Le mystère Henri Pick, de David Foenkinos

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

Le mystère Henri Pick, de David Foenkinos

Résumé :

En Bretagne, un bibliothécaire décide de recueillir tous les livres refusés par les éditeurs. Ainsi, il reçoit toutes sortes de manuscrits. Parmi ceux-ci, une jeune éditrice découvre ce qu’elle estime être un chef-d’œuvre, écrit par un certain Henri Pick. Elle part à la recherche de l’écrivain et apprend qu’il est mort deux ans auparavant. Selon sa veuve, il n’a jamais lu un livre ni écrit autre chose que des listes de courses... Aurait-il eu une vie secrète? 

 

 

Auteur : David Foenkinos
Nombre de pages : 266
Editeur : Gallimard
Collection : Blanche
Date de parution : 1 avril 2016

Avis / Critique :

Jean-Pierre Gourvec tient une librairie à l'image de celle de l'américain Richard Brautigan où des manuscrits qui n'ont pas trouvé éditeurs s'empilent dans les rayonnages. Mais voilà, Jean-Pierre tombe malade et Magalie, son assistante, doit reprendre le flambeau bien malgré elle.

A Paris, il y a Delphine. Delphine Prospéro. Elle est bretonne, éditrice junior chez Grasset et s'amourache de Frederic Koslas, un jeune romancier qui a bien du mal à faire éditer son second livre. Lors d'un voyage, tous deux tombent sur la librairie de Crozon de Magalie. Delphine trouve alors un texte qui l'émeut "Les dernières heures d'une histoire d'amour" d'un certain Henri Pick, décédé 2 ans plus tôt. Delphine est emballée, c'est de la bombe, elle va l'éditer !

Et c'est là que l'histoire de Foenkinos commence véritablement. Ce roman de Henri Pick, intrigue, triomphe et met en exergue des parallèles dans la vie des deux principaux protagonistes.  Alors que le roman de Pick remporte le succès, celui de Koslas peine à voir le jour. Alors que l'histoire d'amour de "Les dernières heures d'une histoire d'amour" est celle d'une passion, celle de Prospéro et Koslas se délite. La mort semble prendre le pas sur le vivant. Et puis, petit à petit, le ton change. Ce roman, finalement, est-il une chance ou bien va-t-il bousculer tout sur son passage  ? Qui est vraiment son auteur ? Qui peut se reconnaître dans le livre ? Le doute s'installe, chez les journalistes dont un, Rouche, ancien briscard de la presse qui va mener son enquête. L'affaire est trop belle, trop bien tissée. 

David Foenkinos nous livre avec ce roman, un bel opus. Certes l'amorce a déjà été utilisée "un roman est découvert par hasard, il est publié, c'est un succès", mais l'intrigue qui s'en suit est bien dirigée, teintée de pointes d'humour, nous emmène dans la vie de ces habitants de Crozon dont la vie va être chamboulée avec la parution de ce roman.

Ce livre, c'est un peu comme un bonbon aux fruits. Ca passe tout seul dans la bouche, mais pas au point d'être un bonbon au caramel. Peut-être la faute à un "je ne sais quoi" qui lui enlève le charme de l'inédit. Peut-être cela tient-il au style, une impression de déjà lu, déjà vu. Et puis, c'est aussi pour Foenkinos, une manière détournée de faire un clin d'oeil au milieu littéraire de Paris, à en remercier certains, à en fustiger d'autres, ce qui n'apporte pas grand-chose au livre et l'alourdit même. Des paragraphes qui enlèvent de la fraicheur au roman.

Malgré ces petits désagréments,  "Le mystère Henri Pick" est plaisant à lire. Les personnages y sont attachants, l'histoire bien menée même si on se doute un peu de l'épilogue. L'humour présent y est léger comme une petite brise d'été. C'est ponctué de tendresse, parfois un peu cliché, mais ça n'enlève rien à la lecture. C'est le roman d'entre deux, c'est-à-dire celui qui peut s'immiscer entre deux lectures plus rudes, plus cérébrale. Le roman idéal de l'été, celui de la terrasse, des après-midi après le déjeuner, ou le soir après dîner. 

 

---------------

Extrait :

 

Madeleine n'aimait pas la tournure que prenait cette conversation. Pour qui se prenaient-ils ? Et cette histoire de roman, elle n'arrivait pas à y croire. Henri... écrivain ? Voyons... Même le menu du jour sur l'ardoise du restaurant, c'était elle qui l'écrivait. Alors comment aurait-il pu théoriser sur un poète russe ? Et une histoire d'amour. C'était ce qu'ils venaient de dire tous les deux. Une histoire d'amour, Henri ? Jamais il ne lui avait écrit un petit mot doux. Alors tout un roman dans sa tête, voyons, ce n'était pas possible. Les seuls mots qu'il lui avait laissés concernaient invariablement la logistique de la pizzeria : "Pense à racheter de la farine ; appelle le menuisier pour les nouvelles chaises ; commande du chianti." Et c'était cet homme-là qui aurait écrit un roman ? Elle n'y croyait pas ; mais, par expérience, elle savait que les gens pouvaient réserver des surprises. Tant de fois, elle avait entendu des histoiers de vies parallèles.

Elle se mit à recenser tout ce qu'Henri n'avait pas su d'elle. Sa part intime et inaccessible. Toutes les choses qu'elle avait pu lui cacher ou les arrangements avec la vérité ; il connaissait ses goûts et son passé, ses dégoûts et sa famille, mais le reste lui était étranger. Il ne savait rien de ses cauchemars et de ses envies d'ailleurs, il ne savait rien de l'amant qu'elle avait eu en 1972 et de la douleur de ne l'avoir pas revu depuis, il ne savait pas qu'elle aurait rêvé avoir un autre enfant malgré ce qu'elle disait ; la vérité était tout autre : elle ne pouvait plus tomber enceinte. Plus elle y réfléchissait, plus elle pouvait admettre que son mari la connaissait de manière incomplète. Alors, elle admit aussi que cette histoire de roman pouvait être vraie. Elle avait caricaturé Henri ; certes, il ne lisait pas et semblait ne pas s'intéresser à la littérature, mais elle avait toujours estimé qu'il avait une façon particulière de voir la vie. Elle disait de lui qu'il avait une hauteur d'esprit ; il ne jugeait jamais les gens, prenant toujours son temps avant d'émettre un avis sur quiconque. C'était un homme qui avait un grand sens de la mesure, à l'aise avec l'idée de s'extraire du monde pour le comprendre. En affinant son portrait, elle réduisait l'impossibilité d'imaginer son mari en écrivain.

Tags : Le mystère Henri Pick, David Foenkinos, roman, prix renaudot, Richard Brautigan, Crozon, télécharger, romans, livres gratuits, epub, pdf, mobi, rentrée littéraire, humour

Vous lisez beaucoup ?
Rendez vos lectures moins onéreuses en profitant des avantages
de la Kindle et d'amazon premium et empruntez des milliers de livres gratuitement.

    

Publié dans Roman

Commenter cet article