Au détour d'un livre

Au détour d'un livre

Critiques littéraires, avis, livres gratuits, news. “Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” (Jules Renard) -

Signe de vie, de Jose Rodrigues Dos Santos

"signe-de-vie-j-r-dos-santos-hc-editions-audetourdunlivre.com"

 

Résumé : SOMMES-NOUS VRAIMENT SEULS DANS L'UNIVERS ?
Un observatoire astronomique capte une émission étrange venue de l'espace sur la fréquence de 1.42 GHz.
Un signe de vie.
Le gouvernement américain et l'ONU en sont immédiatement informés.
Un objet se dirige vers la terre.
La NASA prépare d'urgence une mission spéciale internationale pour aller à la rencontre du vaisseau inconnu.

Auteur : José Rodrigues Dos Santos
Nombre de pages : 697
Edition : HC Editions
Collection : Roman
Date de parution : 3 mai 2018
Prix : 22€ (Broché) - 14.99€ (epub, mobi)
ISBN : 978-2357203747

 

Avis / Critique :

On retrouve avec plaisir Tomás Norhona, le cryptoanalyste héros de Jose Rodrigues dos Santos, aux prises ici avec un signal extra-terrestre.

Un jeune étudiant travaillant en Californie à l'observatoire de Hat Creek détecte un signal étrange. La triangulation lancée par le professeur Leonard Pinker à l'aide d'un télescope australien confirme l'étonnante découverte.
Alors que Tomás Norhona prépare son mariage imminent, le secrétaire d'Etat du Vatican le convoque dans son bureau où deux scientifiques l'accueillent : le professeur Bozoki et l'astrophysicien Seth Dyson. Ils lui apprennent alors l'incroyable révélation, un signal surgit de Tau Sagitarii présage d'une rencontre future.

Alors que son précédent ouvrage en France, Vaticanum, souffrait de plusieurs faiblesses, Signe de vie rempli parfaitement les critères du suspens. A chaque fin de chapitre, Jose Rodrigues dos Santos nous laisse en haleine et nous tente à poursuivre la lecture pour découvrir la suite. Signe de vie n'est pas seulement un ouvrage de genre, c'est aussi un ouvrage de réflexion, presque de philosophie qui pose de nombreuses questions. Sur la vie non seulement sur Terre, mais également ailleurs.
La vie est-elle un hasard ou un impératif cosmique ?
L'univers, qu'est-il ?
Quelle est la place des mathématiques, de la physique quantique, de la physique simple, de la biologie ?
De la vie s'est-elle développée ailleurs ?
Que peut laisser présager une rencontre avec une civilisation extra-terrestre ?
Quelle forme celle-ci revêtirait-elle  ?

Fort des études et des recherches qu'il a lues, Jose Rodrigues dos Santos pose des questions par le biais de la bouche de son personnage fétiche, Tomás Norhona, et fait le lien avec ses précédents ouvrages : "La formule de Dieu" et "La clé de Salomon"                               .
Le lecteur curieux, non seulement par l'intrigue de la rencontre, mais aussi par les questions qui y sont posées, ouvrira "Signe de vie" et aura du mal à en refermer les pages malgré les 697 qui le compose.
Très bien documenté, bien amené, empli de suspens, muni d'une fin pleine d'émotion, cela fait plaisir de retrouver Jose Rodrigues dos Santos et son héros Tomás Norhona, au meilleur de leur forme dans "Signe de vie".
A lire !

Merci à notre partenaire l'Agence Agnès Chalnot

A lire du même auteur sur ce blog : 
- Vaticanum
- Codex 632
- La clé de Salomon
- L'ultime secret du Christ
- La formule de Dieu
- Interview de l'auteur pour Codex 632
-
L'homme de Constantinople

_____________________________________________

Extrait :

XXVI

Sur l’image qui emplit l’écran de la salle de conférence, on voyait deux symboles, celui de l’Institut SETI et celui de la NASA, ainsi qu’un titre, « Signal capté par le Allen Telescope Array ». En dessous, à l’horizontale, se trouvait la signalétique habituellement associée à des enregistrements, Stop, Play, Pause, Rewind et Forward. Le curseur était posé sur le symbole Pause.

— Comme vous le savez tous, il y a deux semaines, le Allen Telescope Array, un système en réseau d’antennes de radiotélescopes liés à l’Institut SETI, a capté un signal provenant de la zone du ciel correspondant à Tau Sagittarii, dit Seth Dyson. Les triangulations successives effectuées par divers radiotélescopes sur l’ensemble de la planète ont permis de déterminer que la source se trouve dans l’espace. Celle-ci traverse actuellement le système solaire, et semble se diriger vers la Terre. Nous lui avons donné le nom de code Phanès. Il s’agit évidemment d’un vaisseau spatial. Les télescopes sont orientés vers l’origine des signaux afin d’essayer de capter une image de Phanès et de comprendre le type de technologie qu’il utilise, mais malheureusement cela n’a pas encore été possible, sans doute

parce qu’il s’agit d’un petit véhicule, probablement de la taille d’un Boeing. – Il fit un geste en direction de l’écran où l’image était figée. – Ce que nous allons vous faire entendre est le signal que Phanès émet sans interruption. Écoutez.

