Embrouilles familiales de l'histoire de France

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

Embrouilles familiales de l'histoire de France

Auteur : Clémentine Portier-Kaltenbach
Nombre de pages :  280
Editeur : JC Lattès
Date de parution : Avril 2015

Prix : 19 euros (Broché) - 13.99 euros (epub)

 

Résumé :
Qu'est-ce que l'histoire de France sinon une longue, très longue, très embrouillée et très sanglante histoire de famille ? Des Mérovingiens aux Carolingiens, des Armagnacs aux Bourguignons, des Bourbons aux Orléans... tout a été dit de leurs réalisations politiques, économiques et artistiques, de leurs territoires conquis ou perdus, tout a été révélé de leurs secrets d'alcôves, mais jusqu'à présent, nul ne les avait examinés sous le seul angle de leurs démêlés familiaux

Avis / Critique :

Clémentine Portier-Kaltenbach, historienne connue des plateaux télés et de radio, nous emmène dans les imbroglios des grandes familles de l'histoire. Bien sûr, la plupart d'entre elles concernent la royauté française et même si elles sont connues, c'est sur le ton de l'humour qu'elle nous sont ici, contées. C'est que l'on ne riait en définitive pas tant que cela dans les cours européennes. Pas plus dans la rome antique qu'au moyen-âge ni à la renaissance, d'ailleurs. Ces parents royaux ne se révélaient pas toujours très tendres pour leur progéniture, bien au contraire. Entre Charles VII et son fils, Louis XI, ce fut la guerre. Le premier avait peur de se faire piquer la place par un fils bien plus intelligent que lui tandis que le second, exécrait un père qui ne lui avait jamais prodigué la moindre attention. Pierre le grand qui portait bien son nom puisqu'il mesurait 2m40, donna le choix à son fils rebelle de se ranger ou de devenir moine. Celui-ci choisit la deuxième solution, s'enfuit puis rentra tout penaud et fut envoyé direct en cellule où il fut battu, torturé et assassiné.

Fréderic-Guillaume 1er, lui, aimait tellement la discipline qu'il n'hésitait pas à donner du baton pour rudoyer ses enfants autant physiquement que psychologiquement.

Soliman le magnifique, fit étrangler le seul héritier capable de maintenir son empire de peur de voir celui-ci le renverser et prendre le pouvoir. François 1er, n'hésita pas à laisser 4 ans ses enfants en otage à Charles Quint (François II et son frère, futur Henri II, dormaient sur des paillasses, dans une pièce sombre été comme hiver) sans sourciller le moins du monde pour lui, demeurer libre.

Et que dire de leur vie maritale ? Parlons de Thiers, le second président de la république française qui vécut et aima, sa belle-mère, sa femme, et la soeur de celle-ci ? Louis XV, lui, donna un nouveau sens au mot familial en prodiguant ses avances et ses transports aux cinq soeurs Mailly-Nesles qu'il honora tour à tour et parfois en même temps.

Mais les femmes ne furent pas en reste. Que dire de la cougar, Diane de Poitiers, de 20 ans plus vieille que son amant, le roi Henri II ? Blanche de Castille, mère abusive qui mena son petit monde à la baguette et chéri plus particulièrement son petit dernier ? Blanche de Castille qui n'hésitait pas à minuter les sauteries de son fils avec sa femme et de renvoyer tout ce petit monde quand elle jugeait le temps passé, suffisant ?

Clémentine Portier-Kaltenbach nous invite ensuite à découvrir les bisbilles entre les frères royaux, Louis XIV et Philippe que sa mère avait habillée dès son plus jeune âge en fille pour ne pas faire d'ombre au roi Soleil, Louis XVI et ses frangins qui n'attendaient que le moment de sa chute pour prendre le pouvoir à leur tour.

Et puis, il y a les écrivains et leur vie cachée ou pas : Zola, Hugo...

Même si la plupart de ces histoires sont donc connues, cet ouvrage a le mérite d'être truffé de nombreuses anecdotes et d'un ton impertinent et humoristique qui rend sa lecture plus que plaisante.

Le petit plus : une virée fictive sur le divan, façon psy de certains des protagonistes du livre.

 

Autre livre de Clémentine Portier-Kaltenbach : Histoire d'os et autres illustres abattis

Extrait :

En réalité, le futur Louis XVIII a une idée en tête : faire enlever le roi qui se refusera probablement à partir, et le conduire à Péronne. Ensuite, profiter de l'émotion suscitée par le départ de la famille royale pour se faire octroyer le titre de régent du royaume et peut-être même, si le roi était déchu à la suite de sa fuite, se faire proclamer Louis XVII ! Pour monter ce plan, Provence se fait prêter de l'argent par un certain Favras qui est découvert et pendu place de Grève, sans avoir dévoilé son commanditaire. Quand il apprend sa mort, Provence éprouve un lâche soulagement. Mirabeau avait vu juste, si l'un des membres de la famille royale était en dessous de tout, c'étati bien Monsieur, comte de Provence !

---

En 1729, à l'âge de 17 ans, n'en pouvant plus de l'oppression de son père despotique, Frédéric décide de fuir la Prusse pour se réfugier en Angleterre auprès de son grand-père avec lequel il entretient une correspondance secrète. Cette équipée est pure folie, mais Von Katte s'est engagé à aider Frédéric. Malheureusement, les deux amis sont interceptés. Le prince, coupable de haute trahison aux yeux de son père, est envoyé sous bonne garde dans la citadelle prison de Kiistin, de même que Von Katte qui va connaitre un sort tragique. Pour avoir aidé le prince à s'enfuir, un tribunal militaire le condamne à la prison à vie, une peine que Frédéric-Guillaume juge insuffisante et commue en peine capitale. Le 6 novembre 1730, le roi ordonne que Frédéric assiste à l'éxécution. Détail qui relève du pur sadisme psychologique, il exige également que des soldats maintiennent ouverts de force les yeux de son fils, afin que celui-ci ne perde pas une miette de la décapitation de son seul ami. Merci papa, et vive la famille !

Vous lisez beaucoup ?
Rendez vos lectures moins onéreuses en profitant des avantages
de la Kindle et d'amazon premium et empruntez des milliers de livres gratuitement.

  

Tags : Embrouilles familiales de l'histoire de France, Clémentine Portier-Kaltenbach, histoire, humour, Soliman le magnéfique, Louis XIV, Charles Quint, Thiers, Emile Zola, Victor Hugo, mères abusives, Frédéric-Guillaume, télécharger ebook, télécharger epub, avis, critique, téléchargement, télécharger, ebooks gratuits, epub, mobi, pdf, extrait

Publié dans Histoire, Humour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article