Au détour d'un livre

Au détour d'un livre

Critiques littéraires, avis, livres gratuits, news. “Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” (Jules Renard) -

Psychologues du crime, de Florent Gatherias et Emma Oliviera

 

Résumé : Ce mardi 22 février, au petit matin, une dépanneuse tracte une Peugeot 405 beige hors des flots de l’Yonne. L’habitacle est vide mais la voiture est connue des services de police. C’est celle de Marie-Laure que toute la région recherche.
Dix jours plus tard, un corps féminin dérive, dos face au ciel. La jeune fille est identifiée et les résultats de l’autopsie révèlent qu’elle a été assassinée.
Pour cette affaire, comme pour les quatre autres révélées dans ce livre, la police fait appel à deux psycho-criminologues afin d’aider ses enquêteurs : Florent Gathérias et Emma Oliveira.

 

Auteurs : Florent Gathérias - Emma Oliveira
Nombre de pages : 272
Edition : Fayard
Collection : Documents
Date de parution : 12 septembre 2018
Prix : 19€ (Broché) - 13.99€ (epub, mobi) - 14.41€ (occasion)
ISBN : 978-2213704609

________________

Avis / Critique :


Les deux auteurs, Florent Gatherias et Emma Oliviera sont psycho-criminologues. A l'américaine, on dirait des Profilers, même s'il ne s'agit pas tout à fait de la même chose, car à contrario des Profilers du FBI, la psychologie a ici une place principale.

Bien loin des séries télés, où l'on voit le psychologue participer activement à l'enquête, Gatherias et Oliviera nous invitent à découvrir la réalité de leur métier : aider à cerner les suspects en s'intéressant à leur enfance, leur comportement, leur histoire et leur passage à l'acte ; aider à orienter les entretiens afin d'obtenir des aveux, à comprendre le profil et le mobile loin des distorsions cognitives (références et représentations personnels des enquêteurs), notamment.
Un psychocriminologue n'a jamais tous les éléments de compréhension du crime, mais il va tenter de cerner la personnalité du criminel en analysant son mode de fonctionnement. Leur œil neuf, bien loin de celui des enquêteurs permet d'aiguiller ceux-ci sur d'autres pistes en mettant en avant la psychologie du crime et du criminel.

Après un petit laïus sur leur cursus respectif et la création du service d'analyse psychocriminologique comportementale, les deux auteurs nous emmènent dans leur monde au travers de cinq affaires qui ont fait la une des journaux :
- Le tueur de l'Essonne
- Un corps dans l'Yonne
- Le violeur des balcons
- Le cadavre du bois de Phalempin
- Mohammed Merah
L'occasion de découvrir quel est leur rôle, leur influence sur une enquête, leurs difficultés aussi.

Voilà pour le côté positif du livre. Pour le négatif, je mettrais en avant le manque de données sur la façon de travailler. Florent Gatherias et Emma Oliviera nous parlent tour à tour de leur vision de l'affaire, mais sans concrètement nous emmener dans le cœur de leur métier. On ressort de ce livre en se demandant "mais que font-ils exactement ?"
Ce livre est trop succinct, simple et passe rapidement sur les faits. Il manque d'éléments de documentation et raconte plutôt les cinq affaires que l'histoire du travail de psycho-criminologue en lui-même. C'est dommage.
Un livre utile pour le lecteur qui veut se faire une idée, mais pas pour l'étudiant en la matière.

 

_______________________________________

 

Extrait :

Lorsque l'on travaille sur un profil, on se fait bien évidemment une idée préconçue d'une personne sans l'avoir jamais rencontrée. L'exercice de cet entretien reposait  donc avant tout sur ma capacité à l'écouter de la façon la plus neutre possible. Je devais découvrir Rayan, et ne pas chercher à confirmer ce que je pensais de lui avant de le voir. C'est vrai pour tout psy : il doit se départir des représentations du criminel qu'il rencontre, soit du fait de son propre imaginaire, soit parce que la presse a nourri son imaginaire, soit parce que la presse a nourri cet imaginaire avec les excès qu'on peut lui connaître.
Rayan  s'est révélé  être un homme sympathique, un peu introverti, qui subissait  sa vie au lieu de la vivre. Son incarcération lui pesait et il peinait à s'acclimater. "Je ne voyais pas du tout la prison comme cela", me disait-il. "Je pensais que c'était un endroit où l'on répare les gens, et non pas un lieu de tortures psychologiques."
Il se sent en insécurité permanente, reçoit des menaces continuelles de la part d'autres détenus. Les violeurs surnommés "les pointeurs", sont très vite ciblés. Le respect et l'admiration sont plutôt l'apanage des caïds ou des "cols blancs", ceux qui défient  la société et l’État. Je l'écoute avec attention. La désillusion qui est la sienne sur son environnement me fait sourire. Non, la prison n'est pas un lieu de réparation ; en tout cas, ce n'est pas sa vocation première, qui est simplement de punir. Il est vrai que la tendance historique est d'utiliser la période de détention pour évoluer vers un objectif de réinsertion sociale. Mais, dans les faits, on enferme des criminels tous ensemble entre quatre murs le temps qu'ils paient leur dette et qu'ils ressortent. Ils ont accès à l'éducation, à des thérapies, au sport, à l'apprentissage de certains métiers ; mais de là à penser qu'on les répare...

 

__________________________

Tags : Psychologues du crime de Florent Gatherias et Emma Oliviera, Psychologues du crime Florent Gatherias et Emma Oliviera, Psychologues du crime livre, Psychologues du crimepsychologues du crime fnacpsychologues du crime amazonpsychologues du crime fayardpsychologue du crime etudeles psychologues du crime, psychocriminologie, les psychocriminologues, livre sur la psychocriminologie, livres florent gatherias, livre emma oliviera, gatherias et oliviera, florent gatherias livre, emma oliveira psychocriminologue, Le meilleur site de critiques de livres sur le net, audetourdunlivre.com, critiques de livres, blog littéraire, blog de littérature, les meilleures critique de livres, le site des critiques de livres, les meilleurs avis de livres sur le net 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LIGHTMAN 02/04/2019 21:24

Ça me tente vachement!

audetourdunlivre 03/04/2019 10:52

N'hésitez pas à nous donner votre avis quand vous l'aurez lu.