Du bout du doigt, il déplaça le curseur sur l’écran de l’ordinateur et appuya sur le symbole Play. On entendit alors une succession de courts sifflements.

… ti-ti-ti-ti-ti. Ti-ti-ti-ti. Ti. Ti-ti-ti-ti-ti-ti-ti-ti-ti. Ti-ti-ti-ti-ti-ti-ti. Ti-ti-ti. Ti. Ti-ti…

Le groupe assemblé dans la salle de conférence écouta les signaux dans un profond silence. Ils savaient tous ce qui se passait, mais c’était la première fois que la grande majorité des participants entendait le message émis par Phanès. L’enregistrement durait trois minutes et, bien qu’il fût monotone et répétitif, personne ne dit un mot ni ne toussa pendant qu’il était diffusé. Fasciné, Tomás écoutait cette étrange succession de sifflements comme s’il s’agissait de la voix des extra-terrestres.

À la fin de l’enregistrement, l’image figée avec le logo de l’Institut SETI et celui de la NASA réapparut sur l’écran, et Seth regarda le groupe, curieux de connaître sa réaction.

— Alors, qu’en dites-vous ? demanda-t-il.

— Awesome !

— Ach ! Wunderbar !

— Mamma mia !

— Ding hao !

Quelqu’un leva la main.

— Seth, ce son est-il celui émis par Phanès et capté directement par nos radios, ou bien s’agit-il d’une transposition sonore que nous avons effectuée à partir de signaux ayant une autre origine ?

— Il s’agit des sons effectivement émis par Phanès, sur la fréquence des 1,42 GHz qui, comme vous le savez, est la ligne de l’hydrogène, marquant le début du waterhole.

Nouveau brouhaha dans la salle ; les implications de toutes ces informations étaient immenses. L’astronaute chinois intervint.

— Excusez-moi de poser cette question, dit Yao Jingming. J’ai écouté avec la plus grande attention l’enregistrement que mon cher collègue, le professeur Dyson, a eu la courtoisie de diffuser, et je me suis rendu compte, comme vous tous ici présents je présume, qu’il y a de courts intervalles entre les sifflements, comme s’il s’agissait de mots différents, une espèce de morse en somme. Avez-vous déjà examiné cette question ?

L’astrophysicien sourit.

— Affirmatif.

— Et… quelles sont vos conclusions ?

— Ce ne sont pas des lettres, dit Seth. Ce sont des chiffres.

Un brouhaha emplit la salle de conférence ; tout le monde commentait cette information et les possibilités que cela offrait.

— Comment le savez-vous professeur Dyson ? voulut savoir un Européen. Et quels sont ces chiffres ?

Le responsable scientifique de la mission posa de nouveau le doigt sur l’écran interactif de son ordinateur.

— Je propose que nous écoutions à nouveau l’enregistrement, dit-il. Soyez attentifs au nombre de battements à chaque pause.

Il appuya sur Play et une fois de plus le son sortit des haut-parleurs.

… ti-ti-ti-ti-ti. Ti-ti-ti-ti. Ti. Ti-ti-ti-ti-ti-ti-ti-ti-ti. Ti-ti-ti-ti-ti-ti-ti. Ti-ti-ti. Ti. Ti-ti…

Certains des participants prenaient frénétiquement des notes tout en écoutant la suite de sons intermittents. Au bout de trente secondes, Seth arrêta la diffusion ; il était inutile de tout réécouter jusqu’au bout, la NASA ayant de toute évidence déjà fait le travail.

L’astrophysicien se tourna vers le Chinois pour avoir son avis, non en tant qu’astronaute mais en tant que mathématicien.

— Alors Yao ? demanda-t-il sur un ton informel. À la lumière de ce que j’ai dit à l’instant, quelles conclusions en tirez-vous ?

 

Trailer du livre "Signe de vie" de Jose Rodrigues dos Santos

Tags : signe de vie résumé, signe de vie extrait, signe de vie avis, signe de vie critique, signe de vie rodrigues dos santos critique, signe de vie rodrigues dos santos avis, signe de vie jose rodrigues dos santos critique, signe de vie jose rodrigues dos santos avis, signe de vie dos santos, signe de vie rodrigues dos santos amazon, signe de vie rodrigues dos santos fnac, signe de vie livre amazon, signe de vie livre fnac, signe de vie epub, telecharger livre pdf gratuit ebooks, telecharger romans gratuitement, telecharger roman gratuit francais pdf, roman gratuit pdf, roman gratuit com, telecharger livre pdf gratuit ebooks, telecharger des romans en francais gratuitement, telecharger rodrigues dos santos gratuitement, Le meilleur site de critiques de livres sur le net, audetourdunlivre.com, critiques de livres, blog littéraire, blog de littérature, les meilleures critique de livres, le site des critiques de livres, les meilleurs avis de livres sur le net

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article