Moi, Olympe de Gouges - de Caroline Grimm

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

Moi, Olympe de Gouges - de Caroline Grimm

Résumé :

Marie Gouze, une jeune provinciale née en 1748, mariée contre son gré, devient veuve et monte à Paris avec son petit garçon. Ni courtisane ni soumise, elle prend le nom d'Olympe de Gouges. En élargissant ses enjeux personnels à ceux de la Révolution française, elle rejoint le courant d'une époque et s'illustre dans la défense des droits des femmes.

----


Auteur : Caroline Grimm
Nombre de pages : 268
Editeur : Calmann-Lévy
Date de parution : 4 mars 2009
Prix : 16.25 euros (Broché) - 10.99 euros (epub)

 

Avis / Critique :

Olympes de Gouges est connue pour avoir été cette révolutionnaire, qui après avoir regretté que ses amis n'aient rien fait pour les droits des femmes, prit sa plume et écrivit ce qui sera, la "Déclaration de la femme et de la citoyenne".

Biographie à la première personne, l'auteur fait parler Olympe de Gouges depuis son cachot, chez les aliénés, où elle est emprisonnée. Elle s'adresse à son fils à qui elle raconte son histoire.

Olympe est née d'une histoire d'amour entre une fille de bourgeois drapié et le marquis de Pompignan. Si son père ne peut la reconnaitre officiellement, il est présent durant sa première partie de vie. A 15 ans, sa mère la marie avec un tavernier. Le mariage n'est pas heureux. Elle aura malgré tout un fils de ce mari qui la violente et qui bois plus que de raison. Heureusement, son époux a la sagesse de mourir dans une inondation quelques années plus tard. Sa mort entraine alors le renouveau de la vie d'Olympe qui prend comme patronyme, la forme ancienne de son nom, "Gouges" auquel elle rajoute la particule.
Veuve, elle rencontre à Montauban, sa ville natale, un ami de son père naturel, Jacques Biétrix de Rozières. L'homme la prend sous son aile, devient son protecteur et son amant. Il l'emmène à Paris.
Là, elle sera la protégée de la marquise de Montesson et maîtresse du duc d'Orléans, futur Philippe-Egalité. Elle commence à écrire des textes de théâtre, dont un qui dénonce l'esclavage.
Au café Procope, elle rencontre Diderot, Montesquieu, et participe à la révolution en parlant au nom des femmes. Son association féminine est mal vue par ses détracteurs, les Montagnards en particulier et Robespierre.
Olympe qui ne veut pas la mort de Louis XVI, mais sa destitution seulement, finie par être arrêtée et jetée en prison. Elle trouvera la mort sur l'échafaud en 1793.
 

Caroline Grimm a donc pris le parti de faire parler Olympe à la première personne. C'est elle qui nous raconte, comme elle le raconte à son fils, Pierre, les chapitres de son histoire, sans fioriture. Le ton est plutôt familier, le contenu parfois long, mais il a le mérite de nous faire découvrir une femme, féministe avant l'heure, qui fut oubliée.
Oubliée, Olympe de Gouges le sera en effet. Alors qu'aux Etats-Unis, on l'étudie, en France, on la remise dans un coin. Celle qui voulut le vote pour les femmes, ne verra son rêve devenir réalité qu'en 1944 (ordonnance du 21 avril), en France.

Ce livre, qui servira de base, pour une pièce de théâtre ne rend pas compte de la révolution. Ici, le personnage est Olympe de Gouges. La Révolution Française n'est qu'un pan de cette histoire. Aussi, l'auteur ne s'y attarde pas, mais la survole, en nous imprégnant malgré tout, de l'ambiance qui pouvait s'en dégager.

Ce n'est pas une biographie très étudiée, très détaillée, mais elle a le mérite de nous faire découvrir ce personnage de l'histoire de France, en lui donnant la parole, et de pouvoir partager quelques-uns de ses bons mots, de ses lettres, de ses pensées, de découvrir ses amis, ses ennemis, ses amours aussi. 

A lire si vous souhaitez connaitre un peu mieux cette femme, auteur, révolutionnaire, femme, mère, féministe, dont le corps prendra, peut-être, bientôt place au Panthéon.

Mais à celui qui attend de cet ouvrage, une biographie, complète, détaillée, relatant avec justesse, dans le détail, les faits, il lui manquera ces dimensions.
 

Extrait :

Janvier 1786

Te souviens-tu? Je m’étais laissé convaincre par toi, mon fils, de confier ma nouvelle pièce en un acte – une comédie – à François-René Molé, de qui tu t’étais beaucoup rapproché, lui trouvant des qualités que je n’avais pas soupçonnées. Mais je me reprochais de ne pas avoir suivi mon instinct, je craignais le pire.

Cette nuit-là, je n’ai pas dormi, tant cette histoire me contrarie.

Je reçois sa visite dans mon boudoir.

