treize ans et je ne pouvais pas poser des mots sur le flot d’émotions qui me saisissait la poitrine.» Pour son âge, il est déjà très mature. Trop, même. C’est le lot des enfants nés dans une famille déglinguée.

Il n’ a pas de père. Sa mère Annie raconte qu’il est né d’un coup foudre avec un marin américain quand un porte-avions avait mouillé quelques jours dans la rade, la famille habite près de l’autoroute, dans une cité du sud au bord de la mer, entre la plage et le béton. Son frère Dimitri est le fruit d’une rencontre avec un chauffeur routier que sa mère avait croisé lorsqu’elle était vendeuse de fruits et légumes le long de la nationale. Mais elle a découvert qu’il était marié et père de deux enfants... Quant à Annie, elle a passé son temps à fuguer et à laisser ses deux enfants livrés à eux-mêmes, sans argent ni nouvelles.

Dans cette drôle de famille, on disparaît comme on respire, sans dire au revoir. Rien n’a d’importance. «C’était comme ça», dit Marcus.

Prix : 17€ (Broché) - 11.99€ (epub, mobi)

____________________________________

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article