Le trône maudit, de J.L Corral et A. Pinero

Publié le par AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE

 

Résumé : Le cruel tyran Hérode le Grand meurt et le trône d'Israël est vacant. Deux de ses fils se le disputent amèrement, mais une troisième personne aux intrigues obscures et aux projets mystérieux intervient. La lutte pour le pouvoir déclenche dans la cour d'Israël une terrible période de violence et de trahison.
Au milieu de ce tourbillon apparaît Jésus de Nazareth. Avec ses sermons sur le royaume de Dieu, le prédicateur révolutionne le peuple d'Israël...

Auteurs : Jose luis Corral Antonio Pinero
Nombre de pages : 574
Edition : HC éditions
Collection : Romans
Date de parution : 17 janvier 2019
Prix : 22€ (Broché) - 14.99€ (epub, mobi) - 15.99€ (occasion)
ISBN : 978-2357204218

 

Avis / Critique :


C'est un pavé à lire, mais quel plaisir !
L'historien José Luis Corral et le philosophe Antonio Piñero, spécialiste du christianisme primitif nous emmène au cœur des royaumes de Judée et de Samarie. Le livre se distingue par deux parties. La première se passe après la mort du roi Hérode et nous entraîne dans la guerre de succession qui oppose les aînés du roi et leur tante avec pour arbitre l'Empereur Auguste et sa femme Livie. Guerre fratricide, manipulation, amour, haine, le tout sur fond de loi hébraïque et des préceptes à suivre ainsi que des intérêts de Rome qui choisit de démanteler le royaume de David afin de mieux le contrôler.
La géopolitique tient énormément de place dans ce roman, vous le verrez.

La seconde partie se déroule quelques années plus tard alors que l'empereur vient de tirer sa révérence. Les cartes se rebattent avec l'avènement de Tibère et c'est de nouveau l'occasion pour les descendants du grand Hérode de se replacer au centre de l'échiquier politique de l'époque. Deux autres personnages importants viennent occuper à leur tour la scène : Ponce Pilate et Jésus, le prédicateur-prophète. Nous le découvrons d'ailleurs alors qu'il émerge lors de son baptême par Jean-Baptiste, et puis nous le suivons au travers de ses premiers prêches, dans son parcours dans le désert, avec l'épisode du temple, de la Cène, son arrestation. 

Ce livre, cependant, permet à des personnages secondaires de venir s'immiscer au premier plan et donc de soulager un peu la lecture politique de l'ensemble. C'est par exemple le cas avec Hippodame le Grec, le chef de la police du roi Antipas, témoin des évènements mais aussi au cœur de l'action. Par son intermédiaire et son histoire d'amour avec Ruth, c'est l'occasion de voir les affres rencontrées par les amoureux déchirés dans un système religieux omniprésent, aux dogmes rigides, qui ne tolère que peu le mariage avec des Gentils (les non-juifs). 

Au niveau du style d'écriture, il est assez fluide bien que l'on puisse y trouver beaucoup de détails, mais cela n'alourdit pas l'ensemble. Au contraire. Le problème vient du temps employé pour toutes les actions, qu'elles soient présentes ou passées. Il semble que le traducteur ait choisi d'opter pour le présent, mais pour le coup, parfois on s'y perd, car les faits sont difficiles à remettre dans le contexte réel. Cependant, cela n'enlève rien au plaisir de la lecture.

Vous verrez, ce livre se lit comme un feuilleton. Certes, il est long et il faut du temps pour en venir à bout. Les vacances seront le moment idéal pour le faire d'autant qu'il y a beaucoup de personnages à fixer.
Le plus : une cartographie de la Judée, de la Galilée, de Samarie, de l'Empire romain sous Auguste, de Jérusalem ainsi qu'un arbre généalogique des descendants d'Hérode et de l'empereur Auguste.

Bref, voilà une magistrale leçon d'histoire sous fond de roman plantée au sein de l'histoire du peuple d'Israël que nous offrent avec ce Trône maudit, les deux auteurs : José Luis Corral et Antonio Piñero.
A lire.

 

 

Nous remercions les éditions Hervé Chopin et Agnès Chalnot pour nous avoir fait découvrir ce livre.

____________________________

 

Extrait :

L'ambition d'Archaléos


La mort du roi Hérode le magnifique, le Grand, survient à Jéricho la trente-quatrième année du principat d'Octave Auguste, qui gouverne l'Empire d'une main de fer, vingt-sept ans après avoir été consacré seul maitre de Rome par la désastreuse défaite de Marc Antoine et Cléopâtre à la bataille d'Actium.
La nouvelle du décès du roi de Judée se répand dans tout l'Orient à la vitesse du vent. Lorsqu'ils l'apprennent, certains tremblent de peur à l'idée d'avoir perdu le chef qui a dirigé avec poigne la terre d'Israël et apaisé les passions enflammées du peuple juif ; mais d'autres sont soulagés de la disparition de ce despote capricieux, lascif et indécent dans sa vie privée, et irrévérencieux à l'égard des croyances les plus solidement ancrées de la religion dictée par Moïse.
Dans les jours qui suivent la mort d'Hérode, rares sont ceux qui s'avisent de sortir de chez eux. Chacun se replie chez soi dans l'attente des évènements à venir. Le règne du Magnifique a laissé des sentiments contradictoires. On se souvient de lui comme d'un dirigeant cruel et sans pitié, mais aussi comme d'un monarque glorieux et admirable qui a bâti des villes et les a dotées d'édifices splendides. L'inquiétude ambiante est due à sa décision la plus importante : le choix de l'héritier du trône, qu'il a arrêté seulement cinq jours avant sa mort.
Salomé convoque à l'amphithéâtre de Jéricho les notables du royaume, les généraux de l'armée et les membres de la caste sacerdotale. Beaucoup d'entre eux pressentent que leur vie a été épargnée au dernier moment et qu'ils en sont redevables à la princesse.
Parmi l'assistance se trouve le vieux Nicolas de Damas, le plus loyal conseiller d'Hérode.  Il est accompagné de son secrétaire, le fringant Agésilas, un Syrien de grand taille aux traits harmonieux et aux manières raffinées qui partage sa couche chaque nuit.
- Que va-t-il se passer lorsque la volonté de notre roi sera révélée ? songe-t-il à voix haute. Que vont faire les Romains, toujours si avides d'ajouter de nouvelles terres à leur empire et de nouvelles richesses à leur trésor ? Mon cœur saigne, mon bien-aimé Agélisas, devant le trône vide et l'instabilité qui précède un avenir imprévisible.
Même lui, pourtant si proche d'Hérode, ignore ce qu'à laissé par écrit son ancien souverain et craint pour sa vie et celle de son bien-aimé secrétaire. Historien et philosophe, il sait que le destin peut changer et qu'il joue avec la vie des hommes en leur réservant un sort incertain.
La nuit précédente, il a à peine fermé l’œil. Il s'est levé plusieurs fois, errant dans l'espoir de faire taire ses tourments. La présence de son jeune secrétaire n'a pu vaincre sa fébrilité. Même l'agréable saveur d'un verre de vin rouge sucré avec du miel n'est pa parvenu à calmer les esprits. La longue nuit s'est écoulée dans une multitude de réflexions, qui l'ont plongé dans la plus profonde incertitude.
Désormais, à l'entrée de l'amphithéâtre de Jéricho, il attend patiemment la lecture du testament. IL sait que l'avenir est écrit et qu'il ne pourra pas faire grand-chose pour le changer. Le moment tant attendu approche, et il sera bientôt fixé.

 

____________________________

Tags : "le trone maudit", "le trône maudit", "hc éditions", "le trone maudit jose luis corral", "le trone maudit avis", "le trone maudit critique", "le trône maudit avis", "le trône maudit critique", "le trône maudit amazon", "le trone maudit amazon", "ebook gratuit le trone maudit", "pdf gratuit le trone maudit", "ebook gratuit", "livres gratuits", "télécharger livres gratuits", "epub gratuit", "extrait le trone maudit", "extrait le trône maudit", "jose luis corral historien", "jose lui corral antonio pinero", le trone maudit wiki", "avis", "critique de livres", "histoire d'israel", "histoire de jésus", "hérode le grand", "empereur tibère", Le meilleur site de critiques de livres sur le net, audetourdunlivre.com, critiques de livres, blog littéraire, blog de littérature, les meilleures critique de livres, le site des critiques de livres, les meilleurs avis de livres sur le net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article