Il s’assied face à moi, prend un air effondré et souffle:

«J’ai une mauvaise nouvelle.»

Je bondis.

«Ah! Je le savais! Quelle idiote je suis! Comment ai-je pu vous faire confiance une deuxième fois?

– Ce n’est pas ma faute. Ils ne peuvent pas l’inscrire au répertoire, nous arrivons trop tard.

– Un âne pareil!

– Olympe, s’il vous plaît…

– Oui, monsieur Molé, vous êtes un âne! C’est vous qui nous avez fait perdre du temps en vétilles. Sans votre malheureuse intervention, Le Fou par amour serait joué en ce moment même sur la scène de la Comédie-Française… Vous m’aviez juré vos grands dieux que la troupe du Théâtre-Français ne

saurait rien vous refuser depuis ce méchant coup porté à ma précédente œuvre, Zamore et Mirza!

– Mais ce n’est que partie remise, Olympe, je vous en prie, calmez-vous.

– Me calmer? Vous m’avez menti! Vous n’avez rien su imposer du tout! Vous m’avez fait perdre mon temps et une énergie précieuse. Ces mois qui viennent vont passer sans qu’une seule de mes pièces ne soit jouée au Français! Non mais vous vous rendez compte? Moi qui en ai déjà quatre de publiées à mon actif, et dont le premier roman est loué par la critique!

– Sans doute, pour cette raison même, se montrent-ils plus exigeants à votre égard…

– Quoi? Vous insinuez que ma pièce en un acte est mal écrite. Ce serait la faute de l’auteur, pardi! Oh! Le lâche, la vermine…»

Je ne peux pas me retenir. La gifle part.

Avec mes bagues, je l’ai blessé à l’arcade sourcilière, il saigne et se met à gémir.

«Oh ça va! Moi c’est à l’âme, à la partie la plus profonde et la plus secrète, la plus vulnérable de mon être, que vous avez porté vos coups!»

Il se tient devant moi, tout rouge d’émotion, un mouchoir contre son front.

«Madame, j’ai le droit à vos excuses.

– Je ne retire rien. Je ne regrette rien. Notre amitié est morte et je ne verse aucune larme.

– Madame! Je pourrais porter plainte!

– Un homme de votre corpulence, battu par une femme comme moi! La belle affaire!»

Justine entre à ce moment-là dans la pièce. Elle jette partout des yeux effarés.

«Je ne vous ai pas sonnée. Mais puisque vous êtes là, apportez donc de la glace à ce monsieur.»

Dans les jours qui ont suivi, loin de me calmer, je suis allée chercher des explications moi-même auprès du comité de la Comédie-Française, ulcérée par tant d’injustice à mon égard.

Je fais tant d’éclats qu’ils menacent de m’embastiller.

«Cela ne me fait pas peur! J’aurai enfin droit aux premières pages des gazettes, on connaîtra mes pièces, et je ne doute pas que l’opinion publique se range de mon côté!»

Que de luttes en vain, que d’épuisement pour rien, le découragement me guette, un grand froid monte et m’envahit. De toute évidence, ce petit monde a reçu des consignes de Beaumarchais… Qu’à cela ne tienne! Demain, dussé-je dormir sous leurs fenêtres, revenir cent fois, me faire chasser cent et une, mon théâtre se jouera sur leur scène.

Bienvenue dans la boutique J'ai Lu et Le Livre de Poche

Découvrez le catalogue des éditions J'ai lu, acteur de référence sur le marché du livre de poche. Avec près de 5000 références en littérature, policier, humour, document, imaginaire, développement personnel, ésotérisme et romance, J'ai lu offre, à petit prix, le meilleur de chaque littérature.

 

Tags : Olympe de Gouges, Caroline Grimm, Déclaration de la femme et de la citoyenne, Révolution française, Robespierre, Marat, Danton, Montesquieu, Philippe-Egalité, Diderot, Café Procope, Jacobins, Figures féminines de la révolution française, Panthéon, Madame Rolland, Madame Talien, Bastille, télécharger, livres gratuits, romans gratuits, epub, mobi, pdf livre occasion, livres occasion, achat livres, livres numérique, livres numérique, livre en ligne, livres en ligne, ebook gratuit français, ebooks français, télécharger des livres gratuits, commander des livres, nouveauté livres, nouveauté livres, site de livres, site de livre, livres récents, livres récents, livres gratuits pour liseuse, bibliothèque numérique, livres de poche, livre de poche, boutique de livres, livres pas cher, meilleures ventes de livres, livres audio, tous les livres, livres achat en ligne,actualité du livre, roman sentimentaux, meilleurs romans policiers, téléchargement, télécharger, telecharger, #AuDetourDunLivre #DeborahCrombie #NeReveillezPasLesMorts #telecharger #ebooks #epub #mobi #critique #avis #telechargement #EbooksGratuits #AuDetourDunLivr #Polar #Thriller #Biographie

Publié dans Biographie, Histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article