Au détour d'un livre

Au détour d'un livre

Critiques littéraires, avis, livres gratuits, news. “Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” (Jules Renard) -

Transurfing, modèle quantique de développement personnel - T1, de Vadim Zeland

Transfurfing-modele-quantique-de-developpement-personnel-tome-1-vadim-zeland-audetourdunlivre.com

 

Résumé : Transurfing, c'est une technique révolutionnaire de développement personnel mise au point par le physicien Vadim Zeland. La première fois que cette idée lui est apparue, c'est au cours d'un rêve ordinaire. Depuis, sous l'effet d'une fulgurance, l'auteur a écrit ce livre qui a transformé la vie de millions de personnes dans le monde. Transurfing, terme proposé par l'auteur, nous apprend que nous pouvons créer nous-mêmes la réalité que nous souhaitons et que nous aimons.

Auteur : Vadim Zeland
Nombre de pages : 292
Editeur : Exergue
Collection : Articles sans C
Date de parution : 19 avril 2010
Prix : 20.18€ (Broché) - 13.99€ (epub, mobi)
ISBN : 978-2911525957

 

Avis / Résumé :

Vadim Zeland est un physicien en physique quantique. Il prend le parti de mettre le modèle quantique en avant en avançant que plusieurs plans, lignes existent et que nous façonnons notre ligne par nos réactions, notre comportement, changeant au fur et à mesure celle sur laquelle nous nous trouvons. Il existerait donc une ligne directrice sur laquelle nous vivons, qui nous est propre et d'autres, parallèles, que nous créons avec nos émotions et qui nous amèneraient ensuite sur une nouvelle ligne, désirée ou non.
La question est : pouvons-nous allez vers ce que nous désirons et comment faire sans prendre la voie opposée et se faire happer par les balanciers ? Les balanciers étant pour Vadim Zeland des énergies négatives ou positives sur lesquelles nous oscillons et qui nous attirent plus ou moins dans un sens ou dans un autre. (voir l'extrait ci-dessous).
Oui, mais pas de n'importe comment.
Grâce au Transurfing.
Mais alors qu'est-ce que le transurfing dont il prône dans ce livre le modèle ?
Et bien, c'est la manière d'apprendre à osciller sur les lignes pour arriver à attirer ce que nous souhaitons. Alors, pas de nouvelles transcendantes par rapport aux autres livres de développement personnel ni de formules magiques. Ici, Vadim Zeland plante un peu le décor et rappelle qu'il est important d'avoir des buts, de la positivité, et que tout vient à celui qui pense projet et positivité et ne se laisse pas happer par ses émotions.
Ne pas craindre, ne pas envier, mais accepter en se disant que demain sera mieux et qu'il faut comprendre pourquoi ce qui vous est arrivé est arrivé et pourquoi ce que vous souhaitez ne vient pas.
Donc au fond les questions sont : vous y prenez-vous de la bonne manière ?
Et comment faire en sorte que cela change ?
Le quantique obéit à des règles de l'infiniment petit et c'est cette agitation de particules fabriquée (ou balancier positif ou négatif) que Vadim Zeland propose de comprendre et de modeler pour créer un nouvel état, puisque dans la physique quantique un potentiel électro-magnétique ou une variable peut bouger de ligne... 
Donc, en contrôlant vos émotions, en intégrant les problématiques, mais sans leur donner une importance surdimensionnée, cela serait possible.
Ce nouveau modèle rappelle donc sous une autre forme ce qui est déjà dit depuis des lustres par d'autres livres et auteurs. La forme change, pas le contenu.
Bref, pour ma part, ce livre ne m'a rien appris de plus. Il est ponctué de choses un peu surfaites et redondantes. Il n'est pas révolutionnaire, mais sert de rappel, ce qui n'est pas négligeable à prendre en compte.
Du point de vue lecture, il est à noter que certains passages sont assez difficiles de compréhension et nécessite parfois deux ou trois relectures pour les assimiler, car assez confus. Peut-être est-ce dû à la traduction ou aux termes employés et à la syntaxe utilisée.

Bref, pour ma part, rien de nouveau sous le soleil.

 

_________________________________________________________________________

Transurfing, modèle quantique de développement personnel, de Vadim Zeland - audetourdunlivre.com

Extrait :

CHAPITRE II

LES BALANCIERS

Des groupes d’individus pensant à la même chose créent des structures énergétiques basées sur de l’information appelées balanciers. Ces structures se développent éventuellement par la suite de façon indépendante. Les balanciers créent leurs propres lois et amènent les gens à leur obéir. Ce que ces personnes ne réalisent pas, c’est qu’elles agissent contre leur propre volonté dans l’intérêt de ces balanciers. Comment sortir des suggestions qui se collent à nous comme de la glu ?

Mettez-vous en location.

 

LES BALANCIERS DESTRUCTEURS

On nous a toujours dit, depuis que nous sommes enfants, qu’il fallait nous soumettre à la volonté de quelqu’un d’autre : Accomplir nos devoirs, servir notre pays, nos familles, le parti politique, la compagnie pour laquelle nous travaillons, le gouvernement, voire servir des idées. On nous a dit de nous soumettre à la volonté de n’importe qui, aussi longtemps que notre volonté ne serait pas prioritaire. Tout le monde a plus ou moins le sens des obligations, de la responsabilité et de la culpabilité. Tout le monde, d’une façon ou d’une autre, « sert » dans différents groupes et organisations comme sa famille, sa société, ses écoles, son travail, son parti politique, le gouvernement, etc. Toutes ces structures apparaissent et commence à se développer lorsqu’un groupe de gens commencent à penser et à agir dans la même direction. Alors, de nouvelles personnes rejoignent l’organisation/le groupe et la structure grandit, se solidifie et oblige ses membres à suivre des règles établies jusqu’au point où la structure est en mesure d’asservir de grands groupes sociaux à ses volontés

Au niveau de la réalisation matérielle, la structure énergétique est composée de personnes (réunies par un objectif commun) et d’objets matériels comme des bâtiments, constructions, fournitures, équipements, technologies, etc. Mais quel est le procédé qui permet à ces structures – telles que celles que nous avons mentionnées ci-dessus – de se former ? Une structure se crée quand les pensées d’un groupe de personnes sont focalisées dans une même direction. Alors, les paramètres de leur énergie mentale deviennent semblables. L’énergie mentale d’individus indépendants se rejoint dans un seul flux. À cet endroit, au beau milieu de l’océan d’énergie, se crée une structure indépendante d’information, basée sur de l’énergie, qu’on appelles « les balanciers d’énergie ». Cette structure commence à vivre sa propre vie et fait en sorte que ceux qui ont pris part à sa création obéissent à ses lois.

Mais pourquoi appeler ces structures, balanciers ? Parce que le balancier oscille plus vite et plus haut si les personnes – adhérents – le nourrissent avec leur énergie. Chaque balancier a sa propre fréquence vibratoire caractéristique. Par exemple, vous ne pouvez augmenter son oscillation qu’en appliquant une force à une certaine fréquence. Ce type de fréquence s’appelle « résonance ». Si le nombre d’adhérents du balancier décroît, l’oscillation du balancier ralentit et peut-être même que le mouvement oscillatoire finira par s’éteindre. Quand il n’y a plus d’adhérents pour faire bouger un balancier, il s’arrête et en tant qu’entité, meurt. Voici plusieurs exemples de balanciers « morts » : Les anciennes religions païennes, les outils de pierre et les anciennes formes d’armes, les anciennes modes et les disques vinyle – en d’autres mots, tout ce qui a existé auparavant et n’a plus d’utilité.

Vous êtes probablement surpris. Est-il possible que toutes ces choses soient vraiment des balanciers ? Oui, toute structure dont les caractéristiques principales ont été élaborées par l’énergie mentale de personnes est un balancier. On pourrait dire qu’en général, toutes les créatures vivantes qui sont en mesure d’irradier de l’énergie dans une direction sont amenées à former un balancier énergétique. Voici des exemples de balanciers qui existent dans la nature et dans la vie sauvage : des colonies de bactéries, des populations de créatures vivantes, des bancs de poissons, des troupeaux d’animaux, des bois, des prairies, des colonies de fourmis, etc. Toute structure, constituée d’organismes vivants qui sont relativement homogènes et par nature bien ordonnés, peut former un balancier.

Et comme chaque organisme vivant représente une unité d’énergie, il peut être aussi considéré comme un balancier. Ainsi, quand ces unités de balancier se regroupent et commencent à osciller à l’unisson, elles créent un balancier commun. Il repose sur le dos de ses fondateurs/adhérents comme une structure séparée et indépendante. Il décrétera des lois pour ses adhérents, de façon à les garder bien ensembles tout en attirant des nouveaux. Une telle structure s’autogouverne dans le sens qu’elle se développe indépendamment, en accord avec ses propres lois. Ses adhérents ne savent pas qu’ils agissent selon les lois du balancier et non pas selon leur propre volonté. Par exemple, un appareil bureaucratique se développe comme une structure autogouvernée, indépendante de la volonté de ses fonctionnaires isolés. Des fonctionnaires influents pourraient, bien sûr, prendre indépendamment certaines décisions, mais ces décisions ne peuvent rentrer en conflit avec les lois du système. Sans quoi, un tel adhérent serait rejeté. Même une simple personne, qui est déjà un balancier par elle-même, n’est jamais tout à fait consciente de ses propres motivations. Un exemple de ce type de personne est le vampire énergétique.

Tout balancier est « destructif » par nature. C’est parce qu’il prend l’énergie de ses adhérents et leur impose sa puissance.

La capacité de destruction d’un balancier vient évidemment du fait qu’il ne se soucie pas du destin de chacun de ses adhérents. Le balancier n’a qu’un seul but : maintenir un flux d’énergie constant en provenance de ses adhérents sans se soucier du bien ou du mal que cela peut faire. Si une personne est sous l’influence du système, elle doit vivre sa vie en accord avec les lois du système. Sinon, le système la recrachera comme un chewing-gum après l’avoir bien mastiquée. On peut facilement anéantir sa vie à être sous l’influence d’un balancier destructeur. Se libérer d’un balancier sans subir de perte est en général très difficile à faire.

Une personne chanceuse trouvera sa place dans le système, au sein duquel elle se sentira comme un poisson dans l’eau. En tant qu’adhérent, la personne donne son énergie au balancier qui, en retour, lui procure un environnement dans lequel elle peut vivre. Mais dès qu’un adhérent ne respecte plus les règles d’une structure donnée, la fréquence de son énergie mentale n’est plus synchronisée avec la fréquence de résonance du balancier. Le balancier ne reçoit plus d’énergie de cet adhérent, avec pour résultat que cet adhérent obstiné sera rejeté du système, voire même détruit.

_____________________________________________________________________

Tags : Vadim Zeland, vadim zeland transurfing, vadim zeland livres, vadim zeland transurfing tome 1, vadim zeland transurfing tome 2, vadim zeland transurfing tome 3, vadim zeland transurfing tome 4, vadim zeland transurfing tome 5, vadim zeland pdf, vadim zeland français, vadim zeland transurfing pdf download, vadim zeland wikipedia, vadim zeland transurfing pdf français, vadim zeland physique quantique, vadim zeland books, vadim zeland books pdf, vadim zeland biographie, vadim zeland critique, vadim zeland avis, vadim zeland free download, vadim zeland ebook download, vadim zeland en français, vadim zeland epub, vadim zeland ebook, vadim zeland pdf free download, vadim zeland transurfing free download, vadim zeland transurfing pdf download, vadim zeland transurfing epub, vadim zeland transurfing 3 pdf, vadim zeland transurfing 2, vadim zeland transurfing amazonLe meilleur site de critiques de livres sur le net, audetourdunlivre.com, critiques de livres, blog littéraire, blog de littérature, les meilleures critique de livres, le site des critiques de livres, les meilleurs avis de livres sur le net

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article