Wonder Woman, les rives du matin - de Karen Haber

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

Wonder Woman, les rives du matin - de Karen Haber

Résumé :
EIle a hérité de la sagesse des Dieux de l'Olympe et, ambassadrice des Amazones de l'île de Themyscire, elle est porteuse d'un message de Paix pour le monde des hommes.
Diana/Wonder Woman, armée de son lasso de vérité, protégée des balles par ses bracelets d'argent et dépositaire des techniques de combat des Grecs anciens, affronte seule le crime qui sévit dans un monde sans pitié. Le nôtre I
 

---------

Auteurs : Karen Haber, E. Scarborough, Martin Greenberg, M.Newell
Nombre de pages : 192
Editeur : Fleuve Noir Editions
Date de parution : 18 octobre 1994
Prix : 23.88 euros

-------
 

Avis / Critique :

Diana Prince a quitté son île pour le monde des mortels, à New York. Là, elle fut recueillie chez une archéologue au courant de son secret.
Julia Kapatélis, cette amie, travaille sur les tombes des rois égyptiens. Alors qu'elle est sur le point de faire une découverte renversante, les dieux du panthéon égyptien la condamnent à la mort. Sentant son amie en danger, Diana Prince, alias Wonder Woman part à sa recherche. Faisant appel aux déesses de son île, elle se retrouve face à face avec Anubis. Qui des deux va le remporter ?
Cinéma.
Quand le cinéma s'invite chez Wonder Woman, cela donne lieu à une superproduction. Mais le producteur et le réalisateur sont-ils aussi honnêtes qu'ils le prétendent ? Pourquoi certaines séquences sont-elles retournées à huis clos sans l'héroïne. Que cela cache-t-il ?
Régime et beauté.
Quand la petite amie du major Steve Trevor part au Brésil, pour retrouver la ligne et faire une cure de rajeunissement, découvre que la source éternelle dans laquelle on la plonge, fait dépérir la forêt amazonienne. Que va-t-elle faire ? Dénoncer le promoteur ou poursuivre sa cure ?
Une enfant retrouvée.
Diana Prince se promène et entend des cris. Les pleurs proviennent d'une benne où elle retrouve une petite fille. Le dilemme de donner l'enfant à l'adoption ou de l'emmener sur son île, s'impose alors. Lequel des deux mondes, celui des hommes ou des amazones de l'île paradisiaque pourra offrir au bébé, la meilleure des protections ?
C'est donc, vous l'aurez compris, une série de quatre nouvelles que l'on peut trouver dans ce livre. Des nouvelles qui nous font partager des pans de vie de la plus connue des amazones. Un livre tout à la gloire, à la beauté, de Wonder Woman.
Un tantinet sirupeux, des histoires simples, sorti en 1994, voilà un livre qui ne laissera pas un souvenir impérissable.

Uniquement pour les passionarias de l'héroïne au bustier étoilés.

Extrait :

Diana se sentait lasse.

La fatigue était censée n'affliger que les mortels. Pourtant un lourd fardeau pesait maintenant sur les épaules de la princesse de l'Ile de Paradis. Un bourdonnement faible emplissait sa tête ; une torpeur engourdissait ses membres. Elle eut du mal à s'endormir. Quand Morphée lui accorda finalement ce privilège, elle se mit à rêver. Le songe était perturbant. Elle avait été convoquée sur l'Olympe pour quelque obscur jugement. Les nuages sombres tournaient autour du sommet, occultant les dieux de sa vue. Elle n'avait connaissance de leur présence qu'à travers un murmure réprobateur dans les deux, des voix mécontentes ponctuées par un soudain éclat de rire.

Un rire !

Au son de cette hilarité profane, un son mâle, elle se dressa dans son lit. La sueur faisait luire sa peau dans la lumière du matin. Elle leva les yeux vers les aiguilles de cuivre de la pendule et constata qu'elle avait dormi trop longtemps. Quand elle entendit de nouveau le rire, elle s'aperçut qu'il provenait d'une gorge humaine. Il y avait un visiteur.

Elle enfila une robe de soie et alla vers la porte, l'ouvrant juste assez pour tenter d'entrevoir l'intrus. C'était un homme grand et mince dans un costume sombre. Esquissant un bref et éclatant sourire, il était manifestement en train de charmer son amie Julia Kapatélis. Diana réprima un mouvement de colère. Julia connaissait l'humeur solitaire qui était actuellement la sienne. Pourquoi amenait-elle cet étranger devant sa chambre ?

— Oh, je n'abandonnerai pas si vite le système du studio, disait-il. Il y a encore beaucoup à dire à son propos. Spécialement maintenant où de simples petites images véhiculent vingt, trente millions...

Cela aurait aussi bien pu être du chinois. Diana ferma la porte et y appuya son dos. À quoi pensait Julia ? La veille au soir, elle avait relevé un chaleureux éclat de compassion dans ses yeux, quand Diana lui avait fait le triste récit de son périple dans le Middle East. Sa mission de paix avait échoué ; elle n'avait rien produit d'autre que des politesses hypocrites de la part des responsables qui lui avaient accordé une audience. Derrière leurs manières courtoises, elle avait senti que son message les indifférait totalement et, pis, qu'ils n'acceptaient de la voir que parce que rencontrer Wonder Woman les divertissait. Elle les avait quittés avec une impression d'échec et le soupçon désagréable que les rires fuseraient dès que les portes se seraient refermées derrière elle...

Tags : Wonder Woman, les rives du matin, super-héros, super-héroïne, l'île paradisiaque, Diane Prince, série télé, film, Gal Gadot, Steve Trevor, amazones, télécharger, livres gratuits, romans gratuits, epub, mobi, pdf

Publié dans Science-fiction, Aventures

Commenter cet article