Au détour d'un livre

Au détour d'un livre

Critiques littéraires, avis, livres gratuits, news. “Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” (Jules Renard) -

Soif, d'Amélie Nothomb

 

Résumé : « Pour éprouver la soif il faut être vivant. »

Auteure : Amélie Nothomb
Nombre de pages : 162
Édition : Albin Michel
Collection : Roman
Date de parution : 21 août 2019
Prix : 17.90€ (Broché) - 12.99€ (epub, mobi)
ISBN : 978-2226443885

 

____________

Avis / Critique :

 

Amélie Nothomb se met avec son nouvel opus "Soif" dans la peau d'un Jésus-Christ au moment de sa crucifixion. Celui-ci revient à travers la plume de l'auteure sur sa vie et sur ceux qui ont jalonné son parcours. Avec un langage que l'on imagine bien loin d'un homme de cette époque, c'est-à-dire un langage d'aujourd'hui, le Jésus d'Amélie Nothomb raconte, par exemple, comment les miraculés lui en ont voulu d'avoir pourri leur vie, de ne pas avoir été assez omniscient pour comprendre qu'en leur rendant la vie, l'ouïe, les jambes il allait changer leur destin sans même imaginer les conséquences de tels actes.
Bref, faites le bien et vous serez mal récompensé, semble dire le Jésus de Nothomb. C'est aussi de voir un Judas qui apparait comme mécontent de tout, et à qui rien ne va. Une mère qui voudrait que son fils soit à la fois normal et prodigieux ; l'obligation pour Jésus le long de son chemin de soigner le grabataire... mais en a-t-il toujours l'envie ?

Bref, c'est un Jésus quelque peu désabusé que nous dépeint Amélie Nothomb. Un Jésus qui s'interroge sur Dieu, son "père", sur ses fautes, sur l'amour, la haine, et le pardon. Il se demande ce que serait devenu sa vie s'il avait aimé Marie-Madeleine. Aurait-il eu des enfants, sa vie aurait-elle été meilleure ?
C'est le chemin de croix de son héros qu'aborde dans "Soif", l'auteure au travers d'un long monologue. Nous suivons ses pensées en tant qu'homme, puis en tant qu'être exceptionnel, en tant que fils, jusqu'à sa mort, son dernier soupir et sa résurrection.

Bien loin de ce qu'elle a l'habitude de nous offrir chaque année, Amélie Nothomb s'attaque donc ici à un sujet casse-gueule.
L'effort est louable, pas facile et forcément chacun y trouvera à redire : exceptionnel pour les uns, nul pour les autres. Comment présumer de ce qu'aurait pu exprimer Jésus
Forcément, on dira que ce ne sont que les explications de Nothomb, ses pensées à elle... d'autant qu'il s'exprime comme un contemporain... 
Alors ce livre est-ce finalement le discours qu'aurait pu avoir un Jésus ou bien celui d'une Amélie qui parle de ses propres ressentis à travers lui ? Qui est sur la croix ? Jésus ou Nothomb ?
Seule l'auteure le sait et chacun y trouvera donc ce qu'il voudra. 

Un sujet déroutant qui va faire parler.
Mais est-il bon ? Là, est la question.  

 

 

 

A lire aussi sur ce blog du même auteur : 

- Les prénoms épicènes
- Riquet à la houppe
-
Le crime du comte Neville 
-
Barbe Bleue 

 

________________________

Extrait :

J’ai toujours su que l’on me condamnerait à mort. L’avantage de cette certitude, c’est que je peux accorder mon attention à ce qui le mérite : les détails.
Je pensais que mon procès serait une parodie de justice. Il l’a été en effet, mais pas comme je l’avais cru. À la place de la formalité vite expédiée que j’avais imaginée, j’ai eu droit au grand jeu. Le procureur n’a rien laissé au hasard.
Les témoins à charge ont défilé les uns après les autres. Je n’en ai pas cru mes yeux quand j’ai vu arriver les mariés de Cana, mes premiers miraculés.
– Cet homme a le pouvoir de changer l’eau en vin, a déclaré l’époux avec sérieux. Néanmoins, il a attendu la fin des noces pour exercer son don. Il a pris plaisir à notre angoisse et à notre humiliation, alors qu’il aurait pu si facilement nous éviter l’une et l’autre. À cause de lui, on a servi le meilleur vin après le moyen. Nous avons été la risée du village.
J’ai regardé calmement mon accusateur dans les yeux. Il a soutenu mon regard, sûr de son bon droit.
L’officier royal est venu décrire la mauvaise volonté avec laquelle j’avais guéri son fils.

– Comment se porte votre enfant à présent ? n’a pu s’empêcher de demander mon avocat, le commis d’office le moins efficace que l’on puisse concevoir.
– Très bien. Le grand mérite ! Avec sa magie, il lui suffit d’un mot.
Les trente-sept miraculés ont déballé leur linge sale. Celui qui m’a le plus amusé, c’est l’ex-possédé de Capharnaüm :
– Ma vie est devenue d’une platitude depuis l’exorcisme !
L’ancien aveugle s’est plaint de la laideur du monde, l’ancien lépreux a déclaré que plus personne ne lui octroyait l’aumône, le syndicat des pêcheurs de Tibériade m’a accusé d’avoir favorisé une équipe à l’exclusion des autres, Lazare a raconté combien il était odieux de vivre avec une odeur de cadavre qui vous collait à la peau.
À l’évidence, il n’a pas fallu les soudoyer, ni même les encourager. Ils sont tous venus témoigner contre moi de leur plein gré. Plus d’un a dit combien cela le soulageait de pouvoir enfin vider son sac en présence du coupable.
En présence du coupable.

 

_______________

Livres Amélie Nothomb, livres gratuits, romans gratuits, Amélie Nothomb, soif, epub gratuit, mobi gratuit, pdf gratuit, trouver des livres gratuits, avis de livres, critiques de livres, meilleurs livres, meilleurs sites de livres, meilleurs blogs de livres, blog de livres, meilleures ventes livres 2019, télécharger bd pdf gratuit, roman pdf gratuit, roman pdf, romans à télécharger, bande dessinée pdf

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article