Au détour d'un livre

Au détour d'un livre

Critiques littéraires, avis, livres gratuits, news. “Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” (Jules Renard) -

Le complot, de Nicolas Beuglet

"le complot" "livre nicolas beuglet" "couverture" "audetourdunlivre.com"

 

Résumé : Un archipel isolé au nord de la Norvège, battu par les vents. Et, au bord de la falaise, le corps d'une femme. Les blessures qui déchirent sa chair semblent être autant de symboles mystérieux.
Quand l'inspectrice Sarah Geringën, escortée par les Forces spéciales, apprend l'identité de la victime, c'est le choc. Le cadavre est celui de la Première ministre. Qui en voulait à la chef de gouvernement ? Sarah, très vite, le pressent : la scène du crime signe le début d'une terrifiante série meurtrière.

Auteur : Nicolas Beuglet
Nombre de pages : 576
Edition : Pocket
Date de parution : 13 juin 2019
Prix : 19.90€ (Broché) - 8.30€ (poche) - 12.99€ (epub, mobi)
ISBN : 978-2266291224

____________

Avis / Critique :

L'inspectrice Sarah Geringën fait son jogging en compagnie de son fiancé français quand un hélicoptère vient la chercher brusquement sans lui dire l'objet de "cet enlèvement" inopiné. Tout juste sait-elle que l'ordre vient d'en haut et que son expertise est requise. Quand elle arrive sur la petite île isolée dans le noir le plus complet, au fin fond de la Norvège, elle comprend pourquoi les forces spéciales sont venues la chercher. Quatre cadavres l'attendent dont celui de la première ministre. Sur place, aucun indice, pas d'empreintes, pas de lutte ou si peu. Juste pour commencer, deux énigmes : un tatouage et une tête de taureau. L'inspectrice aussi froide que la neige de Norvège va alors mettre tout son talent pour tenter de démêler cette histoire rapidement.

Pas de temps mort, l'intrigue du livre Complot de Nicolas Beuglet commence dès les premières pages après un petit tour romanesque rapidement mené. L'écriture s'étire alors dans des chapitres longs et déroule son histoire en n'omettant pas de nous abreuver de descriptifs précis sur les process de la police Norvégienne.
Une fois ouvert le livre, difficile de le lâcher. On passe d'une intrigue policière à une intrigue historique, puis religieuse. Tour à tour, nous suivons l'enquête de Sarah Geringën en Norvège, puis au Liban, en Allemagne et à Rome. Lentement, le lecteur va découvrir que la mort de la première ministre Norvégienne cache un sombre secret, une révélation féminine. C'est d'ailleurs un livre profondément féminin, du moins à qui Nicolas Beuglet tente de rendre sa place au travers de l'histoire qu'il nous offre. 
Un livre écrit, comme il le fait savoir à la fin de l'ouvrage, bien avant l'histoire de Me#Too et des scandales Weinstein et autres.

Très bien écrit, ce livre nous fait passer d'une ambiance nordique à une ambiance plus latine avec une fin surprenante qui nous fait regretter le choix de notre héroïne. L'intrigue monte crescendo et c'est la force de ce livre que l'on a du mal à lâcher, d'autant que Nicolas Beuglet montre qu'il a fait nombre de recherches pour rédiger celui-ci. Certes, il y a quelques longueurs et même dans les révélations, on aurait pu attendre quelque chose de plus percutant (pour les deux premières notamment), mais le tour de force de l'écrivain est de n'avoir pas cédé à une intrigue qui aurait été trop rapidement menée pour se terminer par une belle romance simpliste.
Un "Complot" dense, rondement mené, avec une héroïne au caractère froid comme la Norvège, mâtiné de théories féministes et historiques intéressantes qui m'ont donné l'envie de lire le premier opus de l'auteur "Le cri".

 

 

___________

Extrait :

A moins d'un mètre à peine du bord de la falaise, elle découvrit le corps gras, nu, allongé, face contre terre. Le corps d'une femme. La peau était blafarde, prenant par endroits des teintes bleuâtres.
Sauf au niveau de l'épaule droite, où du sang s'était amassé sur les bourrelets de profondes entailles. La chair était à vif, comme lacérée à coups de griffes. A l'arrière du crâne, les courts cheveux bruns formaient une masse poisseuse suintant d'une entaille d'où saillaient les pointes de débris d'os.
La jambe gauche était tendue, la droite légèrement pliée. Le bras droit était tendu vers l'avant. Le bras gauche, paume serrée contre le sol, reposait au-dessus de la tête.
Sarah remarqua que le poing contracté retenait quelque chose. Un objet blanc, peut-être une pierre.
Intriguée, elle le fut tout autant par ce qui attira son attention à hauteur des reins. A première vue, il s'agissait d'une simple forme géométrique tatouée longtemps auparavant si l'on se fiait à la couleur passée de l'encre. Un rectangle positionné à la verticale dont le plus grand côté devait mesurer une vingtaine de centimètres, et le plus court, une dizaine. A l'intérieur, un autre rectangle deux fois plus petit avait été dessiné. Il y manquait la ligne du haut et, dans sa partie interne, plusieurs traits perpendiculaires les uns aux autres y formaient un étrange dédale. Comme la délimitation de pièces à l'intérieur d'un vaste bâtiment. Sarah avait du mal à y croire, mais tout semblait indiquer qu'il s'agissait d'une espèce de plan.
Elle voulut l'inspecter de plus près pour en être certaine, mais une odeur de charogne lui sauta à la gorge et la fit reculer. Comment un cadavre si frais et exposé à une température de -10°c pouvait-il sentir déjà si mauvais ?
Elle contourna la dépouille pour se positionner devant le visage dont la joue droite reposait sur le sol gelé. la face entière était recouverte de sang épais qui commençait à coaguler, façonnant un masque mortuaire. Mais les traits du visage étaient encore distincts. Seul l'angle penché de la tête empêchait de venir appréhender la physionomie de la victime. Du bout de ses doigts gantés, Sarah fit délicatement pivoter le visage vers le ciel et sentit son cœur rater un battement. tout devint clair : les Forces spéciales, l'urgence et le sceau du secret.
Malgré le choc, elle demeura impassible. Non pas qu'elle soit insensible. Elle mesurait la crise majeure qui allait bouleverser le pays d'ici quelques heures. Mais elle savait aussi combien seul le sang-froid vient à bout des situations critiques.
Elle perçut la présence immobile des membres de la police scientifique, qui observaient sa réaction, guettant le moment où elle allait laisser transparaître sa confusion.
Mais lorsqu'ils la virent reposer la tête de la victime et se lever pour demander calmement où était le légiste, ils comprirent pourquoi on avait fait appel à elle.
Aux pieds de Sarah gisait, assassinée, Katrina Hagebak, la Première ministre norvégienne.
- Et ce n'est que le début de l'absurde... lança une voix éraillée derrière Sarah.

 

_______________________

Critique du livre "Le complot" de Nicolas Beuglet - audetourdunlivre.com

Livres Nicolas Beuglet, livres gratuits, romans gratuits, nicolas beuglet, complot, le cri,, livres, epub gratuit, mobi gratuit, pdf gratuit, trouver des livres gratuits, avis de livres, critiques de livres, meilleurs livres, meilleurs sites de livres, meilleurs blogs de livres, blog de livres, meilleures ventes livres 2019, télécharger bd pdf gratuit, roman pdf gratuit, roman pdf, romans à télécharger, bande dessinée pdf

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article