Les femmes dans l'histoire de la psychanalyse, de Sophie de Mijolla-Mellor

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

Les femmes dans l'histoire de la psychanalyse, de Sophie de Mijolla-Mellor

Résumé : Aux débuts de la psychanalyse, en un temps où s'amorçait seulement la mutation de la condition féminine, si quelques patientes célèbres, Emma Eckstein, Dora ou Elgriede Hirschfeld ont permis à Freud d'inventer la psychanalyse, n'ont-elle pas aussi imprimé une marque féminine à l'écoute, à la technique et à la théorie qui en est issue ?

Auteur : Sous la direction de Sophie de Mijolla-Mellor
Nombre de pages : 237
Editeur : L'esprit du temps
Collection : Perspectives psychanalytiques
Date de parution : 8 octobre 1999
Prix : 23 euros (Broché) - 18.38 euros (occasion)
ISBN : 978-2913062085

 

Avis / Critique :

Les femmes ont toujours eu une place importante dans la psychanalyse, et ce, toujours le début du mouvement. D'abord en Europe centrale puis aux États-Unis où de nombreuses théoriciennes ont vu par la suite, le jour. Mais la psychanalyse ne serait certainement rien sans les patientes comme Anna O qui a initié la cure par la parole, Emily von N et Elisabeth von R.  qui ont permis la libre association et Dora, qui a amené le transfert à un point toujours difficile à analyser aujourd'hui.
La 1ère femme psychanalyste fut introduite en 1910 à la société psychanalytique de Vienne.
Vienne, ville qui a permis aux femmes de pouvoir intégrer les écoles de médecine quand d'autres imposaient des quotas, voire les interdisaient. En 1930, les femmes y représentaient 30% des étudiants en médecine. C'est tout naturellement que celles-ci furent initié à ce nouveau mouvement de la psychopathologie, en tant que patientes, mais aussi en tant que praticiennes. La première génération forma la seconde, puis la seconde, la troisième et donna de nombreuses théoriciennes au mouvement : Mélanie Klein, Anna Freud, Sophie Morgenstein, Françoise Dolto, Helen Deutsch, Karen Horney, Hanna Segal, etc.

Après Zürich, la société de Vienne a été la seconde à accepter des femmes. Quarante-trois femmes pour cent-sept hommes étaient membres de la société psychanalytique entre 1902 et 1938. Si elle était dominée d'un point de vue institutionnel par les hommes, dans la pratique c'était les femmes qui la formaient en grande partie, que ce soit d'un point de vue patientèle ou d'analystes. Au moment de la Seconde Guerre mondiale, les cartes sont quelque peu rebattues. Si en Angleterre, tous les analystes et les futurs analystes ne sont pas obligés d'être médecins, aux États-Unis, il en est tout autre. Et beaucoup de femmes et d'hommes se verront alors exclus.
Ce sont quelques-unes de ces femmes (et leurs travaux) que remettent sur le devant de la scène  Sophie de Mijolla et les auteurs qui l'accompagnent.

Ces destins de femmes qui ont marqué d'une pierre la psychanalyse sont à lire et à découvrir !

 

"Les femmes dans l'histoire de la psychanalyse, de Sophie de Mijolla-Mellor - audetourdunlivre.com"

 

Extrait :

LES FEMMES PSYCHANALYSTES EN AMÉRIQUE LATINE

ElizabetGhO ODE DE GARMA

 

Buenos Aires se trouve de l’autre côté du monde. Lorsqu’Angel Garma y arriva pour la première fois en 1938, les moyens de communication étaient beaucoup plus compliqués, plus lents qu’ils ne sont aujourd’hui, et le monde était aux prises avec une guerre longue et cruelle. C’est dans ce contexte que la psychanalyse a été introduite dans cette partie du monde qui est la mienne. Je suis fière de pouvoir dire que Buenos Aires est devenu le siège de l’un des plus importants centres de psychanalyse au monde. En fait la psychanalyse s’est répandue comme une traînée de poudre parmi les pays d’Amérique du Sud et en Espagne.
 

Je ne fais pas uniquement référence à l’analyse d’adultes mais aussi à l’analyse d’enfants et d’adolescents, et me référerai plus spécifiquement à cette dernière catégorie dans le cadre d’un mouvement qui s’est développé essentiellement sous l’impulsion des femmes. De nombreuses personnes, ici et outre-mer, m’ont demandé pourquoi la psychanalyse et les psychothérapies psychanalytiques ont pu être aussi largement acceptées en Amérique latine et en particulier à Buenos Aires. Dans la seule Association Psychanalytique d’Argentine on trouve plus de cent analystes pour enfants. Il s’agit d’une des deux associations à Buenos Aires, mais il en existe d’autres dans l’ensemble du pays. Bon nombre de personnes m’ont demandé pourquoi ce mouvement a eu une telle extension. J’ai le sentiment que ceci a été dû à deux facteurs principaux, d’une part la qualité du groupe de pionniers qui ont réussi à insuffler un tel enthousiasme et d’autre part aux qualités des intervenants eux-mêmes. Et ceci est particulièrement vrai en ce qui concerne les enfants et les adolescents. Je ferai référence à la tendance qui existe en Argentine et dans bon nombre de pays d’Amérique du Sud de privilégier l’unité de la famille et en particulier de respecter les besoins émotionnels des enfants.
 

Notre mouvement a été le berceau de la psychanalyse d’enfants pour l’Amérique latine. Après coup je peux dire que ce travail a valu la peine d’être entrepris malgré les difficultés et les complications que nous avons rencontrées au fil des années et au regard des satisfactions obtenues en ce qui concerne les besoins et les droits des enfants dans de nombreux domaines.

Arminda Aberastury était une véritable pionnière. En 1937, lorsqu’elle accompagna son mari, le psychiatre Enrique Pichon Rivière, dans son activité à l’hôpital psychiatrique et au sein de consultations de la Ligue de Santé Mentale, elle a été intéressée par l’étude du fonctionnement psychiatrique des enfants. Elle a alors commencé à mettre au point et à appliquer certaines techniques permettant l’investigation des enfants pour les libérer des conflits.

Tags : Les femmes dans l'histoire de la psychanalyse, Perspectives psychanalytiques, Sophie de Mijolla-Menor, Julia Kristeva, Mélanie Klein, Anna Freud, Françoise Dolto, Piera Aulagner, télécharger, livres gratuits, romans gratuits, epub, mobi, pdf, Les femmes dans l'histoire de la psychanalyse sophie de mijolla, Les femmes dans l'histoire de la psychanalyse sophie de mijolla-menor, les femmes psychanalystes, les psychanalystes femmes, histoire de la psychanalyse, les femmes en psychanalyse, les femmes dans l'histoire de la psychanalyse, les femmes dans la psychanalyse, sophie de mijolla mellor, le cas Dora freud, sophie de mijolla mellor bibliographie, sophie de mijolla mellor la paranoia, sophie de mijolla-mellor la sublimation, sophie de mijolla-mellor wiki, le cas Anna O, Mélanie Klein, Mélanie Klein, Anna Freud, Sophie Morgenstein, Françoise Dolto, Helen Deutsch, Karen Horney, Hanna Segal, Le meilleur site de critiques de livres sur le net, audetourdunlivre.com, critiques de livres, blog littéraire, blog de littérature, les meilleures critique de livres, le site des critiques de livres, les meilleurs avis de livres sur le net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article