Au détour d'un livre

Au détour d'un livre

Critiques littéraires, avis, livres gratuits, news. “Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” (Jules Renard) -

Décès du dessinateur de BD Philippe Adamov à l’âge de 63 ans

Philippe Adamov - dessinateur - BD - décès

 

Le créateur de la série
"Les Eaux de Mortelune"
est décédé à l'âge de 63 ans

 

«Nous sommes aujourd’hui profondément attristés d’apprendre la mort d’un grand monsieur du neuvième art. Philippe Adamov s’est éteint lundi à 63 ans», ont annoncé les éditions Glénat, ce mercredi. «La générosité de son dessin réaliste, sa finesse et ses subtilités, étaient le miroir d’un homme pudique d’une grande gentillesse»a salué l’éditeur», ajoute le communiqué de la maison d’édition.

Né en 1956, le dessinateur découvre dans les années 1960, la bande dessinée à travers les univers de Paul Cuvelier, de Jijé ou Harold Foster. Après des études à l’École Estienne, il intègre, à Angers, les Studios René Laloux comme stagiaire décorateur. Il y a passera trois années. Mais sa rencontre avec Moebius, sa référence absolue, déterminera ses choix artistiques. Dès lors, le dessinateur s’illustrera dans la SF.

En 1978, à Paris, il se lance dans l’illustration, travaillant pour plusieurs éditeurs, parmi lesquels Casterman, Robert Laffont ou Le Masque. En 1983 il collabore à la création d’une BD avec Xavier Seguin pour le journal Okapi. Si elle ne paraîtra jamais en album, elle lui permettra néanmoins d’attirer l’œil avisé d’Henri Filippini, directeur de collection aux Éditions Glénat.

En 1985, avec Patrick Cothias, il fonde la série historique Le Vent des dieux, avant de se lancer dans la grande saga de SF, Les Eaux de Mortelune, laquelle s’impose vite comme un classique du genre.

Toujours chez Glénat, il enchaîne seul, en 1992, le titre Dayak, une trilogie qui se déroule en Afrique. Avec Jean Dufaux, qu’il rencontre en 1999, il publie L’Impératrice rouge, qui met en scène une lutte acharnée pour le pouvoir dans une Russie post-apocalyptique. Les deux auteurs s’attelleront, en 2012, à Dakota, une histoire inspirée de l’univers des super-héros. Le deuxième tome paraîtra quatre ans plus tard, en 2016.

Entre les deux titres, Philippe Adamov a dessiné la trilogie La Malédiction de Zener, dont le scénario est signé Jean-Christophe Grangé, le romancier des Rivières pourpres. Un thriller mâtiné de psychologie et d’ésotérisme, prologue du troisième roman de l’auteur du Concile de pierre.

 

La page de l'auteur sur Amazon
 

 

____________________

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article