LE MANIPULATEUR de John Grisham

Publié le par ISA-LITTERATURE

manipulateur.JPG

 

AUTEUR : JOHN GRISHAM

TITRE : LE MANIPULATEUR

NOMBRE DE PAGES : 384

EDITEUR : Robert Laffond

 

RESUME :

 

    Raymond Fawcett, juge fédéral en Virginie, et sa secrétaire sont retrouvés assassinés dans la maison de campagne du juge. Il n'y a pas de trace de lutte, pas d'empreintes, pas un seul témoin. Rien, à l'exception d'un coffre-fort hautement performant... mais vide. Le juge n'était pas riche, alors que cachait-il dans un tel coffre ?

 

AVIS :

 

    Malcom bannister, avocat de 52 ans est tombé pour un crime qu'il n'a pas commis et purge ses 10 ans de détention dans une prison de moyenne sécurité. Mais Malcom espère sortir. Et pour ce faire, il va negocier. Il sait qui a tué le juge Raymond Fawcett...

    C'est donc l'aventure de cet avocat que nous suivons tout au long des pages de ce roman. Les 20 premières pages sont d'ailleurs consacrés à sa présentation. Qui est-il, d'où vient-il, que fait-il là ? Le narrateur est le personnage ce qui nous le rend tout de suite plus proche. Ce sera aussi le cas pour la suite du roman. c'est lui qui s'exprime, c'est lui qui nous raconte la manipulation. Ensuite, c'est au tour du système carcéral américain d'être dépiauté et de nous être exposé.

   L'auteur met en place son histoire et on sent que du point de vue juridique, pas de soucis, il connait son sujet à fond.

   Mais sur la manipulation en elle-même, que pouvons-nous en dire ?

   On suit donc notre narrateur, Malcom Bannister, dans son cheminement pour gagner sa libération en révélant pour ce faire, le nom de l'assassin du juge Fawcett. Pour cela, il met tout un système en place. Mais le meurtrier est-il vraiment le meurtrier ? Malcom Bannister est-il si innocent qu'il le prétend ? Et le juge était-il si intègre que cela ? Le FBI est-il manipulé ou manipule-t-il ?

 

    Peu de dialogues, beaucoup d'introspection, le roman peut rebuter dans sa première partie et il faut s'accrocher pour connaitre la suite. Et je vous le conseille car ce serait vraiment dommage de passer à côté de ce thriller qui prend véritablement son envol après les 100 premières pages. 

   Le titre est parfaitement trouvé et la manipulation à la hauteur du résumé.

   Un bon bouquin, pas le meilleur que j'ai lu car un peu trop de longueurs mais qui nous tient diablement en haleine et possède un petit côté addictif.

 

 

NOTE : 154-etoiles-1-2.jpg

 

 


 

En Bref

 

La Couverture

   Résume assez bien le livre. On ne sait pas jusqu'à la fin qui manipule qui.

   Qui est derrière tout cela ? Sur la couverture on ne distingue pas les traits de la personne ce qui ne nous révèle rien de son identité et nous laisse la surprise totale. Par contre, les couleurs employées sont un peu rebutantes. Ce vieux jaune qui est censé représenté la lumière. Ce floutage pas franchement judicieux.

 

Style :

   Narratif, peu de dialogues qui peuvent rebuter la lecture.

 

Humour :

   L'humour vient de ce que l'on trouve la manipulation géniale sinon il est très peu présent dans le livre voir pas du tout.

 

Intelligence :

   Un livre très cérébral, très bien ficelé. Une connaissance profonde du système judiciaire américain. Bravo à l'auteur.

 

Amour :

   Ce n'est pas le sujet du livre. Le héros vit une histoire d'amour mais l'auteur ne s'attarde pas dessus. Pas de partie de jambes en l'air décrite ou ce genre de chose. A peine quelques baisers.

 

Dialogues :

   Peu nombreux les 100 premières pages.

 

Rythme :

   Assez lent dû essentiellement à la narration. Tout est mis en place lentement. c'est ce qui donne son charme à ce livre.

 

Intrigue :

  Diaboliquement bien menée. On égrène les pages en se demandant où cela va nous mener.

 

 


 

Acheter le livre

 

TAGS - MOTS CLES : Manipulation - John Grisham - Avocat - Juge fédéral - Système carcéral américain - Prison - Détention - Antigua - Miami - Lingot - Critique - Avis -

 

 

 


 

 

 

Publié dans Thriller

Commenter cet article