Au détour d'un livre

Au détour d'un livre

Critiques littéraires, avis, livres gratuits, news. “Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” (Jules Renard) -

Agatha Raisin, tome 18 : Un noel presque parfait, de MC Beaton

 

Résumé : Bientôt Noël. Le sapin sent le roussi pour Agatha Raisin qui ne digère toujours pas d'avoir été larguée par James Lacey. Pour se forcer à l'oublier, elle se lance à corps perdu dans la préparation du réveillon pour ses amis. Jusqu'à en faire une obsession...

Auteure : M.C. Beaton
Nombre de pages : 324
Édition : Albin Michel
Collection : A.M. ROM.ETRAN
Date de parution : 30 octobre 2019
Prix : 14€ (Broché) - 9.99€ (epub, mobi)
ISBN : 978-2226436481

___________

Avis / Critique :

 

Noël approche. Dans son agence de détectives, Agatha Raisin s'ennuie ferme et décide d'engager une jeune fille pour s'occuper de retrouver les chats et les chiens perdus. Oui, car à part les cas de disparition de nos animaux familiers, il ne se passe rien à l'agence. Rien ? Pas vraiment. Une lettre est arrivée, écrite par une certaine Phyllis Tamworthy qui se dit être en danger de mort. Accompagnée du fidèle Sir Charles, Agatha se rend au manoir où la supposé victime trépasse rapidement, empoisonnée par de la cigüe. Miss Phyllis, 85 ans, voulait vendre son domaine et ne rien laisser à ses enfants, préférant tout léguer à l’État.
Tous ont donc un mobile, mais qui a commis le crime ?

Ce nouveau tome des aventures d'Agatha Raisin est sans contexte réussi. Entre une enquête à rebondissement, l'introduction de nouveaux personnages dans son entourage professionnel, de l'humour parfaitement distillé, et un noël presque parfait à préparer, on ne s'ennuie pas une seconde.

On retrouve donc notre Agatha Raisin, l'héroïne de MC Beaton, au meilleur de sa forme, toujours un peu peste, la cinquantaine bien tassée, les pointes de jalousie se profilant devant la jeunesse de sa nouvelle recrue, et une générosité presque maternelle qu'elle distille à cette même recrue. Quand à l'enquête elle-même, elle est intéressante et plusieurs suspects se dessinent devant le caractère et le passé trouble de la victime, Miss Tamworthy. Le tout au cœur d'un village dont les habitants font partis intégrante du manoir et mène des rituels de sorcellerie le soir venu.
Accompagnée de la jeune Toni, affublé de sir Charles, entourée par ses amis, Bill et Miss Worthly, c'est avec plaisir que l'on tourne les pages de cette nouvelle aventure policière qui se conclut par la préparation du noël qui approche.

Ce nouveau tome est sans contexte un des meilleurs Agatha Raisin.

 

 

 

A lire aussi de MC Beaton :
- Agatha Raisin enquête : La quiche fatale - Tome 1
Agatha Raisin enquête, pas de pot pour la jardinière - Tome 3
- Agatha Raisin enquête : le noël d'Agatha (nouvelle)
- Agatha Raisin enquête, Pour le meilleur et pour le pire - Tome 5
- Agatha Raisin, Chantage au Presbytère - Tome 13
Agatha Raisin enquête : gare aux fantômes - Tome 14
 
 

_________

 

Un noël presque parfait, tome 18 - Agatha Raisin

Extrait :

1

Agatha Raisin s’ennuyait ferme.

Son agence de détectives des Cotswolds prospérait, mais les affaires à traiter, plus insignifiantes les unes que les autres, demandaient malgré tout temps et minutie. Il lui arrivait de se dire que si elle devait encore s’occuper d’un chat ou d’un chien perdu, elle se mettrait à hurler.
Les rêves et les chimères, ce rempart qu’elle mettait habituellement entre elle et les réalités de la vie, avaient à sa grande surprise complètement déserté son esprit. Elle qui avait si longtemps fantasmé sur son ex-mari, James Lacey, refusait d’accepter qu’elle ne l’aimait plus. Elle pensait à lui avec irritation comme à une sorte de médicament devenu sans effet.

Alors, bien qu’on fût seulement en octobre, elle essayait de s’occuper l’esprit en pensant déjà à Noël. À la différence de beaucoup d’autres, Agatha n’avait pas renoncé à la magie de Noël. Pendant l’enfance et l’adolescence difficiles qu’elle avait vécues dans un taudis de Birmingham, elle en avait rêvé, de ce Noël parfait, du houx resplendissant, de la neige tombant doucement au-dehors pendant que, dans la maison, tout ne serait que festivités dignes de Dickens. Dans ce tableau idyllique, James Lacey l’embrassait sous le gui et, telle une Belle au bois dormant entre deux âges, elle s’éveillait de nouveau à la passion.
Son amie, Mrs Bloxby, la femme du pasteur, avait eu beau lui faire remarquer un jour que Noël était censé célébrer la naissance du Christ, l’esprit récalcitrant d’Agatha restait sur des visions plus hollywoodiennes que religieuses. Déjà, les premières publicités pour Noël étaient diffusées à la télévision, et Christmas crackers, mince pies et puddings avaient fait leur apparition dans les rayons des supermarchés.
Mais au début du mois, par un beau matin frais et sec, se produisit un incident qui détourna ses pensées de la fête.
Elle était dans son bureau de Mircester en train de passer en revue des dossiers avec sa secrétaire Mrs Freedman, se demandant si elle devait se charger elle-même d’un travail ingrat ou le confier à l’un de ses deux détectives, Phil Marshall et Patrick Mulligan. Son troisième employé, le jeune Harry Beam, était maintenant parti faire ses études à Cambridge et Agatha regrettait sa présence et son ardeur au travail.
« Ah, j’allais oublier cette lettre qui est arrivée pour vous, dit Mrs Freedman. Comme l’enveloppe porte la mention “personnel”, je ne l’ai pas ouverte. »
Agatha la prit. L’adresse de l’agence était écrite en pattes de mouche et celle de l’expéditeur ne figurait pas. Elle l’ouvrit et lut :

« Chère Mrs Raisin,

Ayant appris vos prouesses de détective dans la presse locale, je me demandais si vous pourriez trouver le temps de venir me voir. Je crois qu’un membre de ma famille essaie de me tuer.

Quelle chaleur inhabituelle pour un mois d’octobre !

Bien à vous,

Phyllis Tamworthy »

Le papier à lettres était haut de gamme et l’adresse, en relief et en italiques en haut de la page, indiquait The Manor House, Lower Tapor, Gloucestershire.
« Une dingue, laissa tomber Agatha. Complètement cinglée. Où en sont nos bénéfices ?

– Ils se portent bien. C’est ahurissant ce que les gens sont généreux quand on leur retrouve leurs animaux de compagnie.
– Harry me manque, soupira Agatha. Phil et Patrick s’occupent volontiers des divorces, mais ils ont horreur de rechercher des animaux. Ils trouvent ce travail dégradant. Et moi aussi.
– Pourquoi n’engagez-vous pas un jeune pour s’en occuper ? Une fille, peut-être ? Les filles aiment bien les animaux.
– Très bonne idée. Mettez une annonce dans le journal local et on verra si on peut recruter quelqu’un. Dites que nous cherchons une stagiaire. »

 

 

________________________

Livres MC Beaton, livres gratuits, romans gratuits, MC Beaton, livres agatha raisin, epub gratuit, mobi gratuit, pdf gratuit, trouver des livres gratuits, avis de livres, critiques de livres, meilleurs livres, meilleurs sites de livres, meilleurs blogs de livres, blog de livres, meilleures ventes livres 2019, télécharger bd pdf gratuit, roman pdf gratuit, roman pdf, romans à télécharger, bande dessinée pdf

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

manou 21/11/2019 07:33

Il faut que je me décide à reprendre cette série amusante et légère qui nous permet de passer de bons moment sans prise de tête :) Merci de cette présentation en effet noël approche !

AU DETOUR D'UN LIVRE-LITTERATURE 21/11/2019 10:00

Bonjour Manou,
J'avais aussi un peu lâché la série parce que les livres étaient moins amusant, mais celui-ci m'a réconcilié avec Agatha Raisin.
Alors n'hésite pas à le lire.