Au péril de la mer, de Dominique Fortier

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

 

Résumé : Alors que cinq siècles les séparent, un peintre et une romancière vont se retrouver liés par le plaisir des mots et des livres, et surtout par un lieu : le Mont St Michel. Chacun leur tour, bercés par le rythme des marées, ils vont en arpenter tous les recoins et y trouver l'inspiration.

Auteure : Dominique Fortier
Nombre de pages : 208
Édition : Les escales éditions
Date de parution : 2 mai 2019
Prix : 17.90€ (Broché) - 12.99€ (epub, mobi)
ISBN : 978-2365694094

__________________________________

Avis / Critique :


Dominique Fortier aime le Mont Saint-Michel et cela se voit. En dehors de l'histoire elle-même où deux êtres ont ce point commun, cela transparait dans ses mots.
Il s'agit donc ici de deux destins, le premier est un peintre du moyen-Age, la seconde une femme contemporaine. Le premier nous raconte sa vie au sein de l'abbaye, parmi les moines, nous fait découvrir le monde qui se joue entre ces murs, les affres de son amour pour une femme qui ne sera jamais sienne, puis sa perte, les livres anciens dont la bibliothèque regorge et que lui fait découvrir son ami moine, les mots qu'ils échangent, son questionnement intérieur et ses sentiments pour les enfants qui viennent trouver refuge au Mont.
La seconde revient sur les souvenirs de son premier voyage, enfant, sur ce lieu, puis maintenant en tant que femme.
A travers son personnage, Dominique Fortier nous fait découvrir l'origine du Mont Saint-Michel et agrémente son roman de références étymologique.

Livre intéressant, "Au péril de la mer" pêche cependant par sa construction. On a parfois du mal à comprendre qui nous parle, de qui on suit l'histoire avant de raccrocher à la narration. Il aurait peut-être fallu intituler chaque chapitre en ce sens. Ensuite, on voit que Dominique Fortier aime la langue française, mais pour le coup, elle en oublie un peu son roman qui devrait tourner autour de ces deux êtres séparés par cinq siècles, puisqu'il est présenté ainsi. On suit bien leur vie, mais de loin, car celle-ci est toute tournée vers le Mont Saint-Michel véritable personnage central du roman.

C'est beau, c'est bien raconté, le tout dans une belle langue, mais finalement on ne ressent pas grand-chose. Tout est ténu, tout est retenu sous la plume de Dominique Fortier. C'est dommage, car le parallèle entre la romancière venant chercher l'inspiration et ce peintre découvrant le métier des moines copistes aurait mérité d'être plus exploité et non d'être éloigné.

 

 

Merci à l'agence Anne et Arnaud pour nous avoir fait partager ce roman.

 

_________________________________________________

 

Extrait :


La première fois que je l'ai vu, javais treize ans, un âge dans les limbes entre l'enfance et l'adolescence, alors qu'on sait déjà qui l'on est mais qu'on ignore si on le deviendra jamais. Ce fut une sorte de coup de foudre. Je ne m'en rappelle pas grand-chose de précis hormis une certitude, signe d'un émerveillement si profond qu'il en ressemblait à de la stupeur : j'étais à un endroit que j'avais cherché sans le connaître, sans même savoir qu'il existait.
J'ai passé vingt-cinq ans sans le revoir. Quand le temps est venu d'y retourner, j'ai commencé par suggérer que nous n'y allions pas : nous avions peu de temps avant de rentrer à Paris ; on annonçait de la pluie ; il y aurait sans doute des hordes de touristes. En vérité,  j'avais peur de le trouver diminué, comme on trouve diminués les lieux de son enfance chaque fois que l'on y revient,  ce qui signifie de deux choses l'une : ou bien nous avions perdu en route la faculté d'être ébloui, deux constatations également accablantes. Mais il n'avait pas changé, et moi non plus.

Quelque soit l'angle sous lequel on le regarde, il est impossible de voir précisément où s'arrête le roc et où commence l'église. On dirait que c'est la montagne elle-même qui se resserre, se redresse et s'affine, sans intervention humaine, pour donner forme à l'abbaye. La pierre qui décide un matin de grimper vers le ciel et s’arrête mille ans plus tard. Mais il n'a pas toujours eu l'allure qu'on lui connaît aujourd'hui ; la silhouette familière qui fait l'objet d'innombrables photographies, coiffée de la flèche où danse l'archange, date du XIXe siècle seulement.

Avant le VIIe siècle, il n'y avait pas même de Mont-Saint-Michel ; l’ilot rocheux où se dresse aujourd'hui l'abbaye était connu sous le nom de "Mont-Tombe" - deux fois mont, donc, puisqu'il semblerait que ce tombe ne désigne pas une sépulture, mais une simple éminence.

Vers le VIe siècle, deux ermites vivaient sur ce Mont-Tombe, où ils avaient érigé deux petites chapelles, l'une dédiée à saint Étienne (le premier martyr chrétien), l'autre à saint Symphorien (à qui l'on doit cette phrase à la fois étrange et lumineuse, prononcée lors de son supplice : le monde passe comme une ombre). Leur existence se déroulait dans un isolement parfait, ils consacraient leurs jours à la prière et leurs nuits à de saintes visions. Ils vivaient avec rien : possédaient chacun une coule, un manteau et une couverture, un couteau pour deux. Quand ils étaient à court de nourriture, ils allumaient un feu de mousses et d'herbes humides. Depuis la berge, les habitants apercevaient la fumée et chargeaient un âne de victuailles. La bête prenait seule le chemin de l’ilot pour ravitailler les saints hommes, qui ne désiraient pas se souiller au contact de leurs semblables. Ils déchargeaient les provisions un peu à contrecœur, ils auraient bien voulu n'avoir aucune besoin d'autre nourriture que leur foi. L'âne revenait par le même chemin, ses paniers vides claquant sur ses flancs, le pas léger dans le sable de la baie.
Une légende, ou une certaine  variation de la légende, veut que l'âne ait un jour croisé le chemin d'un loup, qui l'a dévoré. A partir de ce jour-là, c'est le loup qui a porté à manger aux ermites.

 

 

___________________________________________________

Tags : Au péril de la mer de Dominique Fortier, Au péril de la mer Dominique Fortier, Au péril de la mer Fortier, Au péril de la mer avis, Au péril de la mer critiqueAu péril de la mer extraitAu péril de la mer extrait livre de Dominique Fortier, avis critique Au péril de la mer, avis livres dominique fortier, critique livres dominique fortier, livres dominique fortier mont saint-michel, le mont saint-michel en livre, les livres sur le mont saint-michel, livres de dominique fortier, au péril de la mer pdf, au péril de la mer epub, au péril de la mer mobi, télécharger au péril de la mer, au péril de la mer amazon, au péril de la mer fnac, dominique fortier amazonlivre au peril de la mer, saint michel au péril de la mer, mont-saint-michel-au-peril-de-la-mer, au péril de la mer dominique fortier, au péril de la mer fortierLe meilleur site de critiques de livres sur le net, audetourdunlivre.com, critiques de livres, blog littéraire, blog de littérature, les meilleures critique de livres, le site des critiques de livres, les meilleurs avis de livres sur le net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article