Au détour d'un livre

Au détour d'un livre

Critiques littéraires, avis, livres gratuits, news. “Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” (Jules Renard) -

Rock, de Philippe Manoeuvre

Philippe-manoeuvre-rock-harper-collins-audetourdunlivre.com

 

Résumé : Plus que de simples mémoires, l’autobiographie de Philippe Manœuvre est une plongée dans la vie de celui qui est devenu une légende du rock à lui tout seul, un personnage vibrionnant, un Tintin du rock’n’roll immanquablement chaussé de ses Ray-Ban, le critique rock le plus célèbre de France de ces quarante dernières années. Proche d’Iggy Pop, de Polnareff, de Gainsbourg et de tant d'autres, intervieweur des Stones plus de vingt fois, il a fréquenté les plus grandes stars et parle aux baby-boomers comme au public de la Nouvelle Star.

Auteur : Philippe Manoeuvre
Nombre de pages : 490
Edition : Harper Collins
Date de parution : 3 octobre 2018
Prix : 19€ (Broché) - 12.99€ (epub, mobi) - 14.50€ (occasion)
ISBN : 979-1033902485

_______________________________________________

Avis / Critique :

 

Philippe Manœuvre, critique du Rock a traversé les époques de la musique passant des Stooges, aux Clash, des Rolling Stones aux Jacksons, etc.
Plus qu'une biographie, c'est un chemin de vie au travers de la musique des années 70 à 2000. Avec son style oral répercuté ici à l'écrit, il nous balade au fil de ces différentes époques et de ses rencontres. Le style est ciselé, bref, brut, et il n'épargne rien de ses dérapages tout comme ceux de ses idoles et amis du milieu. C'est aussi une occasion de découvrir son parcours professionnel, passant de Rock n'Folk aux Humanoïdes associés, devenant producteur, éditeur, traducteur de bandes dessinées érotique pour Métal Hurlant, animateur télé, journaliste, chroniqueur, et découvreur de Bukowski (c'est grâce à P. Manoeuvre que l'auteur de "Journal d'un vieux dégueulasse" vit son livre sortir en France), entre autres.

Philippe Manœuvre nous parle de sa famille en un chapitre, ne s'attardant pas sur la chose puisque pour lui, ce n'est pas le propos de sa biographie ni le fond de sa vie qui est toute entière tournée vers le Rock.
Alors, il est vrai que les néophytes en matière de musique vont vite être largués, car à part les grandes pointures, plusieurs groupes énumérés par Philippe Manœuvre vont demeurer de grands inconnus aux autres. Mais nul doute qu'il est sympathique de découvrir Michaël Jackson, Madonna, Mick Jagger, Michel Polnaref, Johnny Hallyday sous un jour nouveau dans ces moments personnels qui sont les siens.

Plus qu'une simple bio donc, c'est une page d'histoire du Rock que Manoeuvre a écrit. Une histoire qui montre, au travers de cette contre-culture qu'elle a fini par révolutionner la musique et les mœurs, et amené une grande partie de la musique d'aujourd'hui avec plus ou moins de succès.

 ________________________________________________________________

Extrait :

DANS LE BUS DES STOOGES

« Cause I’m loose. »
IGGY POP

Juillet 2007 : je suis assis dans le bus des Stooges, juste derrière le chauffeur, avec ma fille Manon, dix-neuf ans, et le reste du groupe.

Manon distribue des sandwichs, des Coca et des bières. Le batteur Scott Asheton et son frère, le guitariste Ron, sont là avec le bassiste Mike Watt, le saxo Steve Mackay et un ingénieur du son. Iggy Pop nous rejoindra plus tard, le groupe voyage séparément, souvent.

Soleil couchant, le bus glisse à travers la campagne française. Mais qu’est-ce qu’on fait tous là, sur l’A10, entre Orléans et Beaugency ?

En cet été 2007, je suis le directeur artistique du Festival de Blois. Le maire, Nicolas Perruchot, voulait rajeunir le festival de sa ville et lui donner une portée internationale. Il m’a appelé, j’ai accepté le challenge et j’ai programmé sept soirées, dont une avec les Stooges, dans la cour du château de Blois.

Quand je suis arrivé là-bas, la veille du concert, le tourneur m’a expliqué que ce serait bien d’envoyer un bus à Roissy pour aller accueillir les rockers de Detroit avec quelqu’un parlant anglais. Moi. J’ai donc embarqué dans un bus Pullman vide, direction l’aéroport de Roissy-en-France.

Arrivant tout droit du Danemark où ils venaient de se produire dans un festival metal, les Stooges étaient fatigués. Ils sont sortis de l’aéroport en râlant. Accompagnés de trois roadies, ils ont grimpé un à un dans le bus et au moment de monter, voilà que Scott Asheton, le batteur, m’a subitement empoigné l’épaule pour me la broyer.

« J’ai oublié ma valise dans laquelle il y a mes papiers et tout le reste. J’ai dû la laisser aux bagages, faut absolument qu’on retourne la chercher… »

Aïe… Qu’est-ce qu’on allait bien pouvoir faire… ?

Depuis le 11-Septembre 2001, il est devenu tellement difficile d’entrer dans un aéroport que je me suis dit que notre seule chance était, peut-être, de passer par la sortie.

Avec Scott, j’ai donc remonté hardiment le flot des voyageurs sous le regard ahuri des douaniers.

« Voilà, je suis avec le batteur d’Iggy Pop, il a oublié sa valise…

— Mais vous êtes Philippe Manœuvre des Enfants du Rock…  ? ?

— On peut passer ? ? ? »

Scott n’a toujours pas desserré les mâchoires, mais je sens sa main relâcher un peu la pression.

Nous avons retrouvé le tourniquet à bagages, où nous attendait une valise à roulettes bien fatiguée. Là-dedans, Scott trimballe toute sa vie. Baguettes de batterie, lunettes miroir, téléphone, photos de sa compagne et de sa fille.

Ressortant de l’aéroport, nous sommes montés dans le bus, direction Blois, où assis sur mon siège de velours incarnat, je me laisse à présent aller à une onde de satisfaction adolescente.

*  *  *

Être dans le bus d’un groupe, c’est en quelque sorte la plus haute marque de béatitude, dans ce métier.

Au cours de ma carrière, j’en ai vu, de ces convois rock. J’ai roulé avec Mötley Crüe, Scorpions, Van Halen, Kid Creole, AC/DC. Les Rolling Stones n’ont pas de bus. Eux se déplacent en véhicules blindés, fourgons de la Brinks et SUV. Et ils mettent un Stone par véhicule entre l’hôtel et la salle, les assurances préfèrent.

À regarder les Stooges dans mon bus, rêveur, je repense surtout à mes soirées d’adolescent, du côté de Châlons-sur-Marne, en 1971. Déjà, à l’époque, beaucoup considéraient FunHouse des Stooges comme le meilleur disque de tous les temps.

Pour moi, ça reste vrai.

Ces types ont fait avancer le rock à pas de géant.

*  *  *

Tags : philippe manoeuvre, rock de philippe manoeuvre, rock philippe manoeuvre, philippe manoeuvre livre, philippe manoeuvre rock, philippe manoeuvre biographie, philippe manoeuvre amazon, philippe manoeuvre rock and folk, philippe manoeuvre bd, bibliographie philippe manoeuvre, philippe manoeuvre critique, philippe manoeuvre avis, philippe manoeuvre critique livre, philippe manoeuvre avis livre, philippe manoeuvre dernier livre, philippe manoeuvre epub, philippe manoeuvre pdf, philippe manoeuvre epub télécharger, philippe manoeuvre livres gratuits, philippe manoeuvre epub gratuit, philippe manoeuvre epub rock gratuit, philippe manoeuvre epub télécharger, Le meilleur site de critiques de livres sur le net, audetourdunlivre.com, critiques de livres, blog littéraire, blog de littérature, les meilleures critique de livres, le site des critiques de livres, les meilleurs avis de livres sur le net

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article