Au détour d'un livre

Critiques littéraires, avis, livres gratuits, news. “Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” (Jules Renard) -

Le coma des mortels, de Maxime Chattam

"amazon" - "Le coma des mortels, de maxime chattam" - "www.audetourdunlivre.com"

 

Résumé : Parce que sa vie lui semblait trop rangée, trop terne, Pierre a tout bazardé : couple, boulot, entourage. C'est un homme neuf, un homme libre, qui retrouve ses instincts au contact quotidien des animaux du zoo de Vincennes. Or en déviant de sa trajectoire, Pierre a contrarié le cosmos. Et le cosmos se venge...

Auteur : Maxime Chattam
Nombre de pages : 408
Édition :  Pocket
Date de parution : 2 novembre 2017
Prix : 7.60€ (Broché) - 7,49€ (epub, mobi)
ISBN : 978-2266269087

________

Avis / Critique :

Pierre a fait un burn-out ou une crise. Oui, mais pas celle de la quarantaine, lui, ça l'a pris dix ans plus tôt, à trente ans. Séparation, changement de boulot, remise en question, nouvelles expériences dont pas la moindre : celle de la mort. Elle rôde autour de lui, l'expérimente en en étant un des acteurs. La question est : est-il volontaire ou non ?
Pierre tombe sur Julia au cours de théâtre, puis sur sa copine Ophélie. Avec Ophélie c'est l’étrangeté qui s'invite à sa table tout comme dans son nouveau boulot où Pierre est décrotteur au zoo. Tous ceux qui naviguent autour de lui ont des secrets, des fantasmes et puis, voilà que les morts pleuvent. Son psy lui avait pourtant dit de ne pas approcher Ophélie... 

Avec ce livre sorti en 2017, Chattam a changé de registre. L'écriture est moins nerveuse, plus introspective. Ce n'est pas l'histoire d'une équipe qui enquête mais d'un homme et de ses chamboulements intérieurs. Le style des débuts n'est plus. L'écrivain a mûri et il est loin le Chattam de la Trilogie du Mal (qui va d'ailleurs s'éloigner de plus en plus à mon sens au fil des romans). Et une fois n'est pas coutume, ici, il commence par la fin de l'histoire de Pierre, son héros pour nous planter le décor et remonte le fil.
Mais bon, ce qui était un changement de style, déjà abordé d'une certaine manière avec "Que ta volonté soit faite" tombe ici à l'eau. Je l'ai dis, on est loin du Chattam des débuts et ce livre plonge le lecteur dans le Coma voulu par le titre. Si le début peut se montrer interpelant (on attend en effet de voir où cela va mener), très vite l'ennui prend le pas. Passées les 100 premières pages, on a juste une envie : refermer le livre tant l'histoire est somme toute ennuyeuse. Les pensées de Pierre, les élucubrations de celui-ci qui n'en finissent pas, des personnages peu attachants... reste quand même l'humour pour aider à finir le roman sans oublier quelques coquilles (14 heures du matin, par exemple). 
Ce Coma des mortels, c'est la chute d'un homme dans toute sa splendeur qui renie sa vie plan plan des mortels lambda, mais c'est aussi la chute du lecteur qui frôle la somnolence à la lecture.

Chattam a tenté un style, une nouvelle aventure. En tant qu'écrivain, on peut comprendre l'envie et féliciter cette prise de risque, mais clairement ce n'est pas là où il réussit le mieux, ce n'est pas son style et cela s'en ressent. Il ne maîtrise pas cet exercice de voltige, qui attache le lecteur à l'histoire. L'exercice est difficile et ce n'est pas parce qu'on maitrise le polar que l'on peut tout aborder. La preuve en est ici. L'écrivain évolue, l'homme qu'il est aussi, mais depuis quelques livres, Chattam, on le sent, s’essouffle. C'est dommage, car il nous a fait vibrer avec ses précédents romans et saga et, en tant que lecteur, on attend qu'une seule chose : qu'il nous redonne des frissons comme il a su si bien le faire dans le passé.
Allez Maxime, reviens-nous !

 

"amazon" - "Le coma des mortels, de maxime chattam" - "www.audetourdunlivre.com"

Livres de Maxime Chattam chroniqués sur ce blog :

- Que ta volonté soit faite
- La conjuration primitive
- Malronce, autre-monde tome 2
- L'alliance des trois, autre-monde, tome 1
- Leviatemps
- La promesse des ténèbres
- L'appel du néant
- Génèse, autre-monde, tome 7
 

 

________

Extrait :

J'ai tout de suite voulu prévenir la terre entière qu'Ophélie existait, et que non seulement c'était une fille extraordinaire, mais qu'en plus c'est avec moi qu'elle faisait l'amour. Syndrome classique du mec super heureux qui veut cracher son bonheur à la face de tous. Compte tenu de mon passif, j'estime que c'est mon droit.
j'ai pris mon téléphone portable pour appeler tous mes amis.
Dans mon répertoire, fraichement réorganisé, il y avait cinq noms.
Domino's Pizza.
Resto libanais.
Chinois.
Jap.
Julia.
Face à la diversité de mes amis, j'ai longuement hésité. J'avais le répertoire d'un dépressif obèse. Dans un élan de générosité, un besoin de parler, j'ai composé le premier numéro de la liste pour commander une Pepperoni et annoncer au gars qui n'en avait rien à faire que j'étais sur le point de tomber amoureux.
- Une Pepperoni donc. Quel format ?
- Pour deux. Je veux être deux jusqu'à la fin de mes jours. J'ai trouvé quelque chose d'exceptionnel en sa présence.
- et vous la voulez comment ? Epaisse ou fine ?
- Je crois que je vais l'aimer.
- Je n'en doute pas. Alors, épaisse ou fine ?
- Elle est voluptueuse. Avec de vraies formes, là où il faut.
- Epaisse donc. Fourrée ou pas ?
- Oui, hier soir.
- Au fromage ?
- ...
- La promesse d'une joie permanente.
- Avec Domino's Pizza c'est toujours la joie. Bon, je vous la pimente ?
- Elle a du caractère, c'est vrai, mais ça ne me dérange pas, au contraire.
- Ok. Huile piquante, c'est parti. Je vous la livre où, monsieur ?
- Chez moi.
- Epaisse, fourrée et pimentée, dans un quart d'heure sur votre paillasson, m'sieur. Bonne journée.
L'amour, c'est simple comme un coup de fil.
Pendant trois jours, j'alterne le chaud et le froid. Un désir impatient, brûlant de la revoir, d'avoir des nouvelles, entrecoupé de fébriles heures de doute, que la réciprocité ne soit pas vraie, qu'elle me fuie à jamais. Je regarde mon téléphone comme un pêcheur sur le point de mourir guette le prêtre, le suppliant de le laver de toutes ses fautes, de lui ouvrir les portes de l'absolution. Mais ce stupide iPhone ne perçoit aucune vibration divine qui pourrait illuminer mes yeux, il reste muet, aphone.

 

____________

Livres maxime chattam,le coma des mortels, chattam, le coma des mortels de maxime chattam, les meilleurs livres, avis et critique de livres, avis de livres, critiques de livres, les meilleurs livres, livres gratuits, epub gratuit, livres amazon

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article