Au détour d'un livre

Au détour d'un livre

Critiques littéraires, avis, livres gratuits, news. “Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” (Jules Renard) -

Décès du romancier Herman Wouk, auteur d'Ouragan sur le Caine

Herman Wouk - audetourdunlivre.com

 

Herman Wouk, auteur à succès perpétuel, décède à 103 ans

 

Herman Wouk, dont le drame "Ouragan sur le Caine", l'a propulsé au sommet des best-sellers, puis a confirmé avec "Les orages de la guerre" et "Le souffle de la guerre", est décédé ce vendredi matin à son domicile de Palm Springs, en Californie à l'âge de 103 ans.

Sa mort qui est advenue à peine dix jours avant son 104e anniversaire, a été confirmée par son agent littéraire, Amy Rennert. Elle a déclaré qu'il travaillait sur un autre livre bien que, comme à son habitude, il ait refusé d'en discuter jusqu'à ce qu'il soit terminé.

Herman Wouk a séduit des millions de lecteurs avec ses sagas sur la Seconde Guerre Mondiale.

Son premier roman, "Aurora Dawn", a été publié en 1947.

En 2016, l'année de ses 100 ans, Wouk a publié son dernier livre:  «Marin et combinard : Réflexions d'un auteur de 100 ans». 

Un fils du Bronx

 

Herman Wouk né le 27 mai 1915 dans le Bronx, est le 2ème des 3 fils d'Abraham Wouk et d'Esther Levine. Son père, un immigré de Minsk, marquait le linge pour 3 dollars par semaine, puis était devenu président d'une entreprise de blanchisserie à la vapeur. Herman, excellait à l'école et a obtenu une place à la Townsend Harris High School, une institution publique destinée aux étudiants surdoués de Manhattan.

À l'Université Columbia, où il s'est spécialisé en littérature comparée et en philosophie, il a étudié avec Irwin Edman, un philosophe dont le scepticisme conservateur l'a temporairement éloigné du judaïsme orthodoxe dans lequel il a été élevé et qui est devenu plus tard un pilier de sa vie personnelle. Il écrit une première fiction qui devient un best-seller aux États-Unis, "This Is My God" (1959), qui sera suivi en 2010 d'un second volet "The Language God Talks".

À Columbia, il a écrit une chronique sur l'humour pour The Spectator, le journal du campus, puis édite Jester, un magazine d'humour. Il rêvait d’une carrière où il écrirait des sketchs pour la scène de Broadway. Par l'intermédiaire d'un camarade de classe, il trouve un emploi comme apprenti écrivain gagman à la radio.
 

En 1936, il devint rédacteur pour le comédien de radio Fred Allen. Quelques années plus tard, il gagnait 500 dollars par semaine, soit près de 9 000 dollars aujourd’hui.

Herman Wouk s’enrôle ensuite dans la marine après Pearl Harbor, et entre à l’école d’aspirant où il est affecté en tant qu’officier de radio sur un navire, le Zane, un destructeur de mines opérant dans le Pacifique Sud.

En 1956, il déclare à un intervieweur du New York Post que son séjour dans la marine avait été la plus belle expérience de sa vie. «J'avais connu deux mondes, les scènes de Broadway et  de Columbia - deux petits mondes qui pensaient êtres au-dessus des autres», a-t-il déclaré. "Dans la marine, j'en ai découvert bien plus en fait  sur les gens et sur les États-Unis."

À bord du navire, il lit «Don Quichotte», un livre qui transforme ses ambitions de la scène en écriture et publie "Aurora Down" en 1947, le livre s’est relativement bien vendu malgré des critiques tièdes, de même que son roman semi-autobiographique «The City Boy» (1948).

Herman Wouk-tablet magazine- audetourdunlivre.com
Tablet Magazine

Avec «Ouragan sur le Cain», Herman Wouk trouve le succès mondial.

Le livre se vend à plus de trois millions d'exemplaires aux États-Unis, remporte le Prix Pulitzer de fiction en 1952 et est devenu un film en 1954 avec Humphrey Bogart dans le rôle du capitaine Queeg.
Herman Wouk a adapté certaines parties du roman en une pièce à succès de Broadway, «La cour martiale de Caine », qui a débuté la même année que le film, avec Lloyd Nolan dans le rôle principal.

Il avait déjà fait ses débuts à Broadway en 1949 avec «The Traitor», un scientifique qui livre des secrets atomiques aux Soviétiques. Il reviendra plus tard à Broadway avec une comédie oubliée, «Nature’s Way», en 1957.

Dans «Marjorie Morningstar», publiée en 1955,  Herman Wouk narre l'histoire d'une juive de classe moyenne qui rêve de devenir actrice, et change son nom de Morgenstern à Morningstar.

Le roman a inspiré le film du même nom datant de 1958, avec Natalie Wood dans le rôle principal et Gene Kelly dans le rôle de son petit ami impitoyable.

En 1958, Herman Wouk s’installe aux Îles Vierges, et créé une bande dessinée «Don’t Stop the Carnival» (1965), qui est mal reçu. Parallèlement, il commence à rédiger un roman épique sur la Seconde Guerre mondiale et, en 1964, s'installe à Washington pour mener des recherches aux Archives nationales et à la Bibliothèque du Congrès. 

Ce sera son propre "guerre et paix"

Finalement, il écrit deux romans de guerre  «Le souffle de la Guerre» (1971), qui couvre la période allant de la signature du pacte germano-soviétique de 1939 à l'attaque de Pearl Harbor, et «Les orages de la guerre» (1978) qui raconte la suite, à travers les grandes campagnes militaires, se terminant par la libération des camps de concentration et le largage de la bombe atomique.

Les deux romans seront adaptés en une mini-série télévisée à succès mettant en vedette Robert Mitchum dans le rôle de Pug Henry. 

 

 

Prix : 16.31€ (Broché)

Tome 1
Prix : 11€ (poche) - 2.06€(poche)

Tome 3
Prix : 8.19€ (Poche) - 3.80€ (occasion)

Tome 1
Prix : 5€ (poche)

Tome 2
Prix : 1.45€ (occasion)

Tome 3
Prix : 13.50€

Prix : 2.36€

   

 

Tags : herman wouk ouragan sur le caine, herman wouk le souffle de la guerre, herman wouk amazon, herman wouk l'orage de la guerre, décès d'herman wouk, Décès du romancier Herman Wouk auteur d'Ouragan sur le Caine, herman wouk les orages de la guerre livre, herman wouk wiki, herman wouk wikipedia, herman wouk marjorie morningstar, herman wouk bio, herman wouk bestseller, herman wouk ouragan sur le caine, herman wouk epub, Le meilleur site de critiques de livres sur le net, audetourdunlivre.com, critiques de livres, blog littéraire, blog de littérature, les meilleures critique de livres, le site des critiques de livres, les meilleurs avis de livres sur le net

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article