Dans mes yeux - Johnny Hallyday

Publié le par ISA-LITTERATURE

yeux.jpg  

 

Dans mes yeux

 

Auteur : Amanda Sthers
Nombre de pages : 150 pages

 

Note de l'éditeur 

 

Johnny Hallyday existe dans nos vies, dans nos imaginaires, dans notre patrimoine depuis plus d’un demi-siècle. Il agace, il passionne, il divise, il galvanise, jamais il ne laisse indifférent. Il est notre seule star. Sagan, Duras, Labro, Rondeau se sont penchés sur Johnny Hallyday. Les mythes vivants sont rares et les écrivains sont des vampires. Quand l’idée de ce livre nous est venue, j’ai su que c’était important pour moi. Mes névroses de femme et d’auteur sont réunies en ce seul homme. La dualité, l’immortalité, la vie, le temps qui passe, le talent, les passions, les blessures

 

Critique :

 

Qui l'attendait cette pseudo biographie ? Pas moi. Alors, pourquoi l'avoir lue ? Ma foi, pour connaitre un peu le personnage qui ancre la vie du show biz depuis plus de cinquante ans. Qui es-tu donc, Johnny ? Dis-moi. Eh bien, Johnny ce sont des mots simples, des phrases simples, des souvenirs pleins d'anecdotes retranscrits avec une plume d'écrivain mise dans les doigts d'Amanda Sthers. La star de la chanson évoque donc son passé, son enfance (pas facile entre une mère absente et un père alcoolique), une adolescence sauvée (grâce à sa tante et son mari), son premier disque, ses premiers flirts, et sa rencontre avec Sylvie Vartan. Voilà  la première étape de franchie qui n'aura occupée qu'une vingtaine de pages écrites en gros caractère. Suivent le reste de sa vie, au détour de laquelle on apprend qu'il était ami avec Hendricks, qu'il revérait Brel, qu'Elvis n'était plus qu'un chanteur suant et obèse sur une scène d'un vieux casino de Las Vegas, Marlon Brando (lui aussi obèse et ne faisant pas plus d'1m60 face au grand Johnny... ah, Brando, quand même, merde !), Michel Sardou (si si, les deux ont été potes avant de se détester), Claude François, targué de chanteur de seconde zone (Johnny, sympa, lui refilait ses nanas une fois l'amourette passée). On passe ensuite aux différents mariages et là, ça balance pas mal notamment avec Adeline Blondiau qui porte limite l'étiquette de jeune ado chaudasse qui veut se taper une star.

Bref, cette bio est surtout un moyen pour Johnny Hallyday de régler ses comptes et de faire un peu le ménage dans ce qui a été dit et a été fait. Les amis d'hier sont devenus les ennemis d'aujourd'hui et en guise de biographie, et bien ma foi, il n'y a pas grand-chose de concret. Ce livre est un livre de souvenirs et pas vraiment une bio comme on l'entend.

Donc je l'ai lue, j'ai aimé certains passages, d'autres moins (L'ego de Johnny Hallyday a quand même atteint un certain sommet).

Ce qu'il en ressort de ma lecture, c'est que j'ai quand même du respect pour le gamin qu'il a été et qui, à force de travail,  est devenu une sacrée bête de scène. "Les fils à papa ? Qu'ils fassent leur propre chemin". (Qui pourrait être contre ?)

On aime ou on déteste Johnny mais Jean-Philippe Smet ne peut nous laisser indifférent après cette lecture.

Bref, pas la bio du siècle mais pas mal non plus pour ceux qui ne connaissent pas le personnage.

 

Note : 13 sur 20

 

Achetez le livre

 

Tags : Johnny Halliday, Jean-Philippe Smet, biographie, Amanda Sthers, Michel Sardou, Dans mes yeux

Publié dans Biographie

Commenter cet article