Au détour d'un livre

Au détour d'un livre

Critiques littéraires, avis, livres gratuits, news. “Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” (Jules Renard) -

Le Roi Arthur, d'Alban Gautier

 

Résumé : Dès les tout premiers textes, l'histoire et la légende se confondent. Les récits faisant référence à un guerrier ou à un roi nommé Arthur sont apparus dans la Grande-Bretagne du haut Moyen Age, vers 800. Personnage à la fois situé dans le temps et auréolé de mystère, a-t-il réellement existé ? Et comment, dans les siècles suivants, les rapports entre l'histoire et la légende ont-ils évolué ? Pourquoi certains ont-ils jugé bon de défendre l'historicité du personnage, alors que d'autres l'ont farouchement niée ?

Auteur : Alban Gautier
Nombre de pages : 188
Edition : Presses Universitaires de France
Collection : BIOGRAPHIES
Date de parution : 6 février 2019
Prix : 13€ (Broché) - 9.99€ (epub, mobi) - 10.40€ (occasion)
ISBN : 978-2130800262

_____________________________________

Avis / Critique :


Le roi Arthur a-t-il existé et s'il a existé, qui était-il ?
C'est en se posant cette question qu'Alban Gautier s'est lancé le défi d'enquêter sur ce roi mythologique de la littérature brittonique.
Son livre est découpé en quatre thèmes :
- Dans le premier, il décrit la période où Arthur aurait vécu, c'est-à-dire l'époque appelée les "Ages obscurs", où les histoires étaient orales et dont on a peut d'écrits.
- Dans les second et troisième, il s'intéresse à la focale portée sur les premiers textes mentionnant la légende du Roi Arthur et un Arthur guerrier.
- Le dernier thème revient sur le phénomène Arthur dans le monde.
L'une des premières annotations d'un Arthur se trouve racontée dans l'Histoire des Bretons composée autour des années 830 et qui décrit le départ des légions romaines de l'île de Bretagne où se côtoie deux langues opposées : à l'ouest, le breton, et à l'est celle des envahisseurs, le germain des Angles et Saxons. Dans cette Histoire des Bretons, est fait mention du Mont Badon, mais aussi de "Là neuf cent soixante hommes tombèrent en une journée par une seule charge d'Arthur, et personne ne les abattit que lui seul. Et de toutes les batailles, il sortait vainqueur". 

Mais c'est dans l’œuvre d'Ainerin, un barde du VIème siècle qu'apparaît dans un poème de 130 strophes le personnage de Guaruthur et celui d'Arthur "Il (Guaruthur) repaissait les noirs corbeaux près du mur de la forteresse, bien qu'il ne fut pas Arthur".
Alors cet Arthur a-t-il vraiment existé ou n'est-ce qu'un personnage de la littérature contée depuis les années 530 au gré des poèmes, autres histoires et romans auxquels les auteurs ont collé les exploits d'autres rois bretons, aux noms depuis longtemps oubliés et qu'ils ont affublés de compagnons, et d'une femme nommée Guenièvre ?
Alban Gautier essaye de faire le tri dans les écrits et de mener le rapprochement avec les faits historiques pour délivrer une conclusion logique.
L'Arthur du début est-il bien un être historique ou portait-il un autre nom et est-il devenu un objet de propagande au cours des âges chargé de servir les rois d'Angleterre, les chrétiens, et finalement de devenir un produit marketing ?
Où se situe la vérité et d'où part la légende ?

Si ce livre a le mérite d'exister et d'apporter certaines contradictions, il est en ce qui me concerne trop "léger" dans son approche. J'aurai aimé plus de recherches, plus de liens historiques (notamment sur ces fameux "Ages obscurs").
C'est un ouvrage bien écrit, qui offre une vision plutôt logique, mais qui est à mon sens trop vulgarisé et qui ne va pas assez loin (il ne parle pas de la légende Arthurienne en Armorique (la petite Bretagne), par exemple).
Un livre qui se lit vite, et qui est  intéressant malgré ces bémols.
 

 

A lire aussi

- Des fragments du conte arthurien "Merlin" datant du XIIIème siècle découvert à Bristol

_____________________________________________

 

Extrait :

CHAPITRE II

ARTHUR, HÉROS DES BRETONS

Les premiers textes qui évoquent le personnage d'Arthur ont été écrits au pays de Galles  entre 800 et 1000. Comme nous l’avons vu au chapitre précédent, les Âges obscurs eux-mêmes ne nous ont laissé aucune trace de son existence ; aucun récit, qu’il soit réaliste ou mythique, ne mentionne son nom. Ni Gildas, ni Bède, ni aucun des auteurs irlandais ou continentaux dont l’œuvre évoque l’histoire de l’île de Bretagne entre la fin du Ve et le début du IXe siècle ne connaissent un Arthur. Celui-ci n’apparaît donc, de manière subite et à vrai dire surprenante, que dans l’Histoire des Bretons, composée au début du IXe siècle.

Mais avant d’aborder ce texte essentiel, il faut compter avec une possible exception, ne serait-ce que pour la récuser. Un autre texte gallois, le Canu Aneirin, a en effet pu être présenté comme plus ancien : or il contient, certes très brièvement, le nom d’Arthur.

 

ARTHUR DANS LE CANU ANEIRIN

Le Canu Aneirin (ou Chant d’Aneirin), appelé aussi Y Gododdin (Les Gododdin), est un long poème héroïque en langue galloise de plus de 1 200 vers. Il se présente comme l’œuvre d’Aneirin, un barde de la fin du VIe siècle qui, au lendemain d’une bataille, aurait chanté le destin des Gododdin, un groupe de guerriers brittoniques venus du nord de l’île, plus précisément de l’actuelle région d’Édimbourg. Pendant une année entière, les Gododdin ont festoyé dans la grande salle où le roi Mynyddog les a régalés de nourriture et abreuvés d’hydromel ; en échange de cette hospitalité somptueuse, les guerriers font le sacrifice de leur vie et meurent tous lors d’une gigantesque bataille contre les Angles qui se déroule à Catraeth – sans doute l’actuelle ville de Catterick, près d’York. Si cet affrontement a bien eu lieu (ce qui est possible et même probable), il s’est sans doute déroulé dans la seconde moitié du VIe siècle.

Chacune des 130 strophes du poème vante les mérites d’un ou plusieurs héros, dont le destin est donc de mourir à Catraeth. Or, le nom d’Arthur apparaît – mais dans un contexte obscur – au détour d’une de ces strophes. Parmi les guerriers héroïques dont il fait l’éloge, « Aneirin » consacre cette strophe à un personnage (inconnu par ailleurs) nommé Guaruthur :

Il [Guaruthur] frappa, le plus vaillant parmi trois cents ; il frappait le centre et les ailes. Il était digne, en tête de l’armée la plus généreuse. De son troupeau, il offrait en hiver des chevaux. Il repaissait les noirs corbeaux près du mur de la forteresse, bien qu’il ne fût pas Arthur. Entre les pointes [?], Guaruthur payait [son hydromel] au premier rang du rempart de lances (Canu Aneirin, § B38).

Le texte est, on le voit, assez obscur. Léon Fleuriot, dont nous reprenons ici la traduction, n’est pas certain du sens à donner à certaines expressions et affirme même qu’« un article serait nécessaire pour justifier longuement plusieurs des traductions proposées du Canu Aneirin » ! Ce passage évoque en tout cas un grand guerrier : il repaît les corbeaux du cadavre de ses ennemis ; au premier rang de la bataille, il « paie » l’hydromel que son seigneur lui a donné pendant une année entière ; et il est très valeureux, bien qu’il ne s’agisse pas d’Arthur.

 

___________________________________________

Tags : Le Roi Arthur d'Alban Gautier, Le Roi Arthur d'Alban Gautier, Le Roi Arthur livre, livre sur le roi arthur, le roi arthur livre alban gauthier, alban gauthier, alban gautier livres, le roi arthur amazon, le roi arthur éditions puf, le roi arthur chez puf, la légende du roi arthur, le roi arthur a-t-il existé, le roi arthur a-t-il vraiment existé, le roi arthur mythe et légende, le roi arthur mythes et légendes, geoffrey de monmouth, pays de galles, brocéliande, la légende du roi arthur, ebooks gratuits, epub gratuit, livres gratuits, le roi arthur puf, le roi arthur pdf gratuit, le roi arthur résumé, le roi arthur avis, le roi arthur critique, le roi arthur histoire, le roi arthur avalon, le roi arthur age, le roi arthur biographie, le roi arthur bretagne, le roi arthur breton ou anglais, le roi arthur et la table ronde, le roi arthur est il reel

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article