Au détour d'un livre

Critiques littéraires, avis, livres gratuits, news. “Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” (Jules Renard) -

Agatha Raisin enquête : les pissenlits par la racine - Tome 27

agatha raisin enquete : les pissenlits par la racine - tome 27 - mc beaton "www.audetourdunlivre.com"

 

Résumé : Branle-bas de combat à Carsely ! Un grand propriétaire terrien local veut transformer le jardin communautaire en lotissement. Les villageois, révoltés, ont à peine le temps de se mobiliser que le nom du millionnaire apparaît dans la rubrique nécrologique du journal local. Soulagement : l'héritier, son fils, annonce qu'il renonce au projet...

Auteure : MC Beaton
Nombre de pages : 306
Édition : Albin Michel
Date de parution : 3 mars 2021
Prix : 14€ (Broché) - 9.99€ (epub, mobi)
ISBN : 978-2226444226

 

Avis / Critique :

Il y a du remous à Carsely. Un nouvel homme, un ancien policier vient d'aménager. Un certain Gerald Devere pour qui toutes les femmes se pouponnent dont la femme du pasteur qui entre en compétition avec Agatha pour mettre la main dessus. Pendant ce temps, les meurtres pleuvent. Un riche propriétaire, lord Bellington est retrouvé assassiné, suivi de près par une commère de village, Peta et l'agression de Mme Bull. Damian, le fils du lord engage alors Agatha pour découvrir le meurtrier de son père. Serait-ce sa sœur, sa mère, la maitresse de celui-ci ou un des villageois possédant un des potagers que le Lord voulait vendre ?
Agatha, affublée d'un nouvel éphèbe, Jake, qu'elle engage par pure humanité et de son équipe va tenter alors de dénouer les fils de cette histoire.

Une nouvelle fois, MC Beaton signe là une histoire attachante qui fait passer un bon moment de détente. On retrouve tous les personnages qui ont fait le succès de la série jusqu'ici, les jalousies, les meurtres, les intrigues. On s'amuse à lire ce livre et à tenter de trouver qui est le meurtrier et quel est son mobile.

On partage les affres d'Agatha Raisin, les coups de foudre financiers de Charles, les maladresses des uns et des autres, le tout dans une ambiance bon enfant, loin des thrillers sanglants, so british. 

Un excellent MC Beaton à savourer avec une bonne tasse de thé et quelques scones.

 

agatha raisin enquête, tome 27 - les pissenlits par la racine - www.audetourdunlivre.com

A découvrir aussi :

- Le noël d'Agatha (nouvelle gratuite à télécharger)
- Tome 25 : Au théâtre ce soir
- Tome 22 : Du lard ou du cochon
- Tome 21 : Trouble-fête
- Tome 20 - Voici venir la mariée
- Tome 18 - Un noël presque parfait
- Tome 14 : gare aux fantômes
- Tome 13 : chantage au presbytère
- Tome 5 : pour le meilleur et pour le pire
- Tome 2 : Pas de pot pour la jardinière
- Tome 1 - La quiche fatale

 

_________

Extrait :

Lorsque Charles rejoignit Agatha dans la cuisine, elle lui apprit que Damian l'avait rappelée pour lui communiquer l'adresse de Jenny Coulter.
"Elle habite Mircester. Épatant ! Allons voir si elle est chez elle.
- Agatha, la journée a été longue. Ça ne peut pas attendre demain matin ?
- Elle travaille vraisemblablement. De nos jours, ces prétendues "femmes entretenues" travaillent toutes.
- Tu parles d'expérience ?
- J'aimerais bien. Tu sais, Charles, ces jardins ouvriers ont beaucoup d'agrément.
- Comme les cadavres, par exemple ?
- Non, ce que je veux dire, c'est que je me verrais bien assise devant un de ces cabanons, un beau jour d'été, à regarder pousser mes récoltes.
- La seule chose que tu risques de récolter, c'est une déprime. Tu sais, Aggie, tu te perds si souvent dans des rêves improbables que je peine parfois à comprendre comment tu parviens à reprendre pied dans la réalité pour élucider des affaires compliquées.
- N'importe quoi ! rugit Agatha. Et d'abord, arrête de m'appeler Aggie. D'accord, on ira lundi. Tu passe me chercher au bureau ?
- Non. J'ai une vie, moi aussi. Je dois superviser les préparatifs de la fête des moissons. Sympathique, bucolique et sans cadavres."
Après son départ, Agatha fit rentrer ses chats, qui la toisèrent, car il s'était mis à pleuvoir. C'en était fini du beau temps. Elle jeta un coup d’œil à la pendule. Dix heures du soir ! Et elle n'avait toujours pas diné ! Elle ouvrit le congélateur et considéra lugubrement le monceau de plats surgelés avant de le refermer sans douceur.
On sonna. Agatha regarda ses deux matous. Si cela avait été Bill ou Charles, ils se seraient précipités à la porte, guidés par leur curieuse prescience, mais tous deux poursuivaient tranquillement leur toilette.
Ce fut Gerald qu'elle aperçut par le judas. Elle ouvrit avec réticence à celui qui n'était plus qu'un rêve brisé.
"il est trop tard ? demanda-t-il.
- Non, entrez, je vous en prie."
Elle le précéda dans la cuisine. Elle ne ressentit pas la moindre envie de s'éclipser pour monter rafraichir son maquillage. Elle avait fait une croix sur ce rêve-là.

 

______________

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article