Les derniers secrets du Vatican, de Bernard Lecomte

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

Les derniers secrets du Vatican, de Bernard Lecomte

 

 

Résumé :

Pourquoi et comment le pape est-il devenu " infaillible " ? Qui était la femme derrière Pie XII ? Le Vatican a-t-il aidé les criminels nazis après la guerre ? Le pape Jean XXIII a-t-il évité l'apocalypse nucléaire en 1962 ? Peut-on être à la fois catholique et franc-maçon ? Qu'a-t-on trouvé dans le tombeau de saint Pierre ? Que se sont dit exactement Gorbatchev et Jean-Paul II en 1989 ? Jean-Paul II at-il couvert les crimes pédophiles ? Après le grand succès des Secrets du Vatican, Bernard Lecomte nous livre à nouveau, avec son souci de l'exactitude historique, les histoires extraordinaires et insoupçonnées d'un lieu qui alimente tous les fantasmes.

 

----------

Auteur : Bernard Lecomte

Nombre de pages : 322

Edition : Perrin
Date de parution : Février 2012
Prix : 21.50 euros (broché) - 9.50 euros (poche) - 8.99 euros (epub)

--------

Avis / Critique :

Que se passe-t-il au sein de la grande curie vaticane ? Ce livre  nous plonge dans les histoires qui ont jalonné la cité nichée au coeur de Rome, de la fin du 19ème siècle jusqu'au début des années 2010. Pas de grandes révélations toutefois. Ce livre permet, malgré tout, de lever le voile sur cette "légende" d'un Pie XII passeur de nazis pour l'Amérique du Sud.

Pour cela, Bernard Lecomte remet les choses en place. Oui, il y a bien eu des nazis aidés, mais par la filière mis en place par Mgr Hudal et certains prêtres allemands à l'insu du pape. Il révèle également que cette "légende" a trouvé les bases de son fondement via une pièce de théâtre de 1963, écrite par Rolf Hochhuth : si la pièce faisait 212 pages à sa création, Erwin Piscator qui la monta, la réduisit à 90, supprimant 30 des 47 personnages de la pièce et ne garda que ce qui pouvait porter préjudice à Pie XII. La première eut un grand succès, les journaux la relayèrent. Une "légende" était née, celle d'un Pie XII favorable aux Nazis...alors que jusqu'en 1963, il était reconnu pour le contraire.

L'autre histoire intéressante met en avant, la "Papesse" Pascalina, véritable ombre de Pie XII qui régentait tout le petit monde de la Curie romaine au Vatican. Simple soeur au départ, elle devint gouvernante du nonce apostolique à 23. Autoritaire, infatigable, intransigeante, exigeante, elle se fait prendre en grippe par tout le monde. Mais le futur pape est derrière elle et lorsqu'il est nommé, elle le suit. Entre eux, y avait-il plus qu'une simple relation de travail ? A cela, Bernard Lecomte ne s'y risque pas.

Pour le reste du livre, pas de grandes révélations que l'on ne connaisse déjà, si ce n'est sur l'organisation interne du Vatican. Bernard Lecomte brasse l'histoire du meurtre du capitaine des gardes Suisses, la montée en puissance du futur Benoit XVI et sa participation active lors du concile Vatican II, passe en revue l'histoire de Jean-Paul II, la Sapinière (sorte d'organisation digne de la CIA à l'intérieur de la curie), le scandale pédophile.

 

Le tout est bien documenté, mais malheureusement un peu rébarbatif parfois. Ce qui laisse un livre document en demi-teinte.

Je dirais que ce texte est avant tout fait pour ceux qui ressentent un profond intérêt pour l'histoire vaticane. Pour les autres, rien de très attractif.

 

-------

 Extrait :

 Plus Pie XII vieillit, plus Pascalina lui est indispensable. Depuis longtemps son rôle dépasse largement celui d'une simple gouvernante. C'est elle qui s'occupe de sa santé, bien plus que son médecin officiel, le docteur Galeazzi-Lizzi. C'est elle qui gère ses menus, qui choisit les disques de musique classique qu'il aime entendre en travaillant. C'est elle qui s'occupe de ses oiseaux : depuis qu'un cardinal américain, en 1936, lui a offert deux canaris en cage, Pie XII entretient dans son appartement quelques serins, verdiers et autres bouvreuils auxquels Pascalina a donné des noms allemands : Grätchen, Hansel et Gretel, Hans, etc !

Elle lui permet aussi de "tester" certains de ses discours, et lui suggère des thèmes d'interventions publiques. Elle reçoit de plus en plus de lettres, car les gens écrivent au pape par son intermédiaire, et tègne en maître sur son agenda. C'est ainsi qu'on lui prête une influence difficile à vérifier. Est-ce Pascalina, comme on l'a dit, qui a rapproché du pape ses neveux, les princes Carlo, Giulo et Marcantonio ? Est-ce elle qui, à la mort du cardinal Maglione, secrétaire d'Etat, a conseillé à Pie XII de ne pas le remplacer et d'être, au fond, son propre secrétaire d'Etat ?

Elle à la fois témoin et victime des divisions internes à la Curie, de l'hostilité qui va croître entre le pape, seul maître à bord, et des cardinaux qu'il ne consulte plus : elle devient, peu à peu, leur bouc émissaire. Tisserant, Montini, Tardini la détestent.

Tags : Cité du Vatican, Les derniers secrets du Vatican, Bernard Lecomte, Pie XII, Jean-Paul II, Benoit XVI, La papesse Pascalina, Mgr Hudal, Sapinière, Saint-Pierre, epub, télécharger, livres gratuits, religion

Vous lisez beaucoup ?
Rendez vos lectures moins onéreuses en profitant des avantages
de la Kindle et d'amazon premium et empruntez des milliers de livres gratuitement.

 

          

Publié dans Documents, Religion, Histